Fin de la visite d’Etat du Président Bouteflika en Iran : Convergence de vue sur les grands dossiers d’actualité internationale

Publié le par JC

Il est clair que les mesures de rétorsion vont être légion en Algérie...



Fin de la visite d'Etat du Président Bouteflika en Iran : Convergence de vue sur les grands dossiers d'actualité internationale


De notre envoyée spéciale Amel Zemouri et des envoyés spéciaux de l’APS

 Le Chef de l’Etat a regagné Alger hier après-midi. 

«Je suis confiant dans l’aptitude des entreprises iraniennes et celle des nôtres à aller au-delà des simples échanges commerciaux, même si le potentiel  de développement de ces échanges est important, et à faire preuve d’initiative et d’expertise pour forger des relations durables et profitables pour chacune  des parties», a affirmé le Président de la République lors de son séjour à Téhéran.   
Après une visite d’Etat qui aura été marquée par un renouveau prometteur pour les relations entre les deux pays, deux accords de coopération dans le secteur douanier et un mémorandum d’entente ont été signés,  hier, par l’Algérie et l’Iran.
En effet, ces accords qui portent notamment sur la suppression de la double imposition fiscale et la coopération douanière ont été paraphés respectivement par le ministre des Affaires étrangères, M. Mourad Medelci, et le ministre iranien des Affaires économiques et des Finances, M. Shamseddin Hosseini.        
Quant au mémorandum d’entente, celui-ci concerne la coopération dans le secteur bancaire. Une coopération qui a été impulsée après que le Président Bouteflika ait eu à visiter la veille, lundi dernier, le système technologique  de l’information de la Banque centrale iranienne. Un système ultra-perfectionné, qui fait la fierté de la République iranienne et qui est réputé pour être l’un des plus performants au monde.
Aussi, M. Bouteflika s’était longuement intéressé aux techniques de gestion bancaires et financières qu’exploite cette banque  pour gérer le système monétaire et financier du pays.  
Par ailleurs, L’Algérie et l’Iran ont réaffirmé leur volonté  commune de développer davantage la coopération économique et renforcer les relations  bilatérales, à l’issue de la visite d’Etat de deux jours à Téhéran du Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika.         
Au cours de cette visite, le Président Bouteflika s’est entretenu avec  les responsables iraniens sur les moyens de renforcer et de développer autant  la coopération économique et bilatérale, que les positions politiques des deux  pays dans nombre de dossiers internationaux et régionaux sur lesquels les deux  pays ont montré une large convergence de vue.         
Le Président Bouteflika a eu également des entretiens approfondis avec le  Guide de la Révolution, l’ayatollah Ali Khamenei, en présence du Chef de l’Etat  iranien Mahmoud Ahmadinejad, après s’être rendu au mausolée de l’Imam Khomeini qui se trouve à quelque 80 km de la capitale, Téhéran.          
Les relations bilatérales, la situation dans les pays arabes et musulmans  ainsi que les questions internationales et le dossier du nucléaire iranien ont  été examinés au cours de ces entretiens. Le Président iranien s’est entretenu, en début de journée, avec le Président Bouteflika.        
 Les deux pays, qui ont affiché une volonté commune de renforcer leurs  relations bilatérales et la coopération économique, ont également réaffirmé  leur convergence de vue dans nombre de dossiers d’actualité internationale.         
Le nucléaire iranien et notamment le droit des pays à disposer de  la technologie nucléaire à des fins pacifiques, les conflits régionaux actuels  et la situation au Proche et Moyen-Orient ont été également largement discutés  au cours de cette visite d’Etat du Président Bouteflika en Iran.
Pour rappel, la visite de M. Bouteflika répondait à celle de M. Ahmadinejad à Alger en août 2007. Le Président algérien s'était déjà rendu en Iran en octobre 2003.    
De ce fait, cet échange soutenu, notamment par des échanges de visites d’hommes d’affaires des deux pays ces deux dernières années, a permis à Alger et Téhéran de signer, en juillet dernier, un contrat d’une valeur de 220 millions d'euros, et cela  pour la construction d'une cimenterie en Algérie, de même qu’un accord portant sur la réalisation d'une unité de fabrication de wagons dans la région d'Annaba a été mis sur rails.

