Incursion américaine en Syrie ?

Publié le par JC

On se demande vraiment à quelle époque on vit ? L'armée américaine, où qu'elle se trouve, se permet de bombarder des pays, faisant  ainsi fi de leur intégrité territoriale, et tuant de surcroît leur population. Voilà le droit international et la démocratie qu'ils exportent. Cela devient très très grave.



Incursion américaine en Syrie ?


Les médias syriens affirment que des soldats américains débarqués d'hélicoptères ont attaqué un village proche de la frontière irakienne et tué huit civils. Le Pentagone enquête sur ces allégations.

Ils seraient arrivés en hélicoptère, depuis l'Irak. Tous les médias syriens affirment dimanche soir que des soldats américains héliportés ont mené un raid meurtrier dans le secteur de Bou Kamal.

Selon la télévision d'Etat syrienne et l'agence de presse officielle Sana, l'armée américaine aurait mené un raid sur ce point de passage vers l'Irak. Débarqués d'hélicoptères, des soldats auraient pris d'assaut un immeuble en construction, tuant huit civils, des ouvriers qui travailleraient dans l'immeuble.

L'agence américaine Associated Press affirme pour sa part avoir contacté par téléphone des témoins de l'attaque. Selon eux, deux hélicoptères à bord duquel se trouvaient des soldats américains ont attaqué le village de Hwijeh, situé à 17 kilomètres de la frontière, du côté syrien, tuant sept personnes et en blessant cinq autres. Selon un des témoins, cinq des morts étaient membres d'une même famille.

La Syrie furieuse

L'armée américaine n'a pas démenti le raid, son commandement à Bagdad précisant qu'une enquête était en cours. Le ministère irakien de la Défense n'a pas souhaité faire de commentaire.

Damas a convoqué les représentants américain et irakien pour protester contre une «attaque», demandant aux autorités irakiennes d'interdire l'utilisation de leur territoire pour lancer «des agressions contre la Syrie», selon les médias officiels.

«La Syrie condamne et dénonce cet acte agressif et fait assumer aux forces américaines la responsabilité de cette agression et toutes les conséquences qui en découleront», assure un responsable syrien cité par Sana.

Cet incident survient alors que le 16 octobre, les autorités irakiennes ont annoncé l'arrestation de sept «terroristes» de nationalité syrienne dans la province de Diyala, au nord-est de Bagdad. Washington, en froid avec Damas, accuse la Syrie de ne rien faire pour empêcher les incursions de «terroristes» vers l'Irak. L'attaque risque en outre de mettre à mal les relations entre Irak et Syrie, alors qu'une série de geste d'apaisement avaient eu lieu ces derniers mois.

Sources
Le Figaro

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans SYRIE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article