Le Peuple Américain commence sa rébellion

Publié le par Adriana Evangelizt

Et c'est là qu'il va falloir soutenir nos Frères Américains. Un formidable élan est en train de se créér pour protester contre l'envoi de troupes en Irak.  Nous sommes en contact avec quelques connaissances américaines et le moins que l'on puisse dire c'est qu'ils sont en pleine effervescence et bien décidé à faire acte de rébellion. On comprendra mieux ce que l'on vous expliquait, il y a quelques temps, au sujet de l'appareil policier qui s'était mis en place pour museler le Peuple. Nous y sommes. Nous sommes au pied du mur. Il faut donc les soutenir. Comme les soutiennent de nombreux artistes qui commencent aussi à se mobiliser dont vous trouverez la liste sur Move On... soyons solidaire de ce Peuple qui ne supporte plus la férule des criminels qui les gouvernent... voici quelques sites où des pétitions sont à signer... faisons acte de solidarité. Soutenons-les. Il y en a déjà 90 qui viennent de se faire embastiller. Ilne sera pas dit que le Peuple de France, le peuple le plus révolutionnaire de la planète ne sera pas auprès d'eux. Ils ont besoin de nous. Des milliers de manifestations sont déjà prévues pour le 27 janvier dont une gigantesque au Capitole. Peuple debout contre les tyrans !

Win without war

America Says No

Faithfull America

United for Peace and Justice

Democraty for America

Mainstreet Moms

Unitarian Universalist

Des activistes veulent empêcher

l'envoi de renforts en Irak



WASHINGTON - Les adversaires de la guerre en Irak comptent organiser des milliers de manifestations aux Etats-Unis. Ils vont aussi mener une campagne de publicité de plusieurs millions de dollars pour empêcher George W. Bush d'envoyer, comme il l'a annoncé, 21'500 militaires en Irak.


Remobilisés par ce qu'ils présentent comme un acte de défi du président américain à son peuple, majoritairement hostile la guerre en Irak, ces activistes affirment vouloir occuper les ondes, les rues et internet pour faire pression sur le Congrès afin qu'il ne finance pas l'augmentation de troupes. "Le discours d'hier soir a renforcé l'opposition à la guerre", a déclaré Tom Andrews, un ancien député du Maine qui dirige aujourd'hui l'organisation "Win Without War".


Galvanisés par le discours prononcé mercredi soir par le président Bush, les opposants à la guerre prévoient jeudi soir un millier de manifestations dans tous les Etats du pays, avant un grand rassemblement le 27 janvier autour du Capitole.


L'organisation MoveOn compte financer une campagne télévisée pour dénoncer le fait que le sénateur républicain John McCain, candidat possible à la prochaine présidentielle, défendent l'envoi de renforts en Irak. Ce mouvement va également financer une campagne d'affichage à Washington. Au total, il pourrait débourser entre sept et neuf millions de dollars.


A en croire un sondage ABC News-Washington Post réalisé après le discours de M. Bush, 61% des Américains sont hostiles à l'envoi de renforts en Irak, contre 36% qui y sont favorables.

 

Guantanamo: plusieurs dizaines d'arrestations à Washington

 


Plusieurs dizaines de personnes qui manifestaient jeudi à Washington contre le centre de détention de Guantanamo ont été arrêtées. Ils avaient pénétré sans autorisation dans le tribunal fédéral, a-t-on appris auprès des organisateurs.

"La plupart de ceux qui ont été arrêtés n'avaient pas apporté de pièce d'identité mais le nom de détenus de Guantanamo, afin qu'ils soient enfin inscrits dans un registre judiciaire fédéral", a expliqué Matthew Daloisio, membre de l'association Witness Against Torture (témoins contre la torture).

Dans la matinée, entre 200 et 300 manifestants s'étaient rassemblés devant la Cour suprême américaine pour dénoncer Guantanamo. Une petite moitié d'entre eux, portant pour la plupart une combinaison orange et une cagoule noire, s'étaient ensuite dirigés vers le tribunal fédéral de Washington, où les associations estiment que les détenus devraient pouvoir être autorisés à contester leur détention.

Arrivés à destination, ceux qui portaient des combinaisons orange sont restés dehors, mais les autres ont réussi à entrer dans le bâtiment, où ils ont enfilé des T-shirts proclamant "Fermez Guantanamo", a raconté M. Daloisio. Au total, 90 personnes ont été arrêtées, et devraient rester en détention au moins 24 heures, "ce qui n'est rien comparé à cinq ans sans être présenté devant un juge", a-t-il précisé.

Cinq ans après l'arrivée des premiers détenus à Guantanamo, des manifestations ont eu lieu jeudi de Londres à Cuba pour réclamer la fermeture du centre de détention. Les services de police chargés du maintien de l'ordre au tribunal n'étaient pas disponibles jeudi soir pour confirmer les arrestations.


Sources 24 heures

Posté par Adriana Evangelizt

Commenter cet article