Video : 11 Septembre La preuve que des explosifs ont demoli le WTC

Publié le par JC

Voilà le second secret qui va être révélé et qui risque causer un tsunami ! Des traces d'explosifs ont été trouvé dans les décombres du WTC. Mais quand on voit comment les tours s'affaissent, cela ne fait aucun doute. On sait que ben Laden est mort et qu'il n'a jamais commandité les attentats du World Trade Center. Mais alors qui ? Tout se tient. Et plus on approchera de la vérité, davantage il y aura de "désastres" comme je le disais ICI... En réalité, les vrais conspirationnistes sont ceux qui veulent nous faire prendre des vessies pour des lanternes et qui couvrent les assassins. Voilà la vérité.





11 Septembre

La preuve que des explosifs ont demoli le WTC





Après la récente publication dans la très sérieuse revue scientifique "Open Chemical Physics Journal" dune étude écrite par neuf chercheurs internationaux démontrant la présence d'explosifs de type nano-thermite dans les décombres du World Trace Center, lun des coauteurs, Niels Harrit, fut interviewé le 6 avril 2009 par TV2, l'une des deux chaînes danoises les plus respectées.

Ces 9 chercheurs ont décourvert la présence de résidus actifs dun explosif appelé nano-thermite dans des poussières du WTC collectées dans les heures et les jours qui ont suivi leffondrement des tours. Létude nécessita 18 mois de travail. Pour le Dr. Harrit et ses collaborateurs, seule lutilisation de cet explosif peut être à lorigine des effondrements successifs et non les impacts des deux avions détournés par les pirates de lair.

La version officielle de l'effondrement du WTC est désormais bel et bien invalidée par la science !

Alors qu'elle a bénéficié dune bonne couverture médiatique au Danemark, cette incroyable nouvelle est passée quasi-inaperçue dans les médias français. Seul un article de la Télé Libre en a fait état !

Plus dinformation sur létude sur www.reopen911.info

L'article de la Télé Libre :


Létude scientifique dans son intégralité :
http://www.bentham.org/open/tocpj/ope... puis cliquez sur " Active Thermitic Materials Discovered"


Traduction française par Antoine Sanchez:



« Le 6 avril 2009, Niels H. Harrit, Département de Chimie, Université de Copenhague, Danemark, sur la chaîne TV2 NEWS. Des matériaux thermitiques actifs découverts dans les poussières provenant du World Trade Center après la catastrophe du 11 septembre. »


-          « Des chercheurs internationaux ont découvert des traces d’explosifs dans les décombres du World Trade Center. Un nouvel article scientifique conclu que les impactes des deux avions détournés ne sont pas à l’origine des effondrements de 2001. Nous tournons notre attention sur le 11 septembre et la principale attaque, à New York. D’après le dernier article scientifique publié, les impacts des deux avions ne seraient pas à l’origine de l’effondrement des tours. Des chercheurs ont trouvé un explosif appelé nano-thermite dans les décombres. Cet explosif n’ayant pas pu provenir des avions. Ils pensent que plusieurs tonnes de cet explosif avaient été placées à l’avance dans les bâtiments. Niels Harrit, vous et huit autres chercheurs concluez dans cet article que la nano-thermite est à l’origine de l’effondrement des tours. Qu’est ce que la nano-thermite ? »

-          «Nous avons trouvé de la nano-thermite dans les décombres. Nous ne disons pas que seul de la nano-thermite a été utilisée. La thermite en elle-même existe depuis 1983. C’est une mixture de poudre d’aluminium et de poudre de rouille qui réagit pour créer une chaleur intense. La réaction produit du fer à une température de 2500°C. Ce procédé peut être utilisé pour faire de la soudure ou pour fondre du fer. La nanotechnologie rend les choses plus petites. Donc dans la nano-thermite, cette poudre qui date de 1983 est réduite en de petites particules, mixées de façon parfaite. Quand celles-ci réagissent, la chaleur intense se développe beaucoup plus rapidement. La nano-thermite peut être mélangée avec d’autre composants pour dégager une chaleur intense ou servir d’explosif très puissant. Cela contient plus d’énergie que de la dynamite et peut être utiliser comme carburant pour fusée. »

-          « J’ai fait une recherche Google pour le terme nano-thermite. Très peu de chose ont été écrite à ce sujet. Est-ce une substance très connue des milieux scientifiques ? Ou est-ce si récent que peu de scientifiques en connaissent l’existence ? »

-          « C’est un nom collectif pour toutes les substances ayant de très hauts niveaux d’énergie. Si les chercheurs du civil comme moi-même ne sont pas familiers de ces techniques, c’est probablement parce qu’ils ne travaillent que très peu sur les explosifs. Pour ce qui est des scientifiques militaires, il faudrait leur demander. Je ne sais pas à quel point ils sont familiers des nanotechnologies. »

-          « Vous avez donc trouvé cette substance dans le World Trade Center, pourquoi pensez vous qu’elle est à l’origine des effondrements ? »

-          « Et bien il s’agit d’un explosif. Pour quelle autre raison se trouverait il là ? »

-          « Vous pensez que la chaleur intense a fait fondre la structure métallique qui supportait le bâtiment, et ainsi provoqué l’effondrement de l’immeuble tel un château de carte ? »

