Loi anti-tortures: les républicains soutiennent le veto de Bush

Publié le

Encore un exemple de démocratie américaine... on devrait faire des séances de waterboarding ou noyade à Bush ou à Cheney pour leur faire avouer le nom de la crapule qui a ordonné d'attaquer l'Irak ou de celui qui a planifié le 11 septembre. On devrait. Nul doute qu'il cracherait vite le morceau. Là, ils feraient moins le beau.

 

Loi anti-tortures:

les républicains soutiennent le veto de Bush

 

WASHINGTON (Reuters) - Les républicains au Congrès ont soutenu mardi le veto opposé par le président George Bush à une loi qui interdirait à la CIA de soumettre des "combattants ennemis" emprisonnés à des méthodes d'interrogatoire considérées par certains comme des tortures.

Le vote a suivi en grande partie les clivages partisans (225-188) à la Chambre des Représentants, où les démocrates sont majoritaires. Il aurait fallu une majorité des deux tiers contre le texte pour contrer le veto du président.

Bush affirme que les Etats-Unis
n'emploient pas la torture mais refuse de parler de techniques spécifiques, invoquant la sécurité nationale.

La CIA a reconnu
utiliser une technique de simulation de noyade appelée "waterboarding" sur trois terroristes présumés, et notamment sur le cerveau présumé des attentats du 11 septembre 2001, Khalid Sheikh Mohammed, mais elle dit avoir arrêté d'utiliser cette méthode en 2003.

Le
waterboarding a été condamné par de nombreux parlementaires américains, par des ONG et par des pays étrangers qui y voient une forme de torture.

Au moment de soutenir le veto de Bush, le représentant Pete Hoekstra, un républicain du Michigan, a reproché aux démocrates de n'avoir pas approuvé un texte adopté par le Sénat
qui aurait élargi les pouvoirs du gouvernement pour pourchasser des cibles étrangères.

Le chef de file de la majorité démocrate à la Chambre, Steny Hoyer, a déclaré que le veto de Bush avait nui à l'autorité morale du pays et à sa crédibilité internationale et exposait les soldats et les agents de renseignement américains aux mêmes traitements.

Le sénateur John McCain, quasi assuré d'être le candidat du Parti républicain à la présidentielle, a été torturé quand il était prisonnier lors de la guerre du Viêtnam, mais il s'est opposé à cette loi en jugeant que le waterboarding était de la torture mais qu'il ne fallait pas trop lier les mains à la CIA.

Les sénateurs Hillary Clinton et Barack Obama, candidats à l'investiture du Parti démocrate pour la présidentielle, ont soutenu la loi et dénoncé le veto de Bush.

Avec Jeremy Pelofsky, version française Natacha Crnjanski

Sources AFP

Posté par Adriana Evangelizt

 

Publié dans TORTURE DES DETENUS

Commenter cet article