La nazification de l'Amérique

Publié le par Adriana Evangelizt

 

 

La nazification de l'Amérique

 

Ce titre à lui seul est générateur de confusion, de doute, de crainte, voire même d’insolite!

Qui, de la tradition, pourrait croire une telle entreprise, à une tromperie dont l’envergure n’aurait de taille qu’une colossale conspiration dont les racines puisent ses ressources, dans la sécurité même d’un peuple qui a sacrifié ses enfants et ses efforts, sur les champs de bataille, pour se soustraire à un ennemi qui s’est infiltré par de sinistres personnages, en qui une nation avait placé ses espoirs, ses valeurs et sa fierté. Sommes-nous à vivre un cauchemar, une séduction médiatique ou à relater les péripéties du dernier roman à saveur conspirationnelle, voire un film de science-fiction de Spielberg ?

La réalité est toute autre et les faits sont là, lourdement accablants !

L’Amérique est-elle vraiment en train de se nazifier ?

Les évidences et l’accumulation des preuves ne laissent aucune place à l’hésitation d’un malheureux OUI. La Bible nous déclare qu’une grande puissance politique et économique précéderait le retour de Jésus, à la fin des temps. Le prophète Daniel nous décrit cette puissance sous le nom codé de : Quatrième bête.

"Après cela, je regardais dans mes visions de la nuit, et voici, une quatrième bête, terrible, épouvantable et extraordinairement forte. Elle avait de grandes dents de fer; elle mangeait, elle brisait et foulait aux pieds ce qui restait; elle était différente de toutes les bêtes qui l'avaient précédée, et elle avait dix cornes. " Daniel 7 :7

L’apôtre Jean en parle sous le vocable de : Babylone

" Après cela, je vis descendre du ciel un autre ange, qui avait un grand pouvoir. La terre fut éclairée de sa gloire. Et il cria avec force et à grande voix, et dit: Elle est tombée, elle est tombée, Babylone la grande, et elle est devenue la demeure des démons, et le repaire de tout esprit immonde, et le repaire de tout oiseau immonde et horrible. Car toutes les nations ont bu du vin de la fureur de sa fornication, et les rois de la terre se sont prostitués avec elle; et les marchands de la terre se sont enrichis de l'abondance de son luxe. " Apocalypse 18 :1-3

Les évangiles de Matthieu, Luc et Marc nous parlent de guerres et de bruits de guerres comme étant des signes importants de la fin. Un rapide regard sur les 150 dernières années, nous rappelle que l’histoire est témoin de guerres destructives qui n’ont cessé de se succéder ! Les guerres de sécession américaine, la 1ière et 2ième guerre mondiale, la révolution bolchevique, la Corée, le Vietnam, le Cambodge, la Bosnie, les guerres d’Afrique, etc. Pourquoi toutes ces guerres ? Ces peuples ont-ils vraiment autant de haine les uns pour les autres, comme on pourrait le croire ? Certainement pas, mais ils sont aveugles, ignorants et surtout manipulés par les autorités civiles, en qui repose leur confiance.


Depuis 200 ans déjà, des hommes sous l’inspiration des ténèbres ont pensé et structuré des sociétés et organisations ayant des objectifs précis, aux résultats connus et dont les avantages seraient canalisés vers eux seulement. Ces sociétés secrètes achèvent leurs œuvres!



Le secret mis à nu


On ne peut cacher indéfiniment un projet qui implique des foules de documents, des relations humaines, des transferts d’argent, du matériel. Tôt ou tard, des fuites se font entendre et le mot est passé… Mais, il a quand même fallu 30 ans, avant que des hommes comme Gary Allen, Caroll Quigley et surtout le professeur Antony C. Sutton apportent la lumière sur les subventions financières qui permirent l’arrivée au pouvoir du Reich nazi hitlérien qui coûta la vie à 50 millions d’hommes. Sutton a démontré avec documents à l’appui, que le support financier nécessaire à la montée du régime hitlérien était en grande partie de provenance américaine.

