Restrictions d'entrée des séropositifs: "pratiques d'un autre âge" (Sarkozy)

Publié le par JC

Nous allons dire franchement ce que nous pensons de Sarkozy à ce moment précis et vu notre observation de ses dernières prises de position. Nicolas Sarkozy, s'il laissait parler son coeur et sa raison, et n'était pas sous certaines influences, lobbies et personnages néfastes, pourraient être un bon président. Nous l'observons beaucoup. En Israël, par exemple, il n'a pas mâché ses mots sur la colonisation même s'ils les a enrobés dans du papier doré. Ceci n'a pas plu aux zionistes purs et durs et il a eu droit à une tentative d'assassinat comme tout le monde le sait maintenant. Ce qui ne plaît pas aux zionistes dans la même ligne, c'est qu'il a pris un bon contact avec Michel Sleimane, la bête noire des zionistes. L'autre os, c'est sa main tendue au président Syrien, Assad. On ne parlera pas de l'invitation à Khadafi, d'avoir commandé un travail à Hubert Védrine et d'autres petits détails qui ne vont pas dans le sens de Zion.

Il parait qu'il devait se rendre à Nice pour le Tour de France et que ce voyage a été annulé au dernier moment peut-on lire sur Tout sauf Sarkozy, suite à une rumeur d'attentat contre le président, un engin explosif disposé d'une mise à feu par télécommande aurait été trouvé.


Restrictions d'entrée des séropositifs: "pratiques d'un autre âge" (Sarkozy)



Nicolas Sarkozy a qualifié vendredi d'"inacceptables" et de "pratiques d'un autre âge" les restrictions de circulation imposées aux séropositifs dans plusieurs dizaines de pays, affirmant que les engagements pris par le G8 au Japon devaient "être tenus".

 

Jean-Luc Romero, président de l'association Elus locaux contre le sida, avait demandé mardi au président de la République d'intervenir auprès de George Bush afin qu'il applique la décision votée par le Sénat de son pays de supprimer l'interdiction d'entrée aux Etats-Unis des séropositifs.

A ce jour, rappelait M. Romero, 13 pays, dont les Etats-Unis et la Russie, interdisent l'entrée aux séropositifs. Quelque 70 autres limitent la durée de leur séjour.

En réponse, le président de la République souligne dans une lettre à M. Romero rendue publique par ce dernier que la France, au G8 qui vient de se tenir à Toyako, a "obtenu l'engagement de tous ses partenaires" de "revoir les restrictions à la circulation des personnes séropositives dans la perspective de faciliter leur liberté de mouvement".

"Je ferai en sorte que cet engagement, qui lie tous les membres du G8 y compris la Russie et les Etats-Unis, soit tenu", assure M. Sarkozy, qui affirme qu'il maintiendra la pression nécessaire, "au-delà" même du G8, "pour passer des paroles aux actes".

Il se dit décidé d'obtenir des progrès "au cours des prochains mois". "Les engagements pris doivent être tenus. Je suis d'ailleurs favorable à ce que les membres du G8 rendent collectivement compte chaque année de l'état de réalisation de leurs promesses", dit-il.

Sources
Le Monde

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans FRANCE USA

Commenter cet article