La déclaration d'Olmert jugé irresponsable en Russie

Publié le par Adriana Evangelizt

Projet d'Israël d'entrer en possession

 de l'arme nucléaire: réaction de Moscou




MOSCOU, 13 décembre - RIA Novosti. Le chef de l'Etat-major général des Forces Armées de Russie, Iouri Balouïevski, a qualifié d'irresponsable la déclaration du premier ministre d'Israël, Ehud Olmert, sur le projet de son pays d'entrer en possession de l'arme nucléaire.

"Comment doit-on interpréter la déclaration du premier ministre d'Israël sur le projet de son pays d'accéder à l'arme nucléaire? C'est évidemment une preuve d'irresponsabilité", a déclaré mercredi Iouri Balouïevski.

Le général a insisté sur la politique invariable de la Russie dans ce domaine et ses efforts énergiques en faveur du renforcement du Traité de non-prolifération nucléaire (TNP), pour l'universalisation de celui-ci, y compris par l'adhésion au TNP d'autres Etats et "en premier lieu des pays qui développent des programmes nucléaires".

A cette occasion, le chef de l'Etat-major général des Forces Armées de Russie s'est dit très sérieusement préoccupé par la situation autour du problème nucléaire dans la péninsule Coréenne. Selon le général Balouïevski, l'essai nucléaire effectué par la République Démocratique et Populaire de Corée (RDPC) a gravement porté atteinte au régime de non-prolifération des armes de destruction massive (ADM).

"Une telle démarche, quels qu'en soient les motifs, constitue une menace directe à la paix, à la sécurité et à la stabilité dans la région et risque de compromettre sérieusement le régime de dissuasion nucléaire", a souligné Iouri Balouïevski.

Quoi qu'il en soit, il s'est dit satisfait du fait que les derniers efforts énergiques au niveau diplomatique pour faire baisser la tension autour du problème nucléaire dans la péninsule Coréenne donnaient d'ores et déjà certains résultats.

Ainsi, a fait remarquer le général, le fait même que les Etats-Unis et la Corée du Nord ont accepté de revenir à la table des négociations à six "offre une chance unique de désamorcer la situation dans la péninsule Coréenne".

(Les négociations à six sur le problème nucléaire dans la péninsule Coréenne associent la République populaire de Chine, la République Démocratique et Populaire de Corée, les Etats-Unis, la République de Corée, la Fédération de Russie et le Japon - ndlr.)

Sources Ria Novosti

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans IRAN ISRAEL

Commenter cet article