Y ont participé, des hommes et institutions connus comme :

Wall Street
J.P. Morgan
T.W. Lamont
Les intérêts Rockefeller
General Electric Company
Standard Oil
National City Banks
Chase and Manhattan Banks
Kuhn Loeb & Company
Henry Ford.


Cette guerre fut non seulement bien préparée, mais extrêmement profitable pour un groupe sélectionné de financiers et hommes d’affaires américains et européens. Dans son livre "Wall Street et la Montée d’Hitler", Antony Sutton expose deux extraits de sources de l’époque et des filières même de Roosevelt. Il s’agit de William Dodd, ambassadeur américain en Allemagne qui écrit à Franklin Roosevelt de Berlin le 19 octobre 1936, trois ans après l’ascension d’Hitler au pouvoir. Cette lettre concerne les industriels américains et leur aide aux Nazis…

"Autant que je crois à la paix comme la meilleure des politiques, je ne peux me soustraire aux craintes manifestées par le président Wilson (É.U.) dans plusieurs de nos conversations, le 15 août 1915 et après, relativement au bris de la démocratie en Europe qui sera une catastrophe pour les peuples. Mais que pouvons-nous y faire ? En ce moment, plus d’une centaine de corporations américaines possèdent des filiales ou ententes corporatives ici en Europe ! Dupont possède déjà 3 alliés en Allemagne qui participent à l’armement… Leur allié principal I.G. Farben Cie, en partie du gouvernement donne 200.000 marks par année à une organisation de propagande opérant sur l’opinion américaine. La compagnie Standard Oil de New-York a envoyé $2.000.000 ici, en décembre 1933 et $500.000 en plus chaque année afin de venir en aide aux Allemands dans la fabrication des gaz de guerre; mais Standard Oil ne peut sortir ses revenus du pays, excepté sous forme de biens. Toutefois, ils ne s’en tiennent pas à cela, ils rapportent leurs revenus, mais n’en expliquent pas les faits . Le président de la Compagnie Internationale Harvester m’a fait savoir qu’ils expérimentent une croissance de 33% par année (manufacture d’armes, je crois), mais n’en prennent rien. Même pour nos avions, les gens ont des arrangements secrets avec Krupp. Les compagnies General Motor et Ford font ici d’énormes affaires par leurs sous-filiales et n’en prennent aucun profit. Je dis ces choses parce
qu’ils en compliquent ainsi la situation et ajoutent aux dangers de guerre. "

L’espace ne m’est pas permis pour les tableaux et documents, mais il faut comprendre que derrière Hitler se trouvaient des hommes puissants avec d’immenses influences de par leurs richesses et positions sociales. Ces hommes étaient les véritables artisans de la 2èmeguerre mondiale. Hitler se suicidera, son régime disparaîtra temporairement et les hommes qui étaient derrière lui sont
demeurés pour la plupart, impunis ou parfois même honorés.

Le 4 juin 1943, le sénateur Homer T. Bone déclarait au comité du sénat américain pour les affaires militaires : "Farben était Hitler et Hitler était Farben. " L’Empire Farben était un état à l’intérieur d’un état.

Parmi les institutions financières et grandes compagnies qui financèrent et aidèrent à l’effort planifié de la 2ème guerre mondiale, se trouve : La Banque Fédérale de Réserve de New York la Compagnie Ford Motor, Standard Oil du New-Jersey et
la Banque de Manhattan.

Le " New-Deal Rooseveltien et le Nouvel Ordre Hitlérien "


