Fusillade meurtrière devant le consulat américain à Istanbul

Publié le par JC

A noter devant le Consulat Américain. Les Américains sont dans le collimateur. Partout. Y compris en Afghanistan et en Irak. ON exerce sur eux une pression pour qu'ils ne quittent pas les pays qu'ils occupent et pour qu'ils attaquent l'Iran. Alors qui a commis la fusillade ? Des terroristes ! Avec ça, on est bien éclairé.




Fusillade meurtrière devant le consulat américain à Istanbul



Six personnes ont été tuées mercredi dans une fusillade devant le consulat américain à Istanbul. Selon le procureur en chef Aykut Cengiz Engin, "les premiers éléments de l'enquête montrent qu'il s'agit d'une action terroriste", perpétrée par trois hommes âgés de "25 à 30 ans". Mercredi après-midi, une vaste opération était en cours dans la ville pour arrêter un quatrième assaillant, selon les autorités.

La fusillade a éclaté vers 11 heures lorsque les hommes ont ouvert le feu sur des policiers en faction devant le consulat, qui ont riposté. "Trois attaquants armés arrivés sur place à bord d'un véhicule ont été abattus par des policiers", a indiqué le gouverneur d'Istanbul Muammer Güler, qui a précisé sur la chaîne NTV que les assaillants tués étaient de nationalité turque. "Nous avons tout sur caméra", a-t-il dit, soulignant que les caméras de sécurité avaient filmé l'attaque.

La Turquie et les États-Unis condamnent une "attaque terroriste"

Un policier a été tué sur le coup et deux autres ont succombé à leurs blessures à l'hôpital. Un autre policier et un civil, le chauffeur d'un véhicule de la police, ont été blessés, a-t-il ajouté, sans donner de précisions sur les motifs ou l'origine des assaillants. Selon lui, les assaillants visaient "directement" les policiers devant l'entrée principale du bâtiment, situé dans le quartier d'Istinye, sur la rive européenne de la ville.

L'ambassadeur américain en Turquie, Ross Wilson, a dénoncé "une attaque terroriste". Il a ajouté qu'aucun employé du consulat n'avait été touché, mais que les mesures de sécurité autour des missions américaines à Ankara, Istanbul et Adana avaient été renforcées, à la demande des États-Unis. Quelques heures après les faits, la Maison-Blanche a condamné "avec force" l'attentat. Le chef de l'État turc Abdullah Gül a réprouvé pour sa part un "acte terroriste" et a promis que son pays lutterait "jusqu'à la fin contre ses instigateurs".

En novembre 2003, deux synagogues, le consulat britannique et la banque britannique HSBC avaient été touchés par une série d'attentats qui avaient fait 63 morts et des centaines de blessés, attentats attribués à une cellule du réseau terroriste al-Qaeda. Après ces attaques, les États-Unis avaient fait de leur nouveau consulat à Istanbul un grand complexe ultrasécurisé entouré de hauts murs.

Sources Le Point

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans TURQUIE

Commenter cet article