Afghanistan: les deux employés de DHL tués par leur garde, qui s'est suicidé

Publié le par JC

Là aussi, c'est pas clair...



Afghanistan: les deux employés de DHL tués par leur garde, qui s'est suicidé


Le Britannique et le Sud-Africain employés de DHL, assassinés samedi à Kaboul, ont été tués par un de leurs gardes afghans, qui s'est ensuite suicidé, a-t-on appris dimanche auprès du ministère de l'Intérieur.

Les trois hommes sont morts samedi matin dans une fusillade qui a éclaté pour une raison indéterminée, dans le quartier commerçant de Sherpour, au coeur de la capitale afghane, devant les bureaux de DHL, une entreprise de courrier express filiale de la poste allemande.

"Un garde d'une entreprise de sécurité privée qui se tenait à l'entrée des locaux de DHL a ouvert le feu sur le directeur et son adjoint, alors que ceux-ci arrivaient en voiture, à deux mètres de là", a expliqué le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Zemaraï Bashary.

"Il s'est ensuite suicidé en se tirant une balle sous le menton", a ajouté le porte-parole.

Le geste du garde, employé depuis 2005, reste pour le moment inexpliqué. "Nous enquêtons sur l'appartenance éventuelle du garde à un groupe insurgé", a indiqué M. Bashary.

 "Nous allons demander aux entreprises de sécurité d'être prudentes lorsqu'elles embauchent des gardes et d'enquêter sur leur passé", a souligné Mirza Mohammad Yarmand, directeur général des enquêtes criminelles pour le pays.

Une soixantaine d'entreprises de sécurité sont enregistrées auprès du gouvernement afghan, employant rien qu'à Kaboul quelque 10.000 gardes, en très grande majorité afghans.

"Nous avons interpellé samedi 18 personnes, parmi lesquelles des témoins et des employés de DHL, afin de les interroger et de comprendre ce qui s'est passé. Seize d'entre elles ont déjà été libérées", a précisé Mirza Mohammad Yarmand.

Les talibans ont pour leur part nié toute responsabilité dans cette attaque, à l'inverse de l'assassinat lundi à Kaboul d'une humanitaire possédant la double nationalité britannique et sud-africaine, qu'ils ont expliqué avoir tuée car son association faisait du prosélytisme chrétien.

Gayle Williams, 34 ans, a été enterrée dimanche dans la capitale afghane en présence d'une cinquantaine de parents, amis et collègues, et sous haute protection.

Son association, Serve Afghanistan, a fermement démenti tout prosélytisme chrétien.

La jeune femme avait fait part à ses proches de son désir d'être enterrée en Afghanistan, où elle participait à un projet avec des enfants handicapés, s'il devait lui arriver malheur.

L'enterrement de Gayle Williams s'est déroulé dans l'ancien cimetière britannique de la capitale, en présence de Patricia, sa mère, et de Karen, sa soeur, respectivement venues de Grande-Bretagne et d'Afrique du sud.

Les deux femmes ont ensuite été reçues par le président Hamid Karzaï.

 Sources AFP

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans AFGHANISTAN

Commenter cet article