Les USA pressent Israël de ne pas attaquer l'Iran

Publié le par JC

Cela fait des mois que les soldats israéliens s'entraînent au cas où... ils rêvent depuis des lustres de piloner l'Iran comme ils ont fait pilonner l'Irak. Il n'y a jamais assez de sang versé, jamais assez de morts, jamais assez de destructions. On peut se poser des questions sur la santé mentale des sionistes qui dirigent l'etat d'Israel pour le plus grand malheur des Israéliens.






Les USA pressent Israël de ne pas attaquer l'Iran



Un chef espion de l'Amérique a été envoyé en mission secrète en Israël pour mettre en garde les dirigeants de ce pays contre toute attaque surprise sur l'Iran sans en aviser l'administration US.

Alors que Benyamin Netanyahu, Premier ministre israélien, prépare sa visite à Washington, on a appris hier 14 mai que Leon Panetta, directeur de la CIA, s’était rendu en Israël il y a deux semaines. Il est allé chercher des assurances de la part de Mrs Netanyahu et Barak, ministre de la Défense, que leur nouveau gouvernement belliciste n’attaquerait pas l’Iran sans alerter Washington.


On craignait de plus en plus que Mr Netanyahu ne lance une attaque contre le programme atomique de Téhéran, répétant l’attaque d’Israël contre le réacteur Osirak de Saddam Hussein en 1981. Israël était en train de se préparer à une telle éventualité. Il a exécuté des manœuvres à longue distance et prévoit, cet été, d’organiser ses exercices de défense civile les plus importants. Les dirigeants du pays auraient dit à Mr Panetta qu’« ils n’avaient pas l’intention de prendre les USA au dépourvu sur l’Iran ».


Mr Netanyahu va partir pour Washington ce week-end. Il y rencontrera la secrétaire d’Etat Hillary Clinton et Mr Obama qu’il va essayer de convaincre de la nécessité d’agir plus fermement à l’égard de l’Iran. Mr Obama est partisan de tenter d’amener Téhéran à s’engager mais ses efforts ont reçu un accueil impassible de la part du président Ahmadinejad.


On s’attend à ce que le dirigeant israélien insiste pour que les USA restent focalisés sur l’Iran, plutôt que de s’occuper des négociations qui sont dans l’impasse avec les Palestiniens.


Mr Netanyahu a rencontré des dirigeants arabes cette semaine, dont le président égyptien Mubarak et le roi Abdullah de Jordanie. Les dirigeants sunnites partagent les craintes d’Israël d’une résurgence de l’Iran chiite.


A Aqaba, en Jordanie, le roi Abdullah a déclaré hier à Netanyahu qu’il ne pouvait y avoir de paix dans la région sans un Etat palestinien. Jusqu’à présent, Mr Netanyahu a refusé de s’engager sur une solution à deux Etats. Il préfère parler d’un développement de l’économie palestinienne, avec des Palestiniens ne disposant que d’une souveraineté limitée. Cette façon de voir risque de provoquer quelque friction avec Mr Obama.


Mr Netanyahu a soulevé la question de l’Iran pendant sa rencontre privée avec le pape Benoît XVI à Nazareth hier : « Je lui a demandé comme un symbole moral de faire entendre sa voix clairement et incessamment contre les déclarations venant d’Iran de l’intention de détruire Israël. » « Je pense que nous avons trouvé chez lui une oreille attentive. »


Le pape, qui a réitéré ses appels à la paix hier, n’a pas donné de compte rendu de la rencontre.

Sources
Info Palestine

Publié dans IRAN ISRAEL

Commenter cet article