Le Lobby a parlé : Biden et Israël

Publié le par JC

Le Lobby a parlé : Biden et Israël


Par Susan Abulhawa
> sjabulhawa@gmail.com


John McCain a éclipsé l’effervescence de la Convention démocrate, obtenu le vote des femmes, rassuré les conservateurs aussi bien centristes que d'extrême droite et placé une candidature féminine à la présidence pour le compte des Républicains dans les futures élections. C’est logique. D'autre part, les meilleures explications pour le choix de Joseph Biden par Barack Obama ne collent toujours pas.

Il est vrai que M. Biden apporte une certaine expérience politique à la candidature de M. Obama, mais M. Obama avait beaucoup d'autres choix. M. Biden réduit également l'écart de la race, qui, malheureusement, existe encore en Amérique. Mais, là encore, il avait beaucoup d’autres choix.

Alors, qu'est-ce alors? M. Biden, l'auto-proclamé sioniste, apaise les craintes des Israéliens et des Juifs américains que M. Obama ne puisse pas être aussi complaisant à l’égard d’Israël.

Je sais qu'il est difficile pour l'Américain moyen de croire que les intérêts israéliens puissent avoir une
telle influence sur l'élection présidentielle. La propagande israélienne fait un travail remarquablement bon dans la diffusion de tout débat significatif sur le Moyen-Orient ou sur le rôle d'Israël dans l'élaboration de nos politiques étrangères. Que ce soit en calomniant Jimmy Carter qui a osé parler franchement ou en censurant ou en ignorant des livres importants d’enseignants comme «Le Lobby Israélien" des professeurs Mearsheimer et Walt, les Américains ignorent toujours à quel point il est important de plaire à Israël pour avoir une véritable chance d'occuper un poste d’élu à Washington.

Tous les politiciens, journalistes et experts savent que vous ne pouvez pas être élu à Washington, sans la bénédiction de l’American Israel Political Action Committee (AIPAC), connu plus simplement sous le nom du "Lobby" à Washington.

Sous l'Administration Clinton, le chef de l'AIPAC a dû démissionner après que quelqu’un ait divulgué un enregistrement sur lequel on l’entendait raconter comme l’AIPAC négociait avec le président sur son choix du secrétaire d'État. C’est incontestablement le plus puissant groupe d'intérêts étrangers à Washington, et sans doute le plus puissant lobby en général.

Henry Siegman, l'ancien chef de l'American Jewish Congress et un expert sur le Moyen-Orient au Conseil des Relations Etrangères a admis que "Lorsqu’il s'agit du conflit israélo-arabe, les termes du débat sont tellement influencés par les groupes organisés juifs comme l’AIPAC, qu'être critique d'Israël, s’est se refuser soi-même la capacité de réussir dans la politique américaine."

Un exemple remarquable de la grande influence qu’exerce Israël sur la politique étrangère américaine a eu lieu en été 2006, quand Israël a attaqué le Liban. Alors que le monde entier condamnait l'attaque, nous étions les seuls à soutenir Israël.

Le 18 Juillet, le Sénat a approuvé à l'unanimité une résolution "condamnant le Hamas et le Hezbollah, et leurs Etats sponsors et soutenant Israël son droit à exercer de la légitime défense."

Après avoir retiré du projet de loi la phrase demandant instamment à "toutes les parties de protéger les civils innocents et les infrastructures», la version de la Chambre des Représentants a été adoptée par un écrasant 410 à 8.

Ainsi, en réponse à l'enlèvement de deux soldats israéliens (qui faisait suite à l'assassinat d'un Libanais au Liban), Israël a tué et mutilé des milliers de civils, décimé les infrastructures civiles, et
tapissé le sud du Liban de plus de 100000 bombes à sous-munitions non explosées et interdites par le monde entier.

Le Congrès a approuvé clairement et soutenu les actions d'Israël avec cette résolution qui avait été rédigée par l’AIPAC! Même lorsqu’une analyse d’après-guerre du Département d’État a été remise à Nancy Pelosi et à M. Biden, affirmant qu’Israël pourrait avoir violé la Loi sur le Contrôle des Exportations d'Armes en utilisant au Liban des bombes à sous-munitions de fabrication américaine, le soutien biparti à Israël est resté inébranlable.

Ce rapport potentiellement explosif décrivant en détail la façon dont Israël pourrait avoir utilisé des armes américaines pour commettre des crimes de guerre a été ignoré par M. Biden et Mme Pelosi, qui se sont rendus tous deux en Israël à plusieurs reprises, avec des dizaines d'autres hommes politiques, en s’agenouillant comme ils le font toujours, pour faire l’éloge des vertus de l'État juif et professer un soutien éternel et indéfectible à un pays qui viole actuellement au moins 200 résolutions de l'ONU et a été condamné dans les termes les plus sévères par les organisations des droits de l'homme partout dans le monde.

C'est un pays qui a été pris à maintes fois à espionner l'Amérique (le plus récemment, deux haut responsables de l’AIPAC ont été mis en accusation sur des éléments de preuve qu’ils ont acceptés pour avoir transmis à Israël des secrets confidentiels sur la sécurité nationale fournis par un analyste du Département de la Défense travaillant avec l’AIPAC), et qui continue à défier la demande des États-Unis de mettre fin à l’annexion et à la colonisation de propriétés privées palestiniennes par des colonies uniquement juives illégales. On pourrait croire qu’un tel comportement puisse s’attirer certaines critiques de la part des candidats. Mais il est rare qu’un politicien ose le faire.

M. Biden s’est montré lui-même un acolyte d'Israël. Dans une interview avec TV Shalom, M. Biden a proclamé: "Je suis un sioniste».
Ira Forman
, le directeur exécutif du Conseil Démocratique National Juif a déclaré : «Biden est un grand ami ... avec un solide dossier pro-israélien."

Mesdames et Messieurs, M. Biden apporte "le Lobby" aux côtés de M. Obama et c'est la raison pour laquelle il a été choisi. Laissez nous au moins ouvrir le débat pour y inclure l'influence de ce lobby d’intérêts étrangers. Les Américains méritent de comprendre les forces qui se cachent derrière les décisions qui nous concernent tous, individuellement et collectivement, en tant que nation.

Sources
ISM

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans USA-ISRAËL

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article