Au procès de Nuremberg , Hjalmar Schacht défia ses interrogateurs de comparer le programme du Nouvel Ordre hitlérien à celui du New-Deal de Franklin Roosevelt, alors président des États-Unis d’Amérique. Selon Schacht, ces deux programmes étaient les mêmes! Les interrogateurs rejetèrent bien sûr la comparaison. Toutefois, un peu d’observation nous montre non seulement que ces deux programmes étaient similaires, mais que les Allemands n’avaient pas de difficultés à y voir les similarités ! Il y a dans la librairie de M. F. Roosevelt, un petit livre présenté à Franklin D. Roosevelt par le Dr Helmut Magers en Décembre 1933. Sur la page de présentation, il est écrit : "Au président des États-Unis, M. Franklin D. Roosevelt, en profonde admiration pour sa conception d’un nouvel ordre économique et mon respect pour sa personne. L’auteur : Baden, Allemagne le 3 novembre 1933". Pour autant d’admiration pour son nouvel ordre économique, Franklin Roosevelt répliqua : "Washington le 19 décembre1933 , Mon cher Dr Magers : Je vous envoie mes remerciements pour la copie de votre petit livre traitant du " New-Deal " et de moi-même. Quoique vous le sachiez, j’ai fait mes études en Allemagne et pouvais alors bien parler la langue allemande, je lis votre petit livre non seulement avec grand intérêt, mais aussi parce qu’il m’aide à la pratique de la langue allemande. Sincèrement vôtre. "

Le " New-Deal " ou le " Nouvel Ordre Économique " n’était pas une création du libéralisme classique, mais bien une création du socialisme corporatif. C’était là, le rêve des " big business ", tel que reflété par Wall Street qui leur permettrait
d’éliminer la concurrence.

Il n’y a pas que les deux grandes guerres qui furent les fruits amers des intérêts économiques mais aussi les révolutions. Le 7 avril 1917, le général Janin écrivait dans son agenda personnel : "Après un long entretien avec Roosevelt, (celui-ci lui confirma ce qui lui avait été dit par Magers) la révolution Russe avait été préparée par l’Angleterre, et plus précisément par Sir Georges Buchanan et Lord Alfred Milner. À cette époque, les Anglais et Petrograd faisaient équipe. Les agents britanniques demeurant à Petrograd distribuaient de l’argent pour inciter les soldats au soulèvement et à la mutinerie…" De Gouldwitch d’ajouter: " En privé, on m’a dit que plus de 21 millions de roubles furent dépensés par Lord Milner pour financer la Révolution bolchevique. " Il faut se souvenir que Lord Alfred Milner était la tête et le fondateur d’une organisation secrète appelée : " La Table Ronde ". Cette organisation était
financée par Lord Rothschild.

Les maux de notre terre ont des racines qui prennent naissance, dans les sous-terrains obscurs du cœur de l’homme et ce dernier n’a pas la lumière nécessaire pour les voir, à moins de connaître
Celui qui est la lumière des hommes et de se laisser imprégner de sa sagesse.

" Et après que la convoitise a conçu, elle enfante le péché; et le péché étant consommé, engendre la mort." Jacques 1 :15

" Car l'amour de l'argent est la racine de tous les maux; et quelques-uns en étant possédés, se sont détournés de la foi, et se sont jetés eux-mêmes dans les plus grandes douleurs. " 1 Timothée 6 :10

L’illusion d’une paix durable est ce qui permet aux tyrans de régner en maîtres sur les peuples, avec des mesures meurtrières. Ces adeptes les amènent à l’abandon de libertés chèrement acquises, pour une sécurité mensongère qui leur sera reprise tôt ou tard, perdant ainsi toute leur liberté et toute leur sécurité !

Aux États-Unis, une lutte s’engage maintenant entre le gouvernement et le peuple. Puisque le C.F.R. s’est infiltré dans les deux grands partis politiques et qu’ils en sont devenus un seul, tout en laissant aux ignorants la possibilité de croire que leurs intérêts sont mieux défendus dans un parti plus que l’autre, alors qu’en fait, ces deux derniers sont prisonniers de la même école de pensée; le socialisme corporatif ! L’élément de résistance du gouvernement est bien identifié aux États-Unis comme étant
les Patriotes et les Milices.

Ce n’est pas le gouvernement fédéral qui est vraiment un problème, mais les écrasantes corporations qui le manipulent dans l’ombre. Ces corporations réclament tous les droits et la plupart puisent leur naissance dans le " New-Deal ". Le " New-Deal " est largement inconstitutionnel et centralisateur. Il faut reconnaître au mouvement des " Patriotes " et aux " Milices ", leur fondement en droit constitutionnel et à la " Règle de la loi ", alors que les magnats du pouvoir prônent l’abolition de toute forme de règles constitutionnelles qui peuvent faire obstacle à leur convoitise démesurée de contrôle et de profits. Il semble que l’histoire se répète parce qu’on ne veut pas apprendre de l’histoire.

Voici quelques déclarations de personnalités politiques sujettes à nourrir la réflexion :

" L’esprit de résistance au gouvernement est tellement important occasionnellement, que j’espère qu’il demeurera toujours vivant. Quel pays peut garder ses libertés si ceux qui en font ses règles ne sont pas avertis de temps à autre par le peuple
, que ce dernier a conservé cet esprit de résistance. "
Thomas Jefferson


" Je n’ai aucune raison de croire que celui qui m’enlèverait mes libertés, ne m’enlèverait pas, une fois en son pouvoir, tout le reste. "
John Locke


" Une nation peut survivre à ses traîtres et ambitieux, mais ne le peut à la trahison de l’intérieur ! Un ennemi aux portes est moins dangereux car il porte la bannière de ses intentions.
Mais le traître circule librement à l’intérieur ! "
Cicéron


" Il ne peut y avoir de contrôle effectif des corporations alors qu’elles sont actives en politique. "
Théodore Roosevelt


" Les corporations ont réussi par les leviers économiques
à infiltrer le pouvoir politique afin de miner la constitution. "
Charles Reich


" Les peuples n’abandonnent pas leurs libertés; à moins d’y être obligé par illusion et tromperie. "
Edmund Burke


" Dans ce pays, on peut avoir un régime démocratique ou de colossales fortunes dans les mains de quelques-uns…
Mais nous ne pouvons avoir les deux! "
Ministre de la justice Louis D. Branders


" Le pouvoir de l’argent ronge la nation en temps de paix et conspire contre elle en temps adverse. Ce pouvoir est plus despotique que la monarchie, plus insolent que l’autocratie, plus égoïste que la bureaucratie.
Il dénonce et qualifie d’ennemis toutes personnes ou groupes qui questionnent ses méthodes ou qui apportent de la lumière sur ses crimes ! "
Abraham Lincoln


" La seule maxime d’un gouvernement libre devrait être celle de ne jamais faire confiance à un homme qui a le pouvoir de mettre en danger la liberté publique. "
John Adams


Danger à l’horizon


Nombreux sont les médias d’informations qui ont jeté le doute sur un bon nombre de catastrophes et accidents, qui ont eu lieu aux États-Unis et à l’étranger, depuis plusieurs décennies. Les journalistes et médias chrétiens américains plus spécialement n’ont pas manqué d’audace ni d’investigation pour mener à fond des enquêtes que le commun des citoyens ne peut toujours accepter ! C’est ainsi qu’il est maintenant connu que lorsque le président franc-maçonnique Franklin Roosevelt fit la déclaration de guerre de l’Amérique contre le Japon au début des années 40, il savait depuis plus de 6 mois que Pearl Harbor allait être attaqué par les Japonais… Il ne fit rien pour s’en défendre et permit la mort violente à plus de 1500 soldats américains, enfants de mères à qui il avait promis, juste avant son élection, que les enfants de l’Amérique ne verraient jamais les champs de bataille ? Il fallait une raison solide et acceptable afin d’obtenir le consensus général… Vox Populi

Des preuves certaines sont également connues pour ce qui est de l’édifice Murrah d’Oklahoma ou non seulement 168 enfants furent tués et 503 furent blessés, mais qu'au moins trois explosions furent confirmées dont une seulement à l’extérieur. Une enquête détaillée n’a pu avoir lieu, dû aux ordonnances des autorités fédérales de nettoyer immédiatement les décombres ! Le gouvernement alla jusqu’à interroger la sœur de Timothy McVeight et on accusa cette dernière d’extrémisme car on trouva chez elle de la mauvaise littérature politiquement incorrecte : Un livre sur la constitution américaine…

McVeight fut exécuté et accusé d’être membre des Milices. Mc Veight démontra sa non affiliation aux milices et jusqu’à ce jour, aucun membre des milices ne fut accusé !

