Détourner l'attention du Congrès du vrai plan de guerre contre l'Iran

Publié le par Adriana Evangelizt

Article intéressant de Paul Craig tendant encore à démontrer que les néo-conservateurs font la politique d'Israël mais comment pourrait-il en être autrement quand on sait qu'ils sont tous au sommet du Haut Sionistan. Ils se sont infiltrés dans le gouvernement US voilà des décennies dans le seul but d'en prendre le commandement et de mener à bien le contrôle total du Proche et Moyen-Orient au profit d'Israël et du Sionisme, surtout...

Comme vous pourrez le voir sur la carte ci-dessous, l'Iran est bien cerné...

Détourner l’attention du Congrès

du vrai plan de guerre contre l’Iran



par Paul Craig Roberts



L’augmentation des troupes en Irak est-elle une distraction orchestrée pour détourner l’attention du véritable plan de guerre ?


On peut déduire que c’est effectivement cela. Le Congrès US et les medias se focalisent sur la proposition du président Bush d’augmenter de 20 000 le nombre de soldats US stationnés en Irak, alors que les israéliens et leurs alliés néo conservateurs américains préparent une attaque contre l’Iran.

Des commentateurs ont exprimé leur perplexité devant la nomination par le président Bush d’un amiral de la marine de guerre US comme commandant en charge des guerres au sol menées en Irak et en Afghanistan. La nomination n’est compréhensible que si l’attention de l’Administration s’est déplacée de la lutte contre l’insurrection en Irak vers une attaque contre l’Iran.

L’Administration Bush a récemment doublé le nombre des porte avions et des forces aériennes dans le Golfe Persique. Selon des informations crédibles, l’armée de l’air israélienne s’est entraînée à des vols longue distance en préparation d’une attaque sur l’Iran.

Récemment, l’armée israélienne et les dirigeants politiques ont décrit les machinations israéliennes pour manipuler le public américain et leurs représentants pour qu’ils soutiennent ou se joignent à une attaque sur l’Iran.

Deux forces d’intervention US ou groupes de frappe vont certainement encombrer le Golfe Persique. Le 9 janvier, un sous marin nucléaire US est entré en collision avec un pétrolier japonais dans le Golfe Persique. Deux groupes de porte avions auront peu d’espace pour manœuvrer. Leur objectif c’est soit de fournir les moyens d’une frappe dure sur l’Iran, soit de servir de cibles pour un nouvel Pearl Harbor qui rallierait les américains derrière la nouvelle guerre.

Que nos bateaux soient touchés suite à une attaque d’Israël sur l’Iran ou qu’ils soient victimes d’une attaque orchestrée par Israël mais dont la responsabilité serait rejetée sur l’Iran, il y a certainement beaucoup trop de forces navales de déployