Le président du Parlement européen souligne le rôle de la Syrie pour la paix au Moyen-Orient

Publié le par JC

La légitimité de la Syrie devant la communauté internationale ne plaît pas non plus au Zionismen. Il ne faut pas oublier que c'est Olmert qui l'a initiée et que c'est une des raisons pour laquelle il va gicler. Les histoires de pots-de-vin ne sont pas sorties par hasard du placard. On sait comment ils pratiquent là-encore. Quand la marionnette qu'ils placent à la tête de leur Nation n'obéit plus, il n'y a pas trente-six solutions. Soit elle démissionne soit elle finit comme Rabin. Mais avant ON aura pris soin de le couvrir de boue et d'opprobre. La façon d'opérer des Zionismen envers les gêneurs se trouve dans leur Protocole au chapitre 10...

Extrait du protocole 10

Dans un avenir prochain, nous rendrons le président responsable.

Nous appliquerons hardiment alors, et sans scrupule, les plans dont notre "dummy" (celui qui fait le mort au whist) sera responsable.

Pour arriver à de tels résultats, nous prendrons nos mesures, afin qu'on nomme des présidents ayant à leur passif un scandale... ou quelque autre affaire louche du même genre. Un président de cet acabit sera le fidèle exécuteur de nos plans, parce qu'il craindra d'être découvert, et sera dominé par cette peur qui s'empare toujours d'un homme parvenu au pouvoir et qui désire vivement conserver les privilèges et les honneurs que lui confère sa haute charge.

A partir du moment où vous n'êtes plus l'exécuteur de leur plan vous passez à la moulinette. A certains postes stratégiques, ils mettent toujours des gens corrompus. Nous avons eu Sharon, Netanyahou, l'ex-président et ses casseroles sexuelles... la liste est longue. Les vrais hommes de confiance sont utilisées pour les besognes criminelles. Ils sont dévoués corps et âme au Zionismen et à la cause qu'ils servent...
Dans leur cause, l'Etat Palestinien n'est pas prévu au programme, ni la Paix. Donc tout ami de la Paix est un ennemi.




Le président du Parlement européen souligne le rôle de la Syrie pour la paix au Moyen-Orient


 DAMAS, 11 août (Xinhua) -- Le président du Parlement européen,  Hans-Gert Poettering, en visite en Syrie, a indiqué lundi que la  Syrie jouait un rôle "important et essentiel" dans la réalisation  de la paix au Moyen-Orient. 

     "Toutes les parties ont besoin de la paix au Moyen-Orient, (...) et la paix ne sera pas réalisée sans la Syrie (...) Nous  souhaitons être un partenaire équitable et jouer un rôle plus  grand dans le processus de paix", a déclaré M. Poettering lors  d'une conférence de presse à Damas, au terme d'une visite  officielle de quatre jours en Syrie. 

     "Nous nous engageons au processus de paix et saluons le rôle de médiation turc dans les négociations de paix indirectes entre la  Syrie et Israël", a ajouté M. Poettering. 

     La Syrie et Israël ont tenu quatre rounds de négociations de  paix indirectes sous la médiation de la Turquie et le cinquième  round devrait avoir lieu plus tard le mois courant. 

     M. Poettering a également apprécié le développement de la Syrie dans tous les domaines, ajoutant que la conclusion du pacte de  partenariat entre la Syrie et l'UE contriuberait à la coopération  économique. 

     Le pacte de partenariat entre la Syrie et l'UE a été initié en  2004, mais sa signature finale a été reportée suite à l'assassinat de l'ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri en février 2005, dans laquelle Damas est soupçonné d'être impliqué. La Syrie a nié  avoir joué tout rôle dans cet attentat. 

     Le président du Parlement européen a également remercié la  Syrie pour recevoir 1,5 million de réfugiés irakiens. 

     M. Poettering était arrivé samedi à Damas et il a eu des  entretiens avec de hauts responsables syriens, dont le président  Bachar al-Assad.

Sources :
French Xinhuanet

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans IRAN ISRAEL

Commenter cet article