L’État hébreu juge « fâcheuse » la visite d’Ahmadinejad en Turquie

Publié le par JC

Menace à peine voilée à la Turquie qui peut s'attendre elle aussi à des rétorsions. On sait comment ça se passe. D'autant que la Turquie est copieusement infiltrée par les services secrets israéliens. Trois de nos amis -dont deux juifs- qui passent leur temps à voyager avec leurs bâteaux en possèdent chacun un qui est justement à quai sur une côte turque. Ils observent. On pourrait écrire des romans sur tout ce qu'ils voient. Notamment sur les français juifs -qui se disent "français de l'extérieur", ce qui veut tout dire- à savoir qu'ils ne sont rien moins que des satellites du Mossad.

Et ceux qui ne sont pas contents de nos vérités peuvent continuer à nous envoyer leurs conneries sexuelles ou pharmaceutiques. C'est tout ce qu'ils savent faire. Au lieu de dénoncer le zionisme qui veut exterminer tous les juifs. Voilà pourquoi les sommités zionistes veulent tous nous parquer en Israël. En vue de l'Holocauste final. En travaillant pour le zionisme, bande d'incultes, vous ne voulez certainement pas le bien des juifs,  bien au contraire. Vous oeuvrez à leur destruction. Les malades mentaux, c'est vous, pas nous. Nous, nous sommes bien éveillés au contraire sur la Bête qui vous mène à l'abattoir. Mais il est vrai qu'en Israël, on leur donne ce qu'il faut pour ne pas qu'ils voient, pour ne pas qu'ils entendent. Mon Peuple qu'ont-ils fait de toi

Quand vous vous réveillerez, si vous vous réveillez, il sera trop tard.

Pour en revenir à Ahmadinejad qui doit se rendre en Turquie le 14 aout, nous lui conseillons d'annuler son voyage car il se pourrait bien qu'un attentat visant sa personne ait lieu. C'est ce que nous voyons dans la boule de cristal.





L’État hébreu juge « fâcheuse » la visite d’Ahmadinejad en Turquie


Israël a exprimé à la Turquie son « malaise » après la décision du gouvernement islamo-conservateur d’Ankara d’inviter le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, à se rendre le 14 août à Istanbul. Membre de l’OTAN et entretenant de bonnes relations avec Israël, la Turquie a offert ses bons offices pour tenter d’apaiser la crise entre l’Iran et l’Occident au sujet du programme nucléaire controversé de Téhéran, qui inquiète plus particulièrement l’État hébreu. « Nous considérons cette visite comme fâcheuse, notamment au moment délicat et crucial où l’Iran ne répond pas directement à l’Occident au sujet de son programme nucléaire », a déclaré à Reuters un diplomate israélien en poste à Ankara. « Le président iranien continue à appeler de ses vœux la destruction de l’État israélien et nie l’Holocauste ; dès lors cette visite est malencontreuse car elle confère une légitimité à l’Iran », a-t-il ajouté, précisant que cette appréciation avait été transmise au ministère turc des Affaires étrangères. Ankara et Téhéran entretiennent des relations croissantes dans les domaines commercial et énergétique. Mais la visite de M. Ahmadinejad à l’invitation du président Abdullah Gül n’est pas non plus vue d’un bon œil par l’establishment laïc turc dont l’armée est le pilier.



Sources
Lorient le jour

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans TURQUIE

Commenter cet article