Mais, il y a maintenant pire que les autres tentatives réunies! Il y a le 11 septembre… Les preuves de l’implication gouvernementale s’accumulent chaque jour : Faire périr quelques milliers de personnes n’est strictement rien pour des hommes qui se croient des dieux et qui ne connaissent ni la compassion, ni le scrupule. La tactique par excellence pour produire la psychose globale est d’amener un peuple entier à se plier, à toutes les exigences d’une équipe formée, intentionnée et bien sûr aux rênes au pouvoir. Les deux grandes guerres antérieures avaient un terrain géographique vers lequel les conscrits devaient se diriger, mais cette fois, tout terrain est un champ de guerre… Il fallait y penser ! Le gouvernement Bush a maintenant les mains libres, avec approbation du congrès, pour créer la loi martiale tant recherchée des dictateurs. Le terrorisme, cet invisible ennemi doit être battu par tous les moyens. Les invisibles sont partout !
Cela inclus potentiellement chacun de nous…

Les attaques et les théories relatives à l’implication de Bush dans la destruction des tours du W.T.C. ont forcé ce dernier à créer une équipe qui viendrait défendre l’indéfendable contre les vilains accusateurs qui ont osé ouvrir les yeux devant les évidences de l’avant et l’après 11/09. Aux grands maux, les grands remèdes… Et, c’est ainsi qu’est entré cette semaine sur la scène, l’homme-clé par excellence, le défenseur de l’ "Establishment ", M. Henry Kissinger. Qualifié de responsable de tueries de civils, de génocides et de coups d’états par Christopher Hitchen dans son livre " Le procès d’Henry Kissinger ", qualifié de criminel de guerre par le " Guardian ", journal britannique. Ce dernier voit cet homme comme une figure répréhensive. Interrogé à ce sujet, Hitchen répondra après l’annonce de la nomination de Kissinger à la présidence du comité de 10 autres personnes.

" Kissinger fut impliqué dans les sales affaires du monde militaire de l’Indonésie et de l’invasion du Timor de l’est. Il aida à défendre l’administration Reagan en couvrant la guerre illégale de l’Amérique Centrale. Il fut bien payé comme apologiste du gouvernement chinois et défenseur des dictateurs du monde. Kissinger fut également impliqué dans la perpétration de la guerre du Vietnam, les attaques illégales au Cambodge, au Laos pendant les années Nixon. Il ne faut pas non plus oublier son rôle dans le renversement du gouvernement chilien élu avec Salvador Allende comme président et l’installation de la dictature du Général Augusto Pinochet. " Et la liste de s’étirer…

Voici quelques déclarations de M. Henry Kissinger

" Les États-Unis doivent agir quelque part dans le monde afin
de démontrer leur détermination à demeurer la puissance mondiale. "
Washinton Post, avril 1975


" Je ne vois pas pourquoi nous devrions attendre et observer si un pays va devenir communiste par l’irresponsabilité de ses gens. Les problèmes sont beaucoup trop importants
pour les laisser dans les mains des électeurs… "

(Juste avant le renversement du gouvernement Chilien de Salvator Allende 1973)


" Pourquoi devrions-nous nous flageller pour ce que les Cambodgiens se sont fait eux-mêmes ? "
Richard Nixon,
responsable des bombardements massifs sur le Cambodge en 1973
qui tuèrent ¾ de millions de paysans et préparant l’entrée de Pol Pot
qui tuera ultérieurement
un autre million et demi de personnes…


" Des actes couverts ne doivent pas être confondus avec du travail missionnaire… "
Kissinger commentant la vente des Kurdes en Irak en 1975


" Ce qui est illégal, nous le faisons immédiatement. Ce qui est inconstitutionnel, nous demande un peu plus de temps. "
Henry Kissinger


" Aujourd’hui, si des troupes des Nations-Unies entraient à Los Angeles pour restaurer l’ordre, les américains seraient outragés; demain ils en seront reconnaissants. Ceci serait spécialement vrai si on leur disait qu’une attaque venant de l’au-delà menaçait leur existence. C’est alors que tous les peuples de la terre prierait leurs leaders de les délivrer de ces méchants. La chose que tous les hommes craignent, c’est l’inconnu. Quand ce scénario leur sera présenté,
ils seront prêts à abandonner leurs droits individuels pour leur bien-être, garanti par leur gouvernement mondial… "
H. Kissinger parlant à la réunion des Bilderbergers le 21 mai 1992 à Évian, France. A son insu, son discours fut enregistré par un délégué Suisse !


