Gabi Ashkenazi met en garde Washington

Publié le par JC

Par rapport à ce que nous disions précédemment au sujet des revirements ou des attermoiements de Washington en ce qui concerne l'Iran. Ashkenazi -le bien nommé- met en garde Washington. Il a prévenu qu'Israël n'exclait pas de prendre des mesures destinées à contrer les ambitions nucléaires iraniennes. Si l'on doit reprendre tout ce qu'il a dit pour montrer à quel point la mentalité zioniste est viciée, mille pages n'y suffiraient pas. Lorsqu'il dit, par exemple :

« Je pense que nous sommes les témoins d'un changement paradigmatique dans le Moyen-Orient, qui consiste,
pour les pays radicaux, à tenter d'installer un nouvel ordre et à remplacer notre ordre traditionnel national et séculaire actuel »

Effectivement le changement paradigmatique a commencé voilà plus de soixante ans lorsque les zionistes ont commencé à s'installer en Palestine. Il a belle mine, Ashkenazi, de parler de pays "radicaux". C'est quoi la vraie Idéologie Zioniste ? Nous entendons par Vraie, celle qui ne veut pas de Palestine et n'en a jamais voulu.  C'est pas plus que radical quand on voit comment sont purgés les Palestiniens ? Quand on sait, de surcroît, toutes leurs ingérences partout dans le monde mais surtout au Proche et Moyen-Orient et leurs guerres d'agression. Mais malgré tout le coupable, c'est l'Iran. Il ne faut quand même pas manquer de culot pour reprocher aux autres ce que l'on fait depuis des décennies...

« Au centre de cet axe radical se trouve l'Iran, qui cherche à assouvir son aspiration à l'hégémonie en mettant en danger l'équilibre actuel du pouvoir »

Ainsi, dans tout ce que dit Ashkenazi, on peut très bien remplacer le mot "Iran" par "Israël", sans problèmes...

« Je pense en conséquence qu'il est crucial de mettre fin à l'agression iranienne, et ainsi, à terme, affaiblir le processus de radicalisation en cours dans la région, qui se manifeste à travers les exemples de l'Irak, l'Afghanistan, le Liban et les territoires palestiniens »

Idem lorsqu'il parle du nucléaire... remplacez par le mot adéquat, sauf que les zionistes ont déjà le nucléaire et que nous sommes vraiment assis sur une poudrière...

« Les ambitions nucléaires de l'Iran sont une grave menace pour le monde entier. Je ne suis pas naïf quant à la vraie nature du régime iranien. Aussi, si Téhéran se nucléarise, la stabilité du Proche-Orient et du monde en général sera en danger.

 


 


 


 



Gabi Ashkenazi met en garde Washington



Par Nina Levy Strauss pour Guysen International News


Lors de sa première visite officielle à Washington, le chef d'état-major de Tsahal, Gabi Ashkenazi a prévenu qu'Israël n'excluait pas de prendre des mesures destinées à contrer les ambitions nucléaires iraniennes. « Nous sommes tous d'accord pour considérer que l'on doit empêcher l'Iran d'obtenir une arme nucléaire. Il est évident que la voie diplomatique et les sanctions sont préférables, mais nous comprenons tous -Israéliens et Américains- que nous devons nous préparer à toutes les éventualités » a déclaré Ashkenazi après sa rencontre avec des officiels américains.


« Je pense que nous sommes les témoins d'un changement paradigmatique dans le Moyen-Orient, qui consiste, pour les pays radicaux, à tenter d'installer un nouvel ordre et à remplacer notre ordre traditionnel national et séculaire actuel » a déclaré le chef de Tsahal dans un discours à l'Ambassade israélienne.

« Au centre de cet axe radical se trouve l'Iran, qui cherche à assouvir son aspiration à l'hégémonie en mettant en danger l'équilibre actuel du pouvoir » a-t-il ajouté, accusant l'Iran de soutenir les « organisations terroristes et les groupes radicaux » et de tenter d'obtenir des armes nucléaires pour « prendre le pouvoir dans la région et au-delà ».

« Je pense en conséquence qu'il est crucial de mettre fin à l'agression iranienne, et ainsi, à terme, affaiblir le processus de radicalisation en cours dans la région, qui se manifeste à travers les exemples de l'Irak, l'Afghanistan, le Liban et les territoires palestiniens » a-t-il expliqué.

Ashkenazi n'a fait aucune référence aux spéculations concernant la possibilité d'un bombardement par l'aviation israélienne des infrastructures nucléaires iraniennes.

Ces spéculations vont cependant bon train depuis qu'un important nombre d'avions de combats israéliens ont procédé à des manœuvres au-dessus de la Méditerranée le mois dernier.

Le chef de l'armée israélienne a rencontré le Vice-président américain Dick Cheney ce mercredi ainsi que plusieurs membres du Congrès et le secrétaire d'Etat adjoint John Negroponte.

Ce même jour le sénateur Barack Obama s'entretenait avec plusieurs personnalités politiques israéliennes dont le ministre de la Défense Ehoud Barak et le Premier ministre Ehoud Olmert, et réaffirmait le « droit d'Israël de se défendre », transmettant à plusieurs reprises ses inquiétudes et sa compréhension de la menace iranienne.

« Les ambitions nucléaires de l'Iran sont une grave menace pour le monde entier. Je ne suis pas naïf quant à la vraie nature du régime iranien. Aussi, si Téhéran se nucléarise, la stabilité du Proche-Orient et du monde en général sera en danger.

Je soutiens le projet de loi qui réclame que la République islamique cesse son enrichissement en uranium. Téhéran doit comprendre que la question de son programme nucléaire est au cœur des préoccupations américaines » a indiqué le candidat démocrate sur le sujet.

Les Etats-Unis poursuivent le processus diplomatique pour tenter de persuader l'Iran de mettre fin à ses opérations d'enrichissement de l'uranium.
La semaine dernière, Washington a envoyé un signe fort à Téhéran en envoyant à Genève un diplomate américain pour prendre part aux négociations entamées avec les membres permanents du Conseil de Sécurité de l'ONU augmentés de l'Allemagne.

A l'issue de ces négociations, les puissances avaient donné à l'Iran un délai de deux semaines pour manifester sa « flexibilité ».

Sources Guysens News

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans IRAN ISRAEL

Commenter cet article