Visite surprise de Laura Bush en Afghanistan

Publié le

Elle a tenu à souligner de nombreux signes d'espoir dans la "reconstruction" du pays. Il vaut mieux entendre ça que d'être sourd ! Le pays est comme l'Irak, complètement détruit et ruiné. Les femmes y portent toujours la burka, il n'y a ni eau ni électricité et tout à l'avenant... que Laura Bush reste chez elle, on ne voit pas très bien à quoi sert son voyage !




Visite surprise de Laura Bush en Afghanistan



Laura Bush, l'épouse du président américain, est arrivée dimanche en Afghanistan et a appelé la communauté internationale à ne pas abandonner ce pays face aux attaques des insurgés islamistes.

Lors de cette visite qui n'avait pas été annoncée, la "First Lady" a tenu à souligner de nombreux "signes d'espoir" dans la reconstruction du pays, plus de six ans et demi après l'intervention militaire américaine qui a chassé les taliban du pouvoir à Kaboul.

"Ne nous laissons pas intimider" par les islamistes, a-t-elle déclaré aux journalistes dans l'avion qui la conduisait à Kaboul. "La communauté internationale ne peut pas abandonner l'Afghanistan en ce moment crucial."

Les Afghans, a-t-elle ajouté, doivent savoir que "le monde est avec eux".

Elle a salué l'amélioration de la condition des femmes dans le pays depuis l'éviction des islamistes, notamment dans le domaine de l'éducation. "L'Afghanistan a réalisé beaucoup de progrès mais il reste encore beaucoup à faire", a-t-elle cependant ajouté.

Elle a défendu l'action du président afghan Hamid Karzaï. Il est "injuste" de le rendre responsable des difficultés de l'Afghanistan, a-t-elle dit, rappelant qu'il avait hérité du régime précédent "un pays totalement dévasté".

Le secret autour de ce voyage de huit heures et demie, le troisième en Afghanistan de Laura Bush, a été bien gardé et les journalistes n'ont pu en faire état qu'après leur arrivée dans la capitale afghane, au milieu d'un important dispositif de sécurité.

La première dame des Etats-Unis devait se rendre en hélicoptère dans la province de Bamyan pour constater l'état d'avancement d'un projet routier financé par Washington.

Elle devait notamment survoler le site des statues géantes de Bouddha que les talibans avaient fait sauter en 2001.

Elle doit rencontrer des femmes afghanes, être reçue par le président Karzaï et rendre visite à des soldats américains stationnés dans le pays avant de partir pour la Slovénie, ou elle sera rejointe lundi par George Bush pour un sommet Europe-Etats-Unis.

Matt Spetalnick, version française Guy Kerivel

Sources
L'Express

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans AFGHANISTAN

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article