Bernier enrôlé pour vendre la mission afghane aux Français

Publié le

Aucun gouvernement ne s'est foutu de la gueule des Français comme celui que l'on se coltine actuellement. Aucun. On n'a jamais vu pareils menteurs. Pareils succubes. Qu'ils en profitent bien car les augures nous annoncent de bonnes choses pour eux ! Ils vont bientôt connaître le même sort qu'Adam et Eve qui se firent virer du Paradis. Ce n'est pas la peine que Kouchner nous baratine pour l'Afghanistan. On sait que lui et ses pareils sont en train de vendre la France à l'ennemi. Et d'envoyer ses fils comme chair à canon pour complaire à Bush. L'addition va bientôt tomber. Ainsi que le déshonneur sur eux. Patience.




Bernier enrôlé pour vendre la mission afghane aux Français

 



par Joël-Denis Bellavance


Ottawa - Le Canada s'est tourné vers la France pour qu'elle envoie des renforts en Afghanistan afin de mieux soutenir la mission de l'OTAN. Paris se tourne maintenant vers Ottawa pour l'aider à faire comprendre cette mission aux Français, a appris La Presse.

Le ministre des Affaires étrangères, Maxime Bernier, est à Kaboul aujourd'hui, et à Kandahar demain, en compagnie de son homologue français, Bernard Kouchner, une semaine après la fin du sommet de l'OTAN à Bucarest, en Roumanie.

Durant ce sommet, le président français Nicolas Sarkozy a confirmé l'envoi de 700 soldats dans l'est de l'Afghanistan, permettant ainsi aux États-Unis de redéployer 1000 soldats dans le sud du pays afin d'épauler les 2500 soldats canadiens dans la région de Kandahar.

Selon des informations obtenues par La Presse, M. Bernier se rend en Afghanistan à la demande de M. Kouchner afin d'aider l'Élysée à convaincre l'opinion française du bien-fondé de la mission afghane.

Après des semaines d'hésitations, le président Sarkozy a confirmé que la France augmenterait ses efforts militaires en Afghanistan malgré l'opposition d'une majorité de la population française. Selon certains sondages, tout près de 70% des Français s'opposent à l'envoi d'un bataillon supplémentaire.

M. Kouchner a demandé au ministre Bernier, durant le sommet de l'OTAN, de se rendre avec lui en Afghanistan. Le chef de la diplomatie française est même intervenu auprès du premier ministre Stephen Harper durant le sommet afin de s'assurer que M. Bernier puisse se joindre à lui.

«M. Kouchner doit vendre la mission en Afghanistan à sa population. Et il s'est rapidement tourné vers le Canada pour pouvoir le faire. C'est pourquoi il a demandé au ministre Bernier d'effectuer une visite rapidement en Afghanistan après la tenue du sommet de l'OTAN», a expliqué une source gouvernementale sous le couvert de l'anonymat.

Kouchner à Montréal

M. Kouchner doit rendre la pareille au ministre Bernier en effectuant une visite officielle à Montréal à la mi-mai ou au début juin. Les deux hommes aborderont alors l'effort du Canada et de la France en Afghanistan et la nécessité de poursuivre la mission de l'OTAN. Il s'agira de la première visite de M. Kouchner au Canada depuis qu'il est responsable de la diplomatie française.

Durant leur visite en Afgha-nistan, en fin de semaine, MM. Bernier et Kouchner visiteront les troupes des deux pays à Kandahar et à Kaboul. Ils en profiteront aussi pour faire le point sur les intentions du Canada et de la France en prévision de la Conférence des pays donateurs qui aura lieu à Paris le 12 juin. Cette conférence, à laquelle participeront les représentants de quelque 80 pays, devrait permettre de recueillir de l'argent pour continuer la reconstruction de l'Afghanistan.

La Force internationale d'assistance à la sécurité (ISAF) de l'OTAN, en Afghanistan, compte actuellement 47 000 hommes. Les États-Unis y ont déployé 19 000 soldats. Les autres pays comptant le plus de troupes sont la Grande-Bretagne (7750 soldats), l'Allemagne (3490 soldats), le Canada (2500 soldats) et la France (2200 soldats).

Les soldats canadiens sont en première ligne dans la lutte contre les insurgés talibans, très actifs dans la région de Kandahar, dans le sud de l'Afghanistan. Le Canada a perdu 82 soldats et un diplomate depuis 2002 dans ce pays. La France a quant à elle pleuré la perte de 14 soldats jusqu'ici.

Sources Cyberpresse

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans AFGHANISTAN

Commenter cet article