USA: plongeon du moral des consommateurs en juin, le pire reste à venir

Publié le par JC

Alors en France, il y a de plus en plus de gens qui ont du mal à vivre mais aux Etats-Unis c'est bien pire que chez nous...




USA: plongeon du moral des consommateurs en juin, le pire reste à venir




Washington (AWP/AFX) - Le moral des consommateurs américains a plongé en juin et devrait continuer à se dégrader dans les mois à venir, vu la modestie de leurs attentes sur l'emploi et la situation économique, a annoncé mardi l'institut privé de conjoncture Conference Board.

L'indice de confiance des consommateurs a chuté à 50,4 points, contre 58,1 points en mai. Ce recul est bien plus marqué qu'attendu, dans la mesure où les marchés tablaient sur un indice à 57,0 points.

Selon Lynn Franco, chef économiste du Conférence Board, l'enquête de juin est la cinquième plus faible jamais enregistrée depuis que l'institut a commencé à calculer cet indice.

"Le moral des consommateurs s'est effondré d'un coup", a noté Brian Bethune, économiste de Global Insight.

L'indice décrivant la situation présente des consommateurs américains a reculé de 74,2 points à 64,5 points. Et pour l'avenir, ces derniers n'espèrent rien de bon: l'indice mesurant leurs attentes est revenu à 41,0 points, contre 47,3 points en mai. Ce dernier indicateur a atteint un plus bas historique.

"L'évaluation par les consommateurs de leur situation au jour-le-jour continue là se dégrader et suggère que l'économie continue d'évoluer à petite vitesse", a noté Mme Franco, citée dans un communiqué de l'institut.

"Si on regarde vers l'avenir, les perspectives économiques des consommateurs sont si sombres que l'indice mesurant leurs attentes est tombé à un plus bas historique. Peut-être le bon côté de cette enquête, par ailleurs épouvantable, est que le sentiment des consommateurs pourrait avoir touché son plus bas", a espéré l'économiste.

Les consommateurs américains sont de plus en plus nombreux à croire que la situation économique va continuer à se dégrader dans les six mois à venir (33,9% en juin, contre 32,9% en juin). Ceux tablant sur une amélioration pendant cette même période ne sont plus que 8,8%.

Les consommateurs américains estiment également que le marché de l'emploi devrait continuer à se durcir et que leurs finances personnelles vont se dégrader.

"Ce rapport suggère que le marché de l'emploi s'est détérioré de façon significative en juin", pointe Amine Tazi, économiste de Natixis.

"Le consommateur américain est clairement affecté par divers chocs négatifs: le resserrement des conditions de crédit, la chute des prix des biens immobiliers, la hausse des prix de l'essence et l'augmentation du taux de chômage", a-t-il résumé.

Pour lui, les effets du plan de relance budgétaire ne se sont pas encore fait sentir ou on été immédiatement contrebalancés par la flambée de l'essence.

Pour M. Bethune, les chiffres "historiquement bas du moral des consommateurs suggèrent que de plus en plus de risques baissiers pèsent sur les dépenses de consommations au deuxième semestre 2008".

Cette inquiétude est prépondérante "malgré les chiffres récents faisant état de solides dépenses de consommation hors automobile, et le boom attendu du plan de relance budgétaire", a-t-il ajouté.

 Sources Romandie

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans LA MISERE AUX USA

Commenter cet article