Pétrole contre nourriture: l'Irak poursuit des dizaines de firmes

Publié le par JC

Il vaut mieux lire ça qu'être sourd ! Le régime pourri de Maliki n'a pas honte, c'est le moins que l'on puisse dire. Selon l'action engagée devant la justice américaine, pour l'histoire "pétrole contre nourriture",  des milliards de dollars ont été perdus, "qui tous étaient directement convertibles en vivres, médicaments et autres produits humanitaires dont était censé bénéficier le peuple irakien". Peut-on lire... il est clair que Maliki ne va pas mettre en justice l'Occupant actuel qui a ruinéet détruit son pays ni les mercenaires sionistes qui les aident dans le nettoyage ethnique. Effectivement le peuple irakien doit bénéficier de grand-chose depuis 2003.  


"Advisor israélien" avec des GI's



Pétrole contre nourriture: l'Irak poursuit des dizaines de firmes



L'Irak a engagé des actions en justice contre plusieurs compagnies. Elles sont accusées d'avoir versé des pots-de-vin à des responsables du régime de Saddam Hussein pour obtenir des contrats dans le cadre du programme "pétrole contre nourriture".

Par ces actions, engagées devant un tribunal fédéral américain de Manhattan, le gouvernement irakien réclame plus de 10 milliards de dollars de dommages et intérêts à des compagnies qui ont fait l'objet d'une enquête diligentée par l'ONU. Bagdad affirme que ces compagnies ont trompé la population irakienne en décrochant de manière illicite des contrats découlant du programme onusien pétrole contre nourriture.

Ce programme, qui fut en vigueur de 1996 à 2003, avait été mis en place pour aider les Irakiens à faire face aux sanctions des Nations unies imposées après l'invasion du Koweït par l'Irak en 1990. Ce programme permettait aux autorités irakiennes de vendre un certain volume de pétrole afin d'acheter des produits humanitaires censés alléger le fardeau supporté par la population à cause des sanctions.

Selon l'action engagée devant la justice américaine, des milliards de dollars ont été perdus, "qui tous étaient directement convertibles en vivres, médicaments et autres produits humanitaires dont était censé bénéficier le peuple irakien".

Parmi les personnes citées dans l'action en justice figurent les pétroliers texans Oscar Wyatt et David Chalmers, qui ont tous deux reconnu avoir versé des millions de dollars en dessous-de-table à des personnalités du régime baassiste irakien alors au pouvoir.

L'enquête diligentée par l'Onu et dirigée par l'ancien président de la Réserve fédérale Paul Volcker a permis d'établir que le programme pétrole contre nourriture avait été altéré par des pots-de-vin versés par 2.200 compagnies de 66 pays. Celles-ci avaient payé au total pour 1,8 milliard de dollars de dessous-de-table à des responsables irakiens dans le but d'obtenir des contrats d'approvisionnement.

 Sources Edicom

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans IRAK

Commenter cet article