Les autorités irakiennes répondent de la libération des diplomates iraniens

Publié le par Adriana Evangelizt

Les autorités irakiennes répondent de la libération

des diplomates iraniens (Téhéran)




TEHERAN, 17 janvier - RIA Novosti. La responsabilité pour la libération des diplomates iraniens arrêtés par des militaires américains dans la ville d'Erbil dans le Kurdistan irakien revient aux autorités de l'Irak, ont estimé mercredi les officiels de Téhéran.

"Lors de sa visite à Téhéran, le président de l'Irak, Jalal Talabani, nous a demandé de lui prêter concours à la garantie de la sécurité en Irak. La République Islamique d'Iran a accédé à cette demande du leader irakien. Quoi qu'il en soit, les Américains ont arrêté sans autorisation les représentants iraniens venus à cette occasion en Irak", a déclaré le ministre des Affaires étrangères de l'Iran, Manoucher Mottaki, lors de sa rencontre mercredi avec le secrétaire d�Etat irakien à la Sécurité intérieure, Chirwan Al Waili, actuellement en visite à Téhéran.

Selon le ministre iranien, par la suite des militaires américains ont arrêté des collaborateurs du consulat iranien dans la ville d'Erbil dans le Kurdistan irakien. Le chef de la diplomatie iranienne a qualifié ces actes des Américains de "cruelle action terroriste qui viole les normes internationales en vigueur".

"Cela dit, nous estimons que ce sont les autorités de l'Irak qui répondent de la libération des diplomates iraniens à Erbil et exigeons leur immédiate remise en liberté", lit-on en substance dans un communiqué de presse du ministère des Affaires étrangères de la République Islamique d'Iran.

Pour sa part, Chirwan Al Waili a espéré que l'incident avec les diplomates iraniens ne compromettrait pas les relations entre l'Iran et l'Irak, tout en informant le chef de la diplomatie iranienne des efforts énergiques déployés par les autorités irakiennes pour libérer les Iraniens pris en otages par des militaires américains.

Le 11 janvier dernier, au matin, des militaires américains ont fait irruption dans la représentation de l'Iran à Erbil et en ont arrêté cinq collaborateurs. Après avoir désarmé la garde, les Américains ont retiré du bureau tous les ordinateurs et les documents et ce, sans fournir d'explications aucunes.

La secrétaire d'Etat américaine, Condoleezza Rice, a déclaré, pour sa part, que les hommes qui s'étaient trouvés dans la représentation iranienne à Erbil étaient liés à des commandos opérant sur le territoire de l'Irak. D'après Mme Rice, ces personnes n'avaient rien à voir avec le travail diplomatique.

Quoi qu'il en soit, Téhéran affirme que des militaires américains ont fait irruption dans le consulat iranien à Erbil, dont le personnel bénéficie cependant de l'immunité diplomatique. De son côté, le ministre des Affaires étrangères de l'Irak, Hoshyar Zebari, a indiqué que les cinq Iraniens arrêtés par les Américains étaient collaborateurs du "bureau de liaison", entériné par les autorités irakiennes pour la période d'octroi à ce bureau d'un statut de consulat.

En décembre dernier, des militaires américains avait déjà arrêté à Bagdad deux diplomates iraniens, venus cependant en Irak à l'invitation officielle du président irakien Jalal Talabani dans le cadre d'un accord de coopération bilatéral dans le domaine de la sécurité. Par la suite, sur requête des autorités irakiennes, ces deux diplomates iraniens ont été relâchés.

Sources Ria Novosti

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans IRAN ISRAEL

Commenter cet article