Ahmadinejad :
«L’Algérie est un pays d’une importance particulière» 
C’est donc sans surprise si les deux Présidents ont estimé que le volume des échanges commerciaux entre les deux pays reste modeste et bien en deçà du potentiel commun existant. En effet, estimé à 25 millions de dollars en 2007, celui-ci devrait atteindre 50 millions de dollars d’ici à la fin 2008. En attendant l’impulsion de nouvelles initiatives, comme l’a d’ailleurs affirmé le Président de la République M. Abdelaziz Bouteflika hier : «Nous avons, vous et nous, enregistré de grands progrès qualitatifs,  notamment dans le domaine économique, et nous sommes en mesure de mieux délimiter les complémentarités qui doivent permettre à nos opérateurs économiques et à  nos communautés d’affaires de développer une coopération de qualité», a-t-il dit, avant de préciser que : «Les entreprises iraniennes sont déjà parties prenantes dans la coopération  avec l’Algérie, notamment dans les secteurs où leurs capacités sont opérationnelles,  comme le montage de véhicules et la fabrication de pièces de rechange, la construction  de logements et d’infrastructures de base, l’industrie du ciment et l’industrie  pharmaceutique.»        
 Aussi, le Président a appelé ces entreprises à participer à la réalisation de projets  inscrits à notre programme national de relance de la croissance économique. «Je suis confiant dans leur aptitude et celle de nos propres  entreprises à aller au-delà des simples échanges commerciaux, même si le potentiel de développement de ces échanges est important, et à faire preuve d’initiative  et d’expertise pour forger des relations durables et profitables pour chacune  des parties», a-t-il signalé.         
 De ce fait, comme il l’a spécifié,  «conformément aux objectifs que nous avions, ensemble, arrêtés lors de  votre visite d’Etat en Algérie, plusieurs échéances sont venues baliser un peu plus la voie d’une relation exemplaire entre nos pays».        
Faisant un bref rappel des échanges qui ont eu lieu les mois derniers, il a expliqué «qu’il en est ainsi de la tenue récente à Téhéran de la troisième session  des consultations politiques entre nos ministères des Affaires étrangères, de  la finalisation de plusieurs accords bilatéraux qui auront pour effet de conforter l’assise juridique de notre coopération, notamment en matière douanière et de  non-double imposition, ou bien encore dans le domaine culturel si important  pour le raffermissement des liens et des échanges entre nos deux peuples frères».         
Abdelaziz Bouteflika signalera, enfin, le fait que la troisième session de la commission mixte a permis d’établir un diagnostic plus précis des actions et projets entrepris, ainsi que des moyens adéquats pour donner davantage de rythme et de diversité aux relations bilatérales de coopération. Des relations qui sont, selon M. Bouteflika,   «en phase d’épanouissement».
Pour sa part, le Président de la République islamique d'Iran, M. Ahmadinejad, a  mis l'accent lors du séjour de son homologue algérien sur le fait que l'Algérie est un pays "d'une importance particulière, tant pour la République iranienne que pour son peuple'', tout en faisant le parallèle entre les deux Révolutions et les ambitions du peuple algérien quant à vivre libre et indépendant,  pour dire : "Nous avons beaucoup d'admiration pour l'Algérie."
M. Ahmadinejad rappellera,  par ailleurs, que les relations entre les deux pays ont connu d'importantes mutations  basées sur le développement des relations économiques, culturelles et politiques. "Des relations établies sur un grand respect  mutuel", affirmera-t-il, soulignant le fait que des commissions mixtes ont été à l'origine de la consolidation des relations bilatérales, avec la volonté des deux Chefs d'Etat. Et grâce à cela, ces relations vont connaître non seulement un bond qualitatif, mais aussi un suivi constant. 
Amel Zemouri

