La Bosnie rejette les accusations de la Russie sur la vente d'armes à la Géorgie

Publié le par JC

Les Russes continuent leur incursion en Georgie pour récupérer toutes les armes et voir qui les a fourni. Regardez la liste en bas en rouge... il va y avoir des représailles.



La Bosnie rejette les accusations de la Russie sur la vente d'armes à la Géorgie



BELGRADE, 14 août (Xinhua) -- La Bosnie-Herzégovine a rejeté  jeudi les accusations du ministère russe de la Défense selon  lesquelles elle est l'un des pays qui vend des armes à la Géorgie. 

     "La Présidence bosniaque n'a approuvé aucun transfert d'armes  supplémentaires à ce pays", a dit le président du présidium  collectif de la Bosnie-Herzégovine, Haris Silajdzic cité par  l'agence de presse bosniaque FENA. 

     M. Siladjzic a tenu ces propos lors d'une cérémonie du départ  d'un contingent bosniaque de Sarajevo à destination de l'Irak,  pour la mission de maintien de la paix. 

     Jeudi plus tôt, des médias bosniaques ont rapporté un  communiqué publié par Moscou avant la récente intervention de la  force russe en Ossétie du Sud contre l'armée géorgienne, selon  lequel la Bosnie-Herzégovine est sur la liste des pays  fournisseurs de l'assistance militaire à la Géorgie. 

     Le vice-ministre bosniaque de la Défense, Igor Crnadak a  affirmé que le ministère russe avait donné des informations  erronées et que Sarajevo n'a ni vendu ni donné d'arme à la  Géorgie. 

     Dans son communiqué, le ministère russe de la Défense a  également cité les Etats-Unis, la Bulgarie, la Grande-Bretagne,  l'Hongrie, la Grèce, la Lituanie, la Lettonie, l'Estonie, la  Turquie, la Tchèque, Israël, la Serbie et l'Ukraine impliqués dans l'approvisionnement d'armes à la Géorgie. 

     L'année dernière, l'ambassade russe avait protesté contre la  conclusion d'un accord entre des usines militaires bosniaques et  la Géorgie sur les exportations d'armes pour une valeur de dix  millions d'euros, selon des médias bosniaques.

Sources
Xinhuanet

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans Poutine Bush

Commenter cet article