16 civils tués dans un raid de l'OTAN en Afghanistan

Publié le par Adriana Evangelizt

Autre lieu mais même scénario, on bombarde pour tuer des talibans mais ce sont des civils innocents qui tombent et bien entendu, l'agresseur dit qu'il n'a fait aucune victimes civiles. Au royaume du mensonge, les menteurs sont rois, c'est reconnu.

 

Sud de l'Afghanistan: 16 civils et 13 talibans tués

dans un raid de l'OTAN

 

 

Seize civils et 13 talibans ont été tués lors d'un raid aérien et terrestre mené par l'Otan et les forces afghanes contre un camp de rebelles dans le sud de l'Afghanistan, a affirmé vendredi la police locale.

L'opération, menée jeudi dans la province d'Helmand,
une des plus touchées par la rébellion des talibans, a également fait cinq blessés parmi les civils et détruit plusieurs maisons, a précisé à l'AFP le chef de la police provinciale, Mohammad Nabi Mullahkhail.

Un porte-parole britannique de la Force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf) de l'OTAN a affirmé
n'avoir "aucune indication" sur de possibles victimes civiles.

"Un nombre important" de talibans ont été tués, a indiqué dans un communiqué le commandant britannique Mike Geldard, qui a coordonné l'opération.

"Pour le moment,
nos informations suggèrent que toutes les victimes étaient des talibans", a ajouté l'officier d'information britannique Robert Mead.

Selon le chef de la police d'Helmand,
les talibans retenaient des civils avec eux dans leur camp, dans le district de Garmser, une zone très disputée entre les rebelles et les forces afghanes et internationales, dans le sud de la province d'Helmand.

Les blessés,
parmi lesquels des femmes et des enfants, ont été transférés dans un hôpital de la capitale provinciale, Lashkar Gah, a ajouté le policier.

Le camp visé "était considéré comme
un des quartiers généraux des talibans dans le sud de la province" et abritait entre 60 et 100 talibans au moment de l'attaque, selon le communiqué du contingent britannique de l'Isaf.

"
Plus de cent hommes ont investi le campement à l'aube de jeudi, soutenus par des hélicoptères d'attaque Apache et des avions de l'OTAN. Deux attaques aériennes ont permis de détruire les bâtiments et les premier rapports indiquent qu'il n'y a pas eu de dégâts collatéraux", selon le texte.

Aucune victime n'a été enregistré au sein de l'Isaf au cours des quatre heures d'opérations, a souligné le communiqué.

"C'est probablement
la plus grosse opération que nous avons menée en Helmand en termes de planification", a assuré le commandant Geldard: "Nous avons collecté des informations sur cet objectif pendant près de deux semaines".

La majeure partie des
5.200 soldats britanniques en Afghanistan est déployée dans la province d'Helmand, une des plus touchées par la rébellion des militants de l'ancien régime taliban, mais aussi la première province productrice d'opium.

L'organisation américaine de défense des droits de l'Homme Human Rights Watch a exprimé jeu
di sa "sérieuse inquiétude" face à la hausse des victimes civiles des opérations militaires menées par les forces internationales, en raison d'un "recours excessif aux bombardements aériens pour compenser un nombre de troupes au sol insuffisant".

Sources AFP

Posté par Adriana Evangelizt

 

Publié dans OTAN

Commenter cet article