CPI : APRES OMAR EL-BECHIR, BIENTÔT BUSH, BLAIR, AZNAR ET LES AUTRES ?

Publié le par JC



CPI : APRES OMAR EL-BECHIR, BIENTÔT BUSH, BLAIR, AZNAR ET LES AUTRES ?



Par ALLAIN JULES



En tant qu’humaniste, je ne peux qu’apprécier la condamnation et l’inculpation du président soudanais, Omar El-Béchir. Auparavant, j’ai aussi aimé l’enfermement de feu Milosévic, l’assassin des Balkans et je savoure tout particulièrement l’actuel procès de Charles Taylor, ancien président du Libéria, le boucher de Monrovia, tout comme l’inculpation de Jean-Pierre Bemba.

Oui, il y a eu des crimes contre l’humanité perpétrés dans les Balkans. Oui, il y a eu des crimes au Darfour. Oui, il y a eu des crimes perpétrés au Rwanda en Centrafrique. Oui, il y a eu des crimes au Libéria et en Sierra-Leone.

Au delà donc de ces félicitations vis à vis du CPI (Cour pénale internationale), je m’interroge. Faut-il être à la tête d’une grande démocratie et aller commettre des crimes hors de ses frontières en toute impunité ? Ma question restera sans réponse quand on connaît le zèle du CPI à l’encontre des petits…

Le CPI est-il finalement le Comité pour l’injustice ? Probablement oui. C’est une justice à 2 vitesses. Rapide pour les faibles, inexistantes pour les forts, ceux qui tuent plus…

- Olmert sera-t-il un jour poursuivi pour sa guerre contre le Liban maquillée en guerre contre le Hezbollah ?

- George W. Bush, Tony Blair, Harper, Aznar and co seront-ils condamnés pour la guerre mensongère menée en Irak ?

- Chirac, Alliot-Marie seront-ils poursuivis pour les exactions en Côte-d’Ivoire quand on connaît la vérité sur Bouaké qui permis de mettre hors d’état de service, les Sokoïs de l’Armée de l’air ivoirienne ?

- Poutine sera-t-il poursuivi pour sa guerre idiote contre les Tchétchènes ?

NON !

Là, notre ami, Luis Moreno-Ocampo, procureur du CPI, ne sort plus ses muscles. Quel monde désolant et déprimant ! Voir, ICI, le lynchage et l’acharnement inhumain contre Ségolène Royal.

Sources
Blog Allain Jules sur le JDD

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans Un pouvoir fasciste

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Setamir (2) 20/07/2008 14:24



Institutions internationales ou attrape-nigauds ??
 L’expérience nous montre que dès qu’il y a crise on érige une structure « internationale » sensée « prévenir » et « guérir » pour le bien de l’Humanité.
Ce sont toujours les pays riches et puissants souvent ex-colonisateurs qui en sont les initiateurs. Ces structures sont appelées instances de l’ONU, ONG et autres Unions auxquelles ont dresse des ‘règles’, des ‘droits’ et ‘obligations’.
Au fil du temps, des conjonctures internationales et des intérêts, ces structures (ou machins) on été pervertis pour devenir des auxiliaires et faire-valoir des lobbyings associatifs à buts humanitaire, culturel, médiatique etc. riches et puissants qui s’organisent en monopole politique capables d’imposer leur point de vu, leurs objectifs, leur idéologie par la force souvent.
Pour ce faire, il ne lésine sur aucun moyen pour façonner la pensée en l’orientant, en l’influençant ou en la manipulant.
Pour assurer leur pérennité et surtout leur crédibilité ils opèrent dans des pays à Histoire continue et en infiltrant les organisations dites ONG, moyens efficaces pour occuper et contrôler tous les espaces d’expression et d’action.
La Cour pénale internationale n’échappe pas à leur influence. Sous couvert d’un droit international ratifié par les Etats pour se protéger des éventuelles agressions et injustices, surtout les pays pauvres dont les richesses sont convoitées, ces institutions ont été corrompues en instruments de chantage aux « Droits de l’homme » à la « Liberté d’expression et de conscience » etc. susceptible de « sanctions internationales » ou carrément l’inculpation et l’arrestation d’un chef d’Etat même en exercice.
En somme « vous faites ce que je vous dicte sinon la trique ». On est donc dans le même esprit colonialiste prédateur mais drapé de prétextes « humains » et couvert par la « légalité ». Le « Droit d’ingérence humanitaire » est l’expression même de cet esprit qui n’est pas près de s’extirper des mauvaises consciences. Les pays visés par ce « nouvel ordre » doivent comprendre que ces « structures » que l’on cautionne par une « adhésion » sont des pièges mortels, sournois, des attrape-nigauds visant à perpétuer des intérêts, des privilèges, par des jeux pervers sur des principes humanistes dont ils sont loin d’en accepter l’instaurations dans ces contrées « utiles ».
Ces organisations ne les toucheront jamais car elles sont faites par eux et pour eux et rien d’autre.

Setamir 20/07/2008 10:10

Le maitre du monde.Rien d’extraordinaire ou d’étonnant avec cette Amérique arrogante et violente qui dicte par la menace de tout ce qui est bon ou mauvais dans le monde, qui provoque des guerres entre les Etats ou fait assassiner les opposants. C’est le Dieu du Monde. Les institutions internationales sont à ses ordres même si elles ne lui appartiennent pas ou ne les reconnaît pas telle cette Cour pénale internationale. Qui peut actuellement dénoncer : la guerre injuste contre l’Irak et les violations des Droits de l’Homme commises ? La prison de Guantanamo et les tortures d’Abou Graïb ? Les outrages continus à l’ONU et aux Lois internationales? La prison « à ciel ouvert » qu’est Ghaza ? Le mur entourant la Cisjordanie tel un grand ghetto ? Les crimes commis contre les palestiniens et le Liban ? La poursuite de la construction de colonies et la violence des colons en plus du blocus ignoble imposé. Singulièrement, se sont les Etats censés inspirer l’humanisme, qui sont pervertis en centres de leurs actions et de leurs projets funestes. Que reste-il quand tout est dicté à partir de l’Amérique? Il n’y a actuellement de liberté que dans de rares journaux ou dans cet incontrôlable Internet. S’organiser en pôles régionaux? Même pour cela il faut son « accord ». Il est vrai qu’on ne peut rien contre ce dictateur de Bush qui peut décider d’une guerre s’il estime qu’un pays risque de devenir sont ennemie, contre un Daniel Pipes expert en désinformation, un Richard Perle surnommé ‘prince des ténèbres’ artisan de la guerre contre l’Irak ou contre un David Frum et son ‘axe du mal’, un Douglas Feith, un John Hagee… pasteur etc. Et pourtant l’Amérique n’a jamais gagné de guerre du moins atteint ses objectifs dans une quelconque action dans le monde. Comme toutes les absolutismes à travers les siècles, le monde renferme suffisamment de valeurs pour les déchoir. Car les tyrannies tombent toujours.