-          « Je ne peux pas dire avec précision ce qu’il s’est passé puisque la substance peut servir les deux objectifs. Elle peut exploser et briser les choses en milles morceaux et elle peut faire fondre les choses. Ces deux effets ont probablement été utilisés, d’après moi. Du métal fondu s’écoule de la tour sud quelques minutes avant l’effondrement. Cela indique un affaiblissement de la structure à l’avance. Puis l’explosif « conventionnel » entre en jeu. La phase d’effondrement a du être parfaitement minutée, tout au long de la chute. »

-          « De quelles quantités (d’explosif) parlent-ont ? »

-          « Beaucoup. Il n’y avait que deux avions, mais trois immeubles du World Trade Center se sont effondrés. Nous savons approximativement combien de poussières les effondrements ont générée. Les photos nous montrent des quantités énormes, tout sauf l’acier a été pulvérisé. Et nous savons approximativement combien de thermite nous avons trouvée. C’est le « revolver chargé », le matériau utilisé qui pour une raison inconnue n’a pas pris feu. Nous parlons de tonnes. Plus de 10 tonnes, peut-être 100 tonnes. »

-          « 10 tonnes, peut-être 100 tonnes, réparties dans trois immeubles ? Et ces substances ne se trouvent normalement pas dans de tels buildings ? »

-          « Non. Ces matériaux sont extrêmement avancés. »

-          « Mais comment placer un tel matériau dans un gratte-ciel, à tous les étages ? »

-          « Comment le faire entrer ? »

-          « Oui. »

-          « Si je devais le transporter dans de telles quantités, j’utiliserai des palettes. Prenez un camion et transportez le sur des palettes. »

-          « Pourquoi cette découverte n’a-t-elle pas été faite plus tôt ? »

-          « Par qui ? »

-          « Les gérants des immeubles par exemple. Si vous déplacez 10 à 100 tonnes de nano-thermite, et que vous les placez à chaque étage. Je suis simplement surpris que personnes ne l’ai remarqué. »

-          « En tant que journaliste, vous devriez poser ces questions à la compagnie responsable de la sécurité au World Trade Center. »

-          « Vous ne doutez donc pas du tout que le matériau ai été présent. »

-          « On ne peut pas truquer ce genre de science. Nous en avons trouvé, de la thermite non-consumée. »

-          « Quel accueil a reçu votre article à travers le monde ? C’est quelques chose de complètement nouveau pour moi . »

-          « Il vient d’être publié vendredi dernier. Il est donc trop tôt pour le dire. Mais l’article n’est peut-être pas aussi révolutionnaire que vous semblez le penser. Des centaines de milliers de personnes dans le monde savent depuis longtemps de trois immeubles ont été démolis. C’est très clair. Notre recherche n’est que le «dernier clou dans le cercueil ». Ce n’est pas le « revolver fumant » mais le « revolver chargé ». Chaque jour, des milliers de personnes réalisent que le World Trade Center a été démoli. C’est irréversible. »

-          « Pourquoi personne n’a réalisé  la présence de nano-thermite dans les immeubles plus tôt ? Presque dix ans ont passé. »

-          « Dans la poussière vous voulez dire ? »

-          « Oui .»

-          « C’est par chance que quelqu’un a regardé cette poussière au microscope. Il y a de petit fragments rouges. Les plus gros mesurent 1mm et peuvent être vu à l’œil nu. Mais un microscope est nécessaire pour en voir la grande majorité. C’est par chance que quelqu’un les a découvert y à deux ans. 18 mois ont été nécessaire pour préparer l’article auquel vous faites référence. C’est un article très compréhensible basé sur des recherches consciencieuses. Vous travaillez dans ce domaine depuis plusieurs années parce que les faits n’avait aucun sens pour vous ? »

-          « Oui, plus de deux années en fait. Tout a commencé lorsque j’ai vu l’effondrement de la tour numéro 7, le troisième gratte-ciel. Il s’effondre 7 heures après les tours jumelles. Et il n’y avait que deux avions. Quand vous voyez un immeuble de 47 étage, 186 mètre, s’effondrer en 6,5 secondes, et que vous êtes un scientifique, vous dites «Quoi ?». J’ai du le regarder encore et encore. Je suis tombé de ma chaise 10 fois et ma mâchoire tombait de plus en plus bas. D’abord parce que je n’avais jamais entendu parler de ce building, et parce qu’il n’y avait aucune raison visible pour qu’il s’effondre de la sorte, tout droit, en 6,5 secondes. Je ne me suis pas reposé depuis ce jour. »

-          « Depuis le 11 septembre, il y a eu des spéculations et des théories conspirationnistes. Que dites vous aux téléspectateurs qui entendent parler de vos recherche et disent : «  On a déjà entendu tout ça, il y a beaucoup de théories conspirationistes. » Que diriez vous pour les convaincre que ceci est différent. »

-          « Je pense qu’il n’y a qu’une théorie conspirationniste valable d’être mentionnée, celle qui implique 19 pirates de l’air. Je pense que les téléspectateurs devraient se demander quelles preuves en faveur de la théorie conspirationniste officielle ils ont vu. Si quelqu’un a vu des preuves, j’aimerai en entendre parler. Personne n’a été formellement accusé, personne n’est recherché. Notre travail devrait amener des demandes pour une véritable enquête criminelle sur les attaque terroristes du 11 septembre. Parce qu’elle n’a jamais eu lieu. Nous l’attendons toujours. Nous espérons que nos résultats seront utilisés comme preuves techniques lorsque ce jour arrivera. »

-          « Niels Harrit, fascinant, merci d’être venu. »

-          « Le plaisir est pour moi. »


Sources La Télé Libre





 

Publié dans 11 SEPTEMBRE

Commenter cet article