L’ONU demande à Washington de poursuivre les auteurs de tortures

Publié le par JC

Barak Obama subit d'intenses pressions. Il veut beaucoup faire pour aller dans le sens de la justice mais il est bloqué. On le voit déjà par les attaques de Cheney qui a encore des partisans au Congrés, on voit aussi que le lobby sioniste ne chôme pas. Nous y reviendrons plus longuement mais deux mots pour expliiquer la chose. Obama reçoit Netanyahou et lui dit ce qu'il pense sur l'Etat Palestinien dont l'israélien n'a jamais prononcé le nom. Comme par hasard, le lendemain, le budget pour la fermeture de Guantanamo est refusé par le Congrès. Alors que les sénateurs n'ont jamais rechigné à accorder des milliards à Bush pour qu'ils continuent de massacrer tant en Afghanistan qu'en Irak. Mais là, pour liberer ce camp de concentration, ils ont dit NIET. C'est histoire de montrer à Obama qu'il faut qu'il suive une certaine ligne, à savoir la ligne sioniste. De surcroît, ils sont 170 et quelques à lui avoir écrit pour lui dire de continuer à pratiquer la même politique que ces prédésseurs vis-à-vis d'Israel. Et enfin, le dernier complot qui aurait été déjoué où une synagogue était visée, les pseudos auteurs étant des musulmans, comme par hasard, ne fait que confirmer le danger qui pèse sur Obama. Il doit comprendre à l'heure actuelle qu'il n'est pas libre d'aller dans le sens de la justice et il doit aussi savoir qu'il pourrait bien finir comme Kennedy, n'en doutons pas. D'ailleurs nous avons reçu un courriel de sa part que nous allons poser sur le blog qui lui est consacré, il fait appel au Peuple, à tous ceux qui l'ont soutenu pour son élection afin de faire passer une loi pour que tous les Américains aient une couverture médicale. Au Peuple, il fait appel ! Ceci prouve l'intelligence de l'Homme qui a compris le système qui sévit aux Etats-Unis. Ce que le Congrès lui refuse, il le demande au Peuple. Il demande au Peuple de se manifester pour le soutenir. Sarkozy pourrait prendre exemple.





L'ONU demande à Washington de poursuivre les auteurs de tortures



Une enquête est ouverte pour déterminer l‘éventuelle responsabilité de l’administration Bush dans les méthodes d’interrogatoires musclées durant la guerre contre le terrorisme. Un dossier sensible qui exacerbe les divisions partisanes entre Démocrates et Républicains.


Jeudi, la présidente démocrate de la Chambre des représentants a accusé la CIA de lui avoir menti alors qu’elle était au Sénat. “Ce que je dit c’est qu’ils nous ont parlé des interrogatoires qu’ils ont mené. Et ils ont dit qu’ils voulaient utiliser des techniques plus poussées déclarant qu’ils avaient l’aval de leurs supérieurs. Mais ils ont également assuré qu’ils n’utilisaient pas les simulations de noyade, alors que l’on sait qu’ils le faisaient. Donc oui, j’affirme qu’ils m’ont menti. La CIA a menti au Congrès”, conclu Nancy Pelosi.


De son côté la CIA refuse de publier deux notes visant à démontrer l’efficacité d’interrogatoires controversés. Au grand dam de l’ancien vice-président républicain Dick Cheney qui affirme que ces méthodes ont permis de déjouer des attentats.


Mercredi, Barack Obama refusait de publier de nouvelles photos de sévices infligées par ses soldats à des prisonniers en Irak et Afghanistan.

Sources
Euros News

Publié dans Barak Obama

Commenter cet article