Impossible de lancer une attaque contre l'Iran sans l'aval du Congrès

Publié le par Adriana Evangelizt

De toute façon avec ou sans l'aval du Congrès, de l'ONU, de la communauté internationale et de qui vous voulez, l'Iran sera quand même attaqué car le Haut Sionistan -sis à Washington et à Tel Aviv-  l'a décidé ainsi. Comme il l'avait décidé pour l'Irak. Le Pharisianisme et le Sanhédrin ne sont pas morts. Avant ils régnaient sur la Palestine de Ieschoua, maintenant, ils règnent sur le monde. Et on entend bien par Pharisianisme et Sanhédrin, les têtes du Haut Sionistan qui gouvernent à la place de Bush et dont Cheney et son ami Schultz sont des têtes de pont.

Impossible de lancer une opération militaire c

contre l'Iran sans l'aval du Congrès

(résolution)





WASHINGTON, 17 janvier - RIA Novosti. Vingt congressistes américains ont soumis à la Chambre des Représentants une déclaration conjointe disant que conformément à la Constitution le président des Etats-Unis, George W. Bush, ne peut pas lancer une opération militaire contre l'Iran sans l'aval du Congrès.

Une résolution similaire sera aussi soumise au Sénat des Etats-Unis, rapporte mercredi RIA Novosti, se référant au Secrétariat de la Chambre des Représentants du Congrès américain.

Selon les services de renseignement des Etats-Unis, il faudra à l'Iran au moins "plusieurs années" pour créer sa propre arme nucléaire, lit-on dans ce document qui souligne également que la solution du problème nucléaire iranien "fait à l'heure actuelle l'objet des efforts diplomatiques continus associant l'Iran lui-même, les Etats-Unis, l'Union européenne (UE), la Fédération de Russie, la République populaire de Chine (RPC), l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) et le Conseil de sécurité de l'Organisation des Nations Unies".

Quoi qu'il en soit, malgré tous ces efforts diplomatiques et les déclarations du président des Etats-Unis, George W. Bush, et de plusieurs membres de son administration prétendant préférer la diplomatie pour résoudre ce problème, on constate le nombre croissant d'informations sur la préparation en cours à la guerre, indique le texte de ladite résolution. Le document souligne que le président ne doit pas lancer une opération militaire contre l'Iran sans en recevoir préalablement l'aval de la part du Congrès des Etats-Unis, et qu'une telle autorisation préalable de la part du Congrès est un impératif juridique et constitutionnel.

La question sur une éventuelle préparation par la Maison-Blanche d'une opération militaire contre l'Iran a aussi été soulevée mercredi lors du débat sur l'Irak à la Commission des Affaires étrangères de la Chambre des Représentants où l'ancienne secrétaire d'Etat américaine, Madeleine Albright, a pris la parole.

"A quoi bon un groupe aéronaval se rend dans le Golfe?", a-t-elle demandé.

Sources Ria Novosti

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans IRAN ISRAEL

Commenter cet article

bernard 17/01/2007 21:02

Espérons néanmoins que cette initiative salutaire des congressistes puissent aboutir rapidement, car cela pourrait quand même  compliquer sérieusement ou pour le moins retardé sérieusement la mise en oeuvre des projet du haut sionistan qui comme nous le savons tous travaille activement à pourrir au maximum la conjoncture sur notre planète , avec l'aide de leurs copains néocons et autres atlantistes !