Bouteflika visite le mausolée  de l’imam Khomenei
Le Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika,  s’est rendu hier, au second et dernier jour de sa visite d’Etat en Iran, au mausolée  de l’Imam Khomenei où il signera le Livre d’Or.  
Le Président de la République, a souligné que le défunt  reste par ses actes et paroles une lumière pour les hommes épris de justice  et d'équité.         
"C'est un tel privilège que de me recueillir à la mémoire du grand disparu  de l'islam et de la révolution islamique iranienne, l'imam Ayatollah Khomeini, puisse Dieu lui accorder Sa Sainte Miséricorde", a écrit le Président Bouteflika  sur le Livre d'or du mausolée.  "Il n'est point étonnant que le parcours de ce grand homme jalonné  de hauts faits et son rôle prépondérant dans le triomphe de la révolution islamique  iranienne restent à jamais gravés dans la mémoire des musulmans", souligne encore  le Président dans son message.          
Le Président de la République ajoute que "tous les actes et paroles  de Khomeini restent une lumière qui guide les hommes épris de justice et qui  œuvrent à la répandre entre l'humanité au moment où notre nation musulmane  a tant besoin de s'inspirer de ses idéaux qui ont servi et continuent de servir  l'islam."          
"Le peuple algérien qui a mené sa glorieuse révolution pour l'indépendance  et la libération de cette terre d'islam de l'occupant étranger, est parfaitement  conscient du message du défunt visant à préserver la chariaâ de toutes formes  de dérapages l'ayant entamée aux temps du déclin et des croisades", a encore  ajouté le Chef de l'Etat.

Message  de remerciements du Président Bouteflika  au Président iranien     
Le Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika,  a adressé hier un message de remerciements au Président iranien, M. Mahmoud  Ahmadinejad, au terme de la visite d'Etat de deux jours qu'il a effectuée en  Iran.          
"Je tiens à vous exprimer ma gratitude pour l’accueil chaleureux et  l’hospitalité généreuse qui nous ont été réservés à ma délégation et à moi-même",  a écrit le Chef de l'Etat dans son message.         
Le Président Bouteflika s'est félicité de la qualité des entretiens  qu'il a eus avec le Président iranien et "des perspectives concrètes" qui ont  été "identifiées en vue du raffermissement de la coopération" entre les deux  pays.         
"Nous nous sommes assurés de notre volonté commune de renforcer nos  liens d’amitié et de compréhension mutuelle et de dynamiser nos relations bilatérales",  a écrit le Président Bouteflika, assurant que "l’Algérie ne ménagera aucun effort  pour la concrétisation de ses objectifs".

Intense activité du Président Bouteflika
Le Président de la République, M. Abdelaziz   Bouteflika, a reçu tard dans la soirée d’avant-hier le ministre iranien de  l'Habitat et de l’Urbanisme, M. Mohamed Saïdi Kia, avec lequel il a discuté  des opportunités de partenariat entre les deux pays.         
Auparavant, il avait égalemenent reçu en audience les ministres de la Défense, M. Mostafa Mohammad Najjar et des Affaires étrangères, M. Manouchehr Mottaki. Les deux audiences ont porté sur les sujets d’intérêt commun, ainsi que les relations algéro-iraniennes en matière de défense et de diplomatie. Le Président Bouteflika a également rencontré, au siège du Madjliss Echoura  iranien le président du Parlement, M. Ali Laridjani avec lequel il s'est entretenu  de la coopération parlementaire entre les deux pays.
Le Président de la République, a reçu en audience, la veille, dans la soirée à Téhéran le Dr Saïd El Djalili, secrétaire du haut  Conseil national à la sécurité. L'entretien a porté sur des questions d'intérêt commun, indique-t-on.

Sources
El Moudjahid

Posté par Adriana Evangelizt

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article