Bockel transmet à Sleiman le soutien total de Sarkozy

Publié le par JC

En réponse aux critiques des Israéliens, Sarkozy a transmis son soutien total à Sleimane, félicité les troupes onusiennes  et appelé l'ensemble des parties à respecter la ligne bleue. On voit à qui s'adresse le message. Nul doute qu'une attaque israélienne se prépare et que les ordres ont été donnés de riposter si nécessaires. Puisque outre le président et général de l'armée, Bockel a aussi vu le commandant de la Finul. On peut penser qu'il n'a pas fait le voyage pour des prunes mais pour prévenir d'une attaque imminente et donner des ordres en ce sens.



Bockel transmet à Sleiman le soutien total de Sarkozy


Le secrétaire d’État chargé de la Défense et des Anciens combattants, Jean-Marie Bockel, a effectué une tournée hier auprès de plusieurs responsables : le président Sleiman, le PM Siniora, le ministre de la Défense Élias Murr (qui a également reçu le commandant de la Finul, Claudio Graziano)…

À Baabda, Jean-Marie Bockel a remis au chef de l’État un message de son homologue français, Nicolas Sarkozy, qui l’assure de son soutien total, notamment en ce qui concerne l’opération de réconciliation au Liban ou par rapport à sa gestion du dossier des relations libano-syriennes. « Notre discussion était constructive », a-t-il dit sur le perron de Baabda, précisant avoir également évoqué les « excellentes » relations bilatérales entre Beyrouth et Paris en général – la coopération militaire en particulier. Il s’agit là, a précisé le secrétaire d’État français, aussi bien d’armement (blindés légers inclus) que d’entraînement des officiers et des soldats.

Interrogé sur les critiques israéliennes à l’encontre de la Finul, Jean-Marie Bockel a rendu hommage au rôle de la force onusienne, estimant que sa mission reste « nécessaire », et appelant l’ensemble des parties à respecter la ligne bleue.

Au Sérail, le responsable français a profité de sa visite pour réaffirmer le « fort » attachement de la France à l’octroi de toute aide pour la réhabilitation des forces de sécurité au Liban, « afin qu’elles jouent un rôle encore plus efficace dans le processus de réconciliation nationale ».

Sources
Lorient le jour

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans IRAN ISRAEL

Commenter cet article