L'exécution de Saddam Hussein aurait dû être plus digne selon Bush

Publié le par Adriana Evangelizt

L'exécution de Saddam Hussein aurait du être plus digne, a dit Bush... il est vrai que le dernier condamné à mort aux Etats-Unis est mort dignement. Il a agonisé dans d'atroces souffrances pendant plus d'une demi-heure avec une seringue dans chaque bras mais on avait oublié d'y mettre le somnifère. Aux Etats-Unis, on meurt dignement. Il a en plus le culot d'ajouter : "Je pense personnellement que Saddam Hussein a eu droit un procès qu'il a refusé d'accorder à des milliers de personnes qu'il a tuées". On a envie de demander à l'Antichrist, à quand le sien de procès pour les centaines de milliers de morts en Irak et en Afghanistan ? Ah c'est beau de voir la paille dans l'oeil du voisin mais d'oublier sa poutre !

Bush: l'exécution de Saddam Hussein

aurait dû être "plus digne"


Le président américain George W. Bush a dit jeudi que l'exécution de l'ancien président irakien Saddam Hussein aurait dû être menée de "manière plus digne" et a appelé l'Irak à procéder à une "enquête complète" sur les circonstances de la pendaison.

"J'aurais aimé évidemment que la procédure (d'exécution) ait été conduite de manière plus digne, néanmoins, il a eu droit à un procès que des milliers de gens qu'il a tués n'ont pas eu", a déclaré M. Bush à l'issue d'un entretien avec la chancelière allemande Angela Merkel.

"Je pense personnellement que Saddam Hussein a eu droit un procès qu'il a refusé d'accorder à des milliers de personnes qu'il a tuées", a dit M. Bush, ajoutant: "Nous attendons une enquête complète sur ce qui s'est passé" pendant la pendaison du dictateur irakien.

Par ailleurs, le président américain a annoncé qu'il dévoilerait sa nouvelle stratégie en Irak "au cours de la semaine prochaine".

"Ma réflexion prend forme", a déclaré M. Bush ? "Je serai prêt à tracer les grandes lignes d'une stratégie qui aidera les Irakiens à atteindre leur objectif (...) au cours de la semaine prochaine", a-t-il dit.

Sur place, l'exécution des deux coaccusés de Saddam Hussein, prévue jeudi matin, a été reportée de quelques jours par les autorités irakiennes sous "les pressions internationales", après l'indignation suscitée par la vidéo choc de la pendaison de l'ancien président.


Deux employés du ministère de la Justice qui assistaient à la pendaison ont été arrêtés dans le cadre de l'enquête sur cette vidéo pirate, selon des responsables irakiens.

"L'exécution de Barzan et de Bandar est reportée à dimanche", a déclaré Baha al-Araji, député chiite proche du Premier ministre Nouri al-Maliki.

Le demi-frère de Saddam Hussein et ancien chef des services de renseignement, Barzan al-Tikriti, et l'ex-président du tribunal révolutionnaire Awad al-Bandar, devaient être pendus ce jeudi à l'aube selon l'entourage de M. Maliki, même si aucune annonce officielle n'avait été faite en ce sens.

"En raison des pressions internationales et au sein du monde arabe, l'exécution a été reportée de quelques jours", a confirmé sous couvert de l'anonymat une autre source proche de M. Maliki, sans donner de date précise.

"Les autorités ont toujours déclaré que l'exécution ne surviendrait qu'après la fin de l'Aïd Al-Adha", la fête musulmane du sacrifice, a affirmé Sami al-Askari, un député chiite proche de M. Maliki.

Or le gouvernement irakien a prolongé jusqu'à samedi inclus la durée des congés à l'occasion de cette fête qui prenait fin normalement mercredi.

Barzan et Banbar avaient été condamnés à mort par pendaison en même temps que l'ancien président Saddam Hussein, le 5 novembre 2006, pour le massacre de 148 villageois chiites de Doujaïl, au nord de Bagdad, tués en représailles après un attentat manqué contre le convoi présidentiel en 1982.


Le 26 décembre, la cour d'appel du Haut tribunal pénal irakien avait rejeté l'appel des trois hommes et Saddam Hussein avait été pendu le 30 décembre, au premier jour de la fête d'Al-Adha.

Prévue le même jour, les exécutions de Barzan et Bandar avaient été ajournées au dernier moment, pour une raison qui n'a pas été précisée.

L'exécution de l'ex-dictateur a choqué de nombreuses personnes en Irak et dans le monde, après la diffusion sur internet d'une vidéo pirate de la pendaison, qui montre le supplice dans tous ses détails et révèle que des témoins ont invectivé le condamné, avant que des cris de vengeance ne saluent sa mort.

Dans le cadre de l'enquête sur cette vidéo, les autorités irakiennes détiennent deux fonctionnaires du ministère de la Justice, a annoncé jeudi Sami al-Askari.

Aucune charge n'a pour le moment été retenue contre eux, selon M. Askari qui n'a pas précisé si les deux employés étaient soupçonnés d'avoir filmé la vidéo pirate ou d'avoir proféré injures et provocations à l'encontre de Saddam.

Pour sa part, la Maison Blanche a appelé le gouvernement irakien à procéder de la "manière la plus convenable possible" à l'exécution des deux coaccusés de Saddam Hussein.

Sources AFP

Posté par Adriana Evangelizt

Commenter cet article

André 05/01/2007 07:55

La peine de mort n'est jamais digne. Jamais.  quels que soient les cirmes commis, un Etat qui la commet se rabaisse plus bas que le condamné, parce qu'il a l'hypocrisie de se réclamer de valeurs démocratiques. Quand on sait quelles sont les souffrances des personnes exécutées aux USA, ça leur va bien de parler de dignité! Quelle honte! Saddam était un chef d'Etat prisonnier de guerre remis à ses ennemis avec mission de le tuer en violation complète de toutes les conventions internationales, notamment celles de Genève.  Son exécution est un crime de plus, pas plus abject que les autres, mais plus spectaculaire, c'est tout. Ce qui est  particulièrement choquant en l'occurence c'est que ce meurtre est un acte de défi à la civilisation.