Un ambassadeur US accusé de trafic de munitions

Publié le par JC




Un ambassadeur US accusé de trafic de munitions


Les autorités américaines et albanaises ont annoncé mardi des enquêtes approfondies sur une éventuelle implication de l’ambassadeur des États-Unis à Tirana, John Withers, dans un trafic de munitions chinoises, que le diplomate américain a démentie. M. Withers est accusé par Henry Waxman, président de la commission de Vérification de la Chambre des représentants américaine, d’avoir « eu une réunion tard la nuit avec le ministre albanais de la Défense au cours de laquelle il a approuvé la suppression de preuves de l’origine chinoise illégale de munitions acheminées d’Albanie en Afghanistan par un sous-traitant américain » du Pentagone. Une loi américaine interdit le commerce d’armes ou de munitions chinoises. Cette réunion aurait eu lieu le 19 novembre 2007 à la demande du ministre albanais qui souhaitait savoir comment répondre à une demande d’un journaliste du New York Times désireux de visiter un entrepôt de la société américaine AEY Inc., travaillant sous contrat avec l’armée américaine, affirme le parlementaire américain.

La Cour suprême interdit de condamner à mort les violeurs d’enfants

La Cour suprême américaine a invalidé hier une condamnation à mort pour le viol d’un enfant. Par 5 voix contre 4, la plus haute juridiction du pays a considéré que la Constitution, qui interdit les « châtiments cruels et inhabituels », ne permettait pas d’infliger la peine de mort « pour le viol d’un enfant lorsque le crime n’a pas entraîné la mort et n’avait pas pour but d’entraîner la mort ». La Cour a précisé que même si ces viols pouvaient être particulièrement atroces, il n’était pas possible d’établir une liste de circonstances aggravantes justifiant la peine capitale sans laisser trop de place à l’arbitraire, un choix fermement critiqué par les quatre juges de la minorité.

Sources
Lorient le Jour

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans PEINE DE MORT

Commenter cet article