L'armée US a récompensé le groupe KBR en Irak malgré des doutes

Publié le par JC





L'armée US a récompensé le groupe KBR en Irak malgré des doutes



par Thomas Ferraro



WASHINGTON, 20 mai (Reuters) - L'armée américaine a payé des millions de dollars de primes à KBR, son plus gros sous-traitant en Irak, même après avoir conclu que les travaux d'électricité assurés par cette société avaient mis en danger les militaires présents sur le théâtre d'opération, a-t-on appris de source proche d'une commission d'enquête parlementaire.


La commission sénatoriale de politique démocratique organise mercredi une audience pour examiner les activités de KBR en Irak et demander pourquoi l'US Army lui a versé de telles primes.


Selon l'enquête, le groupe d'ingéniérie texan est lié à au moins deux, et peut-être jusqu'à cinq morts par électrocution de militaires ou sous-traitants américains en Irak en raison d'un "travail mal fait". Les enquêteurs estiment que plusieurs centaines d'autres soldats ont sans doute reçu des décharges électriques.


L'armée assure enquêter tandis que KBR nie toute responsabilité dans ces électrocutions, se déclarant fier de son travail et des risques encourus par ses employés.


Jusqu'en 2007, KBR (KBR.N:
Cotation) faisait partie du groupe Halliburton (HAL.N: Cotation), que Dick Cheney a dirigé entre 1995 et 2000 avant de prendre ses fonctions de vice-président.


Les critiques s'étaient, sous la présidence de George Bush, interrogés sur l'octroi à Halliburton de contrats lucratifs en Irak par le gouvernement fédéral, dénonçant de possibles conflits d'intérêt.


Plusieurs rapports de l'armée ont critiqué le travail de KBR en Irak ces dernières années. Mais, selon une source proche de la commission, la société a reçu ensuite "des dizaines de millions de dollars de primes". "Nous voulons savoir pourquoi", a ajouté cette source. (Version française Jean-Stéphane Brosse)


Sources Reuters

Publié dans HALLIBURTON

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article