Naissance d'un protectorat de l'Otan en Europe

Publié le par Amidror

Là, c'est pareil. Nous parlons du problème sur notre blog Poutine (http://vladimir-poutine.activblog.com/categorie-53518.html) mais ce que Sarkozy s'est permis de commettre avec les USA et autres européens atlantistes et merdiques est une honte. Et nul doute qu'il y aura une escalade. Car si Clinton a bombardé la Yougoslavie en 1999, c'était pour virer les Serbes du Kosovo. Là, ils vont donc terminer ce qu'ils ont commencé voilà 9 ans avec la complicité du régime mafioso qui règne au Kosovo. Nul doute qu'ils vont tout faire pour que les Serbes se révoltent, les réprimer, les tuer mais il faudra qu'ils partent. Quand on voit que le satanique Bush va faire livrer des armes au Kosovo, ça veut tout dire. http://vladimir-poutine.activblog.com/article-228573.html. Cet individu et sa clique ne sont bons qu'à faire du mal aux peuples. A tous les peuples. Et nous les méprisons tous du plus profond de notre âme. Vous voyez, nous n'allons pas nous, d'ascendance judaïque de surcroît, avec toute la honte que cela comporte pour nous qui rêvons d'un monde idyllique pour l'Humanité, vous mentir sur notre façon de penser. Plus le temps passe et davantage, nous les haïssons. Et nous souhaitons même très fort que l'on nous en débarrasse, car il est une certitude, c'est que notre planète serait bien mieux sans tous ces fouteurs de merde, sans tous ces vampires qui sucent le sang des humains jusqu'à plus soif. Franchement à quoi servent ces dévoyés ? Quelle est leur utilité si ce n'est d'apporter le malheur que ce soit en Palestine, en Irak, en Afghanistan, au Kosovo maintenant et dans tant d'autres pays sous le couvert d'Al Qaïda ? Quand on voit qu'ils légalisent la torture et le crime. Quand on sait que le 11 septembre, c'est eux qui l'ont fait pour trouver une excuse à la mise à sac du Moyen-Orient. Quand nous les regardons, nous voyons qui ils sont. Tous. Car ils se ressemblent. Ce sont des malfaisants. Des crapules sans états d'âme, inhumaines, cruelles, machiavéliques, calculatrices, hypocrites, menteuses, vicieuses, ils ont tous les défauts et tous les vices. Et ceux qui les défendent sont comme eux parce qu'ils sont malheureusement endoctrinés dès leur plus jeune âge. Oui, quand on voit ces crapules arrogantes décider de quel pays doit être bombardé, on aimerait les avoir en face de nous pour leur dire ce que l'on pense et leur montrer aussi qu'ils n'ont rien dans le pantalon. Ils sont très forts calfeutrés dans leurs bureaux bunkerisés ou entourés d'une escouade de gardes du corps mais pour se la jouer de la mano à mano, cela doit être une autre paire de manches. C'est certain. Oui, franchement, à cet instant précis, nous allons aller jusqu'au bout de notre pensée. C'est avec un grand plaisir que nous ne ménagerions pas nos efforts pour leur apprendre le sens des valeurs, le sens de l'honneur et le sens de la parole donnée. Un fantasme très présent dans notre tête : en finir une fois pour toutes avec ces crapules et leur montrer ce qu'ils sont vraiment. Parce que là, franchement,  le vase déborde. Rien que de les voir, on a envie de gerber, c'est dire.  



Naissance d'un protectorat de l'Otan en Europe


par Thierry Delforge


Ce serait marquer trop de mépris pour les populations des Balkans que de parler de folklore à propos de la proclamation de l' « indépendance » du Kossovo, eu égard aux souffrances endurées par tous les peuples de la région.

Ce serait aussi ignorer l'histoire de populations si longtemps opprimées et qui continuent de l'être.

Il faut comparer cette indépendance avec la notion de souveraineté. La souveraineté implique le respect des droits fondamentaux du peuple, ou des peuples dans les Etats multinationaux. Droits d'association et d'expression, libertés fondamentales, respect des minorités, justice, mais aussi droits sociaux. Or, jusqu'ici, les habitants de la province serbe ont vécu la guerre et l'occupation, ont aussi vécu de la guerre et se voient maintenus dans une économie de subsistance.

L'organisation terroriste de l'UCK, organisation mafieuse, a été constamment soutenue par les puissances occidentales et les USA jusqu'à cette consécration d'une pseudo légitimité assortie d'une totale impunité.

Aujourd'hui l'UE, qui prétend exercer sa puissance tutélaire et mener une opération de police par l'envoi de magistrats et de policiers, est profondément divisée. Les apprentis sorciers, les experts militaires, les ethnologues, les sociologues et les balkanologues ont appliqué les méthodes coloniales dans le démantèlement de la Yougoslavie. Et, d'une certaine manière, ont poursuivi la politique raciste, raciale qui fut celle des nazis dans cette région du monde.

Et pourtant l'UE s'est efforcée de freiner l'agression menée par l'administration Bush, agression initiée sous Clinton. En vain, sinon par une attitude pour le moins ambiguë, qui a conduit l'UE à accompagner le fait accompli et une mise sous tutelle par des instruments de « bonne gouvernance », des « administrateurs », juges et policiers notamment - près de 2.500 - comme il en existait dans les pays coloniaux. L'agression menée par les États-Unis s'est concrétisée, au Kosovo, par l‘implantation d'une énorme base militaire U.S., la base de Bondsteel qui compte près de 8.000 soldats.

La résolution 1244 de l'ONU, qui consacrait la présence de la KFOR, est formellement obsolète puisqu'il s'agissait de l'occupation militaire d'une province serbe précédée de bombardements « humanitaires », tout aussi « humanitaires » que cette occupation dont l'OTAN, à l'exclusion de l'UE, reste maîtresse quasi exclusive. De reconstruction il n'y a pas - les budgets qui lui seraient consacrés sont dérisoires comparés à ceux de l'occupation - et le peu qui sera fait impliquera les réseaux mafieux comme cela s'est produit en Bosnie. Un commentateur évoquait la naissance d'un « Frankenstein mafieux ». Ce n'est pas sans raison que la Suisse, elle aussi, participe à l'occupation, la communauté kosovare dans ce pays constituant un « cinquième canton »...

La Grèce, l'Espagne et la Roumanie ont refusé de reconnaître le nouvel « Etat ». L'effet de contagion, et la contradiction, sont évidents. Il suffit d'évoquer la Transnitrie, dissidente de la Moldavie ( et la Roumanie), l'Ossétie du Sud, dissidente de la Géorgie, le Nagorny Karabakh, dissident de l'Azerbaïdjan, la partition, sous l'égide de l'OTAN, de Chypre, l'Euzkadi, le Kurdistan...pour comprendre que là où l'on parle de « missions de paix » il y a une volonté, délibérée de la part des Etats-Unis et contrainte de la part de l'UE de semer la division et de préparer d'autres guerres de conquête aux objectifs économiques et stratégiques au nom, bien entendu, de « l'interventionnisme humanitaire ».

Articles de Thierry Delforge publiés par Mondialisation.ca

Sources Global Research
http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=8382

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans OTAN

Commenter cet article