Nous apprenons à l'instant que M. Henry Kissinger a décliné hier (vendredi 13 décembre 2002), l'offre que M. Bush lui avait fait de présider un groupe d'investigateurs sur le 9/11… Dans son rapport au président, il déclare qu'il lui semble clair que des conflits potentiels peuvent être régler de cette façon, mais qu'il craint qu'ils se dirigent aussitôt contre son bureau de consultants dont il est président et propriétaire. " J'ai donc conclu que je peux pas accepter la responsabilité que vous m'avez proposée. "

2002 Les Presses Associées


À Pleins feux sur l’Heure Juste, nous croyons que c'est à cause des tôlées de critiques des multiples sources que M. Kissinger a reçu de plusieurs médias, qu'il s'est senti obligé de refuser!!!

Le nouveau langage des attaques dites "asymétriques " constitue la base pour l’élaboration de systèmes d’espionnages électroniques et la structuration d’agences nouvelles et très sophistiquées qui passent au peigne fin, chaque citoyen et garde en mémoire à peu près tout ce qui constituait hier la vie privée des individus de la plus forte et de la plus libre des nations du nouveau monde, les États-Unis d’Amérique ! C’est l’opération " Big Brother " orwellienne de l’œil qui voit tout, ou la
" Surveillance Globale ".

Le Dr John Poindexter, directeur du " Bureau de Sensibilisation à l’Information " (I.A.O. : Information Awareness Office) affilié à DARPA, ne se gêne pas pour exposer au public les projets d’infiltration dans la vie privée et n’hésite plus à rendre à la vue de tous, le symbole de leur organisation sous l’image désormais décodée de la pyramide maçonnique dont l’œil projette ses rayons inquisiteurs et indiscrets non seulement sur l’Amérique du Nord,
mais sur toute la planète…


I.A.O. : a supprimé son logo


" Après cela, je regardais dans mes visions de la nuit, et voici, une quatrième bête, terrible, épouvantable et extraordinairement forte. Elle avait de grandes dents de fer; elle mangeait, elle brisait et foulait aux pieds ce qui restait; elle était différente de toutes les bêtes qui l'avaient précédée, et elle avait dix cornes. " Daniel 7:7

" Il me parla ainsi: La quatrième bête est un quatrième royaume qui existera sur la terre, qui sera différent de tous les royaumes, et qui dévorera toute la terre, et la foulera et la brisera. Les dix cornes, ce sont dix rois qui s'élèveront de ce royaume. " Daniel 7:23

Tentative de " Mise au pas "


En quête de santé et croyant toujours à la sincérité des dirigeants qui font partie d’une autre société que la leur, le peuple américain se verra bientôt mis à l’épreuve par " L’Opération Vaccination Forcée ".

Quoique très peu de cas de variole se soient manifestés depuis les années " 50 " aux États-Unis, le président Bush a ordonné le 6 décembre 2002,
l’inoculation d’un million d’américains contre la variole…

La première phase était de 500.000 pour le personnel militaire et de 510.000 médecins civils. Une deuxième phase impliquera 10 millions de travailleurs de première lignes, tels : les corps policiers, les services d’urgence et d’autres groupes du personnel de santé qui seraient les premiers répondants lors d’une attaque bio-terroriste ! D’autres informations veulent que le gouvernement américain décidera dans la ou les semaines qui viennent, si la vaccination s’étendra à la globalité de la population ! Malgré les dangers signalés par des personnes compétentes sur les conséquences des effets secondaires du vaccin qui incluent la mort, le président Bush s’est laissé persuader que le risque en valait le coût…

