Après 30 années d'interruption, vers des relations diplomatiques américano-iranienne?

Publié le par JC

Un article d'un site sioniste pour vous faire remarquer le ton employé dans le rapprochement de l'Administration Bush vis-à-vis de l'Iran. Attendons nous à des attentats de plus en plus meurtriers en Irak et ailleurs. C'est sans compter qu'ils ne veulent pas voir Obama comme président des Etats-Unis et que tout est fait pour sataniser le leader démocrate. Si un attentat survenait, nous savons qui le commanditerait. Nous posons tout de suite après des videos qui vous éclaireront sur les va-t-en guerre qui poussent l'administration Bush à attaquer l'Iran. Toujours les mêmes.




Après 30 années d'interruption, vers des relations diplomatiques américano-iranienne?



Par Mati Ben-Avraham


Selon diverses sources d’informations, aussi bien à Washington qu’à Jérusalem, l’administration Bush envisage de renouer des relations diplomatiques avec l’Iran, relations interrompues voici trente ans. Le président américain attendrait, dit-on, la mi-novembre pour l’annoncer publiquement.

Pour ceux qui ont relevé, avec attention, la fréquence des contacts, ces temps derniers, entre personnalités des deux pays dans des forums divers, cette intention prêtée à l’administration Bush américaine ne constitue pas véritablement une surprise. Elle va dans le droit fil d’un rapport signé par James Baker, l’ancien secrétaire d’ Etat.

Elle s’inscrit également dans une démarche inaugurée avec Kadhafi. Rappelons-nous : classé Etat-Voyou par les Etats-Unis dans les années 1980, la Lybie a fait l’objet de sanctions économiques, de frappes aériennes, d’une mise au ban du monde occidental. Et puis, sans crier gare, en laissant son allié israélien hors du coup qui plus est, la Maison blanche changeait radicalement de politique vis-à-vis du leader libyen. Les relations se rétablissaient. C’était en 2004. Depuis, Kadhafi est non seulement fréquentable, mais très fréquenté.

Sources
Israel Valley

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans IRAN ISRAEL

Commenter cet article