L’Algérie appelle la Grande Bretagne à rompre tout contact avec Al-Qaida

Publié le par JC

Un aveugle y verrait. Nous savons exactement qui se camoufle derrière Al Qaîda et qui manipule cette pseudo nébuleuse qui n'est pas nébuleuse pour tout le monde. L'histoire de ben Laden, c'est un peu comme l'histoire de Jésus -bien qu'ils soient diamétralement opposés-, après leur mort, on leur a fait dire et faire faire ce qu'ON voulait. Un oeil observateur ne peut que remarquer certaine coïncidences frappantes. Primo : Al Qaïda, en Irak, par exemple, tue un maximum d'Irakiens et d'Américains. Nous avons déjà averti dans un autre article, les attentats en Irak n'ont qu'un but : tout faire pour que les Américains restent. Et davantage Obama prendra des décisions qui iront contre l'idéologie sioniste d'Israël, davantage des "pseudos attentats alqaïdesques" frapperont les Américains y compris en Amérique. Le dernier complot déjoué en est la preuve, deux jours après qu'Obama ait dit à Netanyahou ce qu'il escomptait des dirigeants israéliens. A savoir deux états -ce à quoi le Sionisme haut perché s'oppose-, la fin de la colonisation -ce à quoi la Bête s'oppose toujours- et le démantèlement des colonies qui est de la même veine. Parallèlement, tous les états qui vont contre l'entité sioniste se verront confrontés au même danger alqaïdien.



L'Algérie appelle la Grande Bretagne à rompre tout contact avec Al-Qaida

 



Après avoir découvert des contacts entre les Renseignements Britanniques et les ravisseurs des deux otages, l'Algérie a refusé de reporter l'exécution de la campagne contre le terrorisme.


Les offensives militaires contre Al-Qaida dans la région d’Ain Sakane au Nord du Mali ont commencé. La Grande Bretagne et la Suisse ont demandé de reporter ces opérations jusqu’à ce que la crise des deux otages détenus par la branche d’Al-Qaida au Sahel soit résolue.


Des rapports sécuritaires ayant été élaborés dans la deuxième semaine du mois d’Avril dernier, ont affirmé qu’il y a eu des contacts entre l’un des membres dirigeants d’Al-Qaida au Maghreb et un activiste Salafiste résidant en France. La conversation entre ces derniers portait sur la libération de l’otage Britannique et son ami Suisse.


Le contact établi entre la branche extérieure des Renseignements Britanniques et le commandement d’Al-Qaida au Maghreb, à travers leurs intermédiaires, à savoir, des activistes Salafistes installés en Europe, pour la libération de l’otage Britannique, a suscité la colère du Gouvernement algérien qui a riposté par des opérations militaires contre Al-Qaida dans les frontières.


Ces contacts affirment, selon les sources d’El Khabar, que les renseignements Britanniques tentent de convaincre le commandement d’Al-Qaida au Maghreb de libérer l’otage Britannique Eden Dyer.


Ces renseignements ont suscité la colère du commandement politique en Algérie qui a qualifié cette réaction d’ « inadmissible » avec des rebelles dépourvus de légalité et répondu par une escalade militaire dans le Sud contre Al-Qaida.


El Khabar


 
Sources
El Annabi

Commenter cet article