Exercice militaire de l'OTAN dans le nord du Kosovo

Publié le

Le cinéma va commencer avec l'OTAN au Kosovo. Dans la zone où les serbes sont majoritaires de surcroît. D'ici à ce qu'il y ait des bombardements, il n'y a qu'un pas. Il nous étonnerait fort que Medvedev ou Poutine laissent faire.

 

Exercice militaire de l'OTAN dans le nord du Kosovo

 

PRISTINA, 11 mars (XINHUA) -- La Force pour le Kosovo (KFOR) dirigée par l'OTAN a entamé mardi un exercice militaire dans le nord du Kosovo, une zone où les Serbes sont majoritaires et la situation demeure tendue après la proclamation unilatérale de l'indépendance de l'ancienne province serbe dominée par les Albanais le 17 janvier.

L'exercice militaire de deux jours de la KFOR, se déroule à proximité du lac Gazivoda, proche de Zubin Potok, a déclaré Etienne du Fayet, porte-parole de la KFOR, ajoutant que le déploiement du personnel et des équipements dans des zones tendues figure à l'ordre du jour de l'exercice.

"Cela permet aux troupes de la KFOR d'être capables de procéder à des opérations immédiates sur l'ensemble du Kosovo, si la situation le requiert", a expliqué M. du Fayet.

Des véhicules blindés et des hélicoptères militaires venant du centre du Kosovo vont également participer à cette manoeuvre.

Bien que les autorités militaires aient affirmé que la situation de la localité où l'exercice militaire se déroule est calme, elle se montre toutefois tendue. De nombreux soldats et équipements de la KFOR sont déployés dans le nord du Kosovo, après la déclaration unilatérale de l'indépendance du Kosovo le 17 février. Seulement deux jours plus tard, des Serbes furieux ont incendié deux points de passage entre le Kosovo et la Serbie, dont l'un se trouve dans la zone abritant l'exercice militaire.

Le commandant de la KFOR, Xavier de Marnhac, a fait savoir plus tôt que son contingent agit en conformité avec la résolution 1244 du Conseil de sécurité de l'ONU et qu'il est en charge de sécuriser un environnement sûr pour tous les citoyens du Kosovo, ajoutant que la KFOR, à l'exception des rotations normales, n'envisage pas de forces supplémentaires déployées dans la région.

Le vice-Premier ministre du Kosovo Hajredin Kuqi a fait remarquer mardi que le Kosovo a besoin d'un centre spécial chargé de prendre des décisions relatives à la protection frontalière.

"Nous avons demandé à nos partenaires internationaux de mettre en place un centre de sécurité internationale pour que leur autorité s'étende sur l'ensemble du territoire kosovar", a affirmé M. Kuqi.

Les ministres des Affaires étrangères de l'UE ont proposé lundi à Bruxelles que l'autorité de la Mission d'administration intérimaire des Nations Unies au Kosovo (Minuk) devra sécuriser la frontière du nord du Kosovo.

M. Kuqi a fait remarquer que Pristina n'a pas pris position de manière définitive sur ce problème, si la MINUK protège la frontière du Kosovo.

La protection de la frontière du nord du Kosovo constitue un défi sérieux pour l'ancienne province serbe dominée par les Albanais en termes de population. Samedi dernier, presque trois semaines après la proclamation de l'indépendance, le Premier ministre kosovar Hashim Thaci a pu inaugurer le premier panneau frontalier, sur lequel était écrit "Soyez les bienvenus en République du Kosovo". Deux autres panneaux ont été inaugurés mardi par les autorités du Kosovo.

Pourtant, dans le nord du Kosovo, les Serbes locaux considèrant l'indépendance unilatérale du Kosovo comme "illégale et fausse", s'opposent fermement à tout signe du Kosovo en tant qu'Etat.

Xinhuanet

Posté par Adriana Evangelizt

 

Publié dans OTAN

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Samuel 23/03/2008 08:18

A Serbiehttp://vladimir-poutine.activblog.com/categorie-53518.html

SERBIE. 23/03/2008 04:43

Tomislav Nikolic