Les USA veulent l'adoption des sanctions contre l'Iran avant Noël

Publié le par Adriana Evangelizt

Et pourquoi avant Noël ?

Les États-Unis veulent l’adoption de sanctions

contre l’Iran « avant Noël »





Les États-Unis veulent que le Conseil de sécurité de l’ONU adopte cette semaine une résolution imposant des sanctions contre l’Iran, pour son refus de suspendre ses activités d’enrichissement d’uranium, a indiqué hier le département d’État. « Nous voulons qu’il y ait un vote avant ce week-end », a dit le porte-parole du département d’État, Sean McCormack.


Les représentants des six pays (États-Unis, Russie, Chine, Grande-Bretagne, France et Allemagne) impliqués dans la recherche d’une solution à la crise provoquée par la poursuite de l’enrichissement d’uranium en Iran se sont rencontrés lundi à l’ONU et avaient prévu une nouvelle session de discussions hier. Des divergences persistent sur le projet de résolution, Moscou s’étant de nouveau opposé lundi à l’adoption de sanctions individuelles contre des spécialistes en nucléaire iraniens.


Hier, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a répété qu’un « consensus » pouvait être trouvé au Conseil de sécurité. « On a largement tenu compte de notre approche dans le nouveau projet de résolution préparé par la “troïka” européenne (...) », a déclaré M. Lavrov. « Nous estimons que sur cette base on peut aboutir à une décision par consensus (...), qui inciterait les Iraniens à s’asseoir à la table des négociations et garantirait une coopération active et entière avec l’AIEA sur toutes les questions en suspens (...) », a-t-il assuré sans toutefois citer de date.


À Paris, le ministère des Affaires étrangères a dit ne pas voir vraiment de changement dans la position russe, mais a ajouté espérer le vote d’une résolution cette semaine, « d’ici à Noël ».


Par ailleurs, le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a répété hier que l’Iran engagerait des représailles s’il est soumis à des sanctions des Nations unies. « Les pays européens devraient savoir que s’ils insistent pour empêcher l’Iran (d’avancer sur son programme nucléaire), nous considérerons un tel comportement comme un acte hostile et nous réagirons en conséquence », a dit le président. « Mon conseil est que l’amitié avec le peuple iranien est dans votre meilleur intérêt », a-t-il poursuivi à l’adresse des Occidentaux. « (...) Soyez assuré qu’une nation qui a pu maîtriser le cycle du combustible nucléaire avec ses mains nues va conquérir les derniers sommets » de la technologie nucléaire, a-t-il ajouté.

 

Sources LORIENT LE JOUR

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans IRAN

Commenter cet article