Voici quelques liens de référence:
http://www.rense.com/general32/bay.htm
http://www.health.org.nz/smpox.html

Cette globale entreprise fait fi des droits et libertés constitutionnels et va jusqu’à forcer cette " immunisation " sous la pénalité d’amendes et d’emprisonnement, sans le droit de recours légaux contre les compagnies qui manufacturent ces vaccins…

Le corps médical y sera également soumis, sous les mêmes conditions et conséquences. Les prisons américaines étant déjà remplies; où le gouvernement placera-t-il ces centaines de milliers voire millions de personnes qui ont des connaissances précises et accès à l’information
sur les statistiques relatives aux séquelles dangereuses et mortelles des vaccins pharmacologiques !

Ne sera-ce pas l’occasion unique d’ouvrir les 700 camps de détentions construits à l’insu du public depuis des décennies avec les efforts monnayés des citoyens américains ?

Avec les intentions formulées d’abolir la charte constitutionnelle américaine pour y instaurer leur régime dictatorial mis en marche depuis le " New-Deal " rooseveltien de 1933, peut-on demeurer aveugle et ne pas se rendre compte que le peuple américain et ses voisins immédiats par influences écono-politiques sont parvenus au carrefour de la vie démocratique? C’est toujours
au nom de la sécurité, de la santé et du bien-être social que les tyrans modernes ont saisi le pouvoir absolu…

" Plus le despotisme est d’envergure, plus est facile sa montée au pouvoir "

Élisabeth Stanton


" L’arrogance précède la ruine et l’orgueil précède la chute "

Psaume 16 :18


" Les peuples qui ferment leurs yeux à la simple réalité, attirent leur propre destruction "

James Baldwin


En 1950, James Warburg, représentant des banques Rothschild européennes, s’arrêta à Ottawa avant sa visite à Washington et prononça un discours duquel est retenu la célèbre déclaration suivante : " Vers l’an 2000, nous aurons un gouvernement mondial; la question reste à savoir
s’il se fera par force ou consentement. "

Voici un certain nombre d’éléments existants qui nous permettent de penser que la 4ème bête de Daniel 7 :7 et Apocalypse 13 sont en voie de réalisation.

La présence de camps de détention.
La loi martiale souvent mentionnée.
L’équipement militaire russe en territoire américain.
L’entraînement des militaires contre les civils.
Les enquêtes visant le gouvernement des États-Unis avortées !
La technologie du contrôle de l’esprit (Mind Control) et de l’identification.


" Et elle faisait que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, prenaient une marque à la main droite, ou au front. " Apocalypse 13:16


" Et personne ne pouvait acheter ni vendre, s'il n'avait la marque ou le nom de la bête, ou le nombre de son nom." Apocalypse 13:17

La présence des États-Unis partout dans le monde et leurs interventions favorables aux dictatures des pays sous-développés.
L’absence d’opposition au sénat.
Les élections truquées.
La nomination des membres de l’administration présidentielle provenant des Ordres secrets (Société secrètes)
L’accumulation des preuves de l’implication du gouvernement américain dans :
L’affaire Rubby Ridge
Waco
Oklahoma Murrah Building
Les édifices du W.T.C.
En 1993
11 Septembre 2001
Nombre d’assassinats…
Le dernier mais non le moindre, Pleins Feux sur l’Heure Juste vous invite à regarder attentivement la marche parallèle entre d’une part le chef du Reich Germanique, M.Adolf Hitler et d’autre part le président de la république des États-Unis d’Amérique, M.Georges W. Bush.
" Les chemins du désordre demeurent les mêmes ! "

(Auteur inconnu)


" Or, je regardai, et voici un cheval blanc, et celui qui était monté dessus avait un arc, et on lui donna une couronne, et il partit en vainqueur, et pour remporter la victoire. " Apocalypse 6:2
Voici:

" La nazification de l’Amérique phase 3 "

par Norman D. Livergood, traduit pour vous,

un parallèle éloquent entre l’époque nazie et la nôtre.

Sources : Conscience du Peuple

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans Un pouvoir fasciste

Commenter cet article