HRW s'inquiète d'une hausse des raids aériens US en Afghanistan

Publié le par JC



HRW s'inquiète d'une hausse des raids aériens US en Afghanistan

Reuters 08/09/2008

 
Les Etats-Unis mènent de plus en plus de raids aériens dans leur guerre en Afghanistan, avec pour conséquence un grand nombre de victimes civiles, déclare Human Rights Watch dans un rapport.
 
"Les Etats-Unis (...) s'appuient de plus en plus sur la puissance aérienne dans leurs opérations de contre-insurrection et de contre-terrorisme", écrit HRW.
 
"La conséquence est un grand nombre de victimes civiles, la polémique sur l'usage continu de la puissance aérienne en Afghanistan et de vives critiques des forces américaines et des forces de l'Otan par les dirigeants politiques afghans et l'opinion publique", ajoute-t-il.
 
Le 22 août dernier, un raid aérien dans la province occidentale d'Herat a tué 96 civils selon le gouvernement afghan, des chiffres repris à leur compte par l'Onu.
 
L'armée américaine, qui contestait jusqu'à présent le bilan de Kaboul et évoquait cinq à sept civils tués ainsi que 30 à 35 insurgés taliban, a déclaré qu'elle réexaminerait les conclusions de son enquête à la lumière de nouveaux éléments.
 
D'après HRW, le nombre de civils tués dans les bombardements menés par les forces internationales a presque triplé en 2007 par rapport à 2006, avec 321 morts. Au cours des sept premiers mois de l'année, au moins 119 civils ont péri dans des raids, ajoute l'organisation de défense des droits de l'homme.
 
Ces chiffres ne prennent pas en compte le bombardement de la province d'Herat.
 
Les organisations d'aide humanitaire chiffrent à 2.500, dont 1.000 civils, le nombre de personnes tuées dans le conflit durant les six premiers mois de l'année.
 
"SOUTIEN" AÉRIEN
 
HRW précise encore, en s'appuyant sur les statistiques de l'armée de l'air américaine, que le nombre de tonnes de bombes larguées par les avions de la coalition a doublé de 2006 à 2007. Le nombre de personnes tuées par l'aviation a dépassé le nombre de celles tuées par des tirs au sol, ajoute-t-elle.
 
Cette tendance s'est encore accentuée cette année. "Dans les seuls mois de juin et juillet, les Etats-Unis ont largué environ autant de bombes que pendant toute l'année 2006", estime HRW.
 
L'organisation souligne que les victimes civiles sont rarement la conséquence de raids aériens planifiés contre des cibles rebelles mais surviennent plutôt lors de frappes de soutien aérien lorsque des troupes au sol sont menacées.
 
La plupart de ces victimes sont à déplorer lors d'opérations menées par la coalition sous commandement américain et non lors d'opérations conduites par la Force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf) commandée par l'Otan, ajoute HRW.
 
Ceci s'explique par le fait que les forces américaines et leurs alliées engagées depuis la fin 2001 dans l'opération "Enduring Freedom" ("Liberté immuable") interviennent dans des régions où la rébellion est plus dure et parce qu'elles ont un mandat et des règles d'engagements différentes de l'Isaf.
 
Les Etats-Unis ont environ 19.000 soldats déployés dans le pays en dehors de l'Isaf dont la première mission est de traquer les activistes d'Al Qaïda dans les zones montagneuses de l'est de l'Afghanistan.
 
Version française Jean-Stéphane Brosse

Posté par Adriana  Evangelizt

Publié dans AFGHANISTAN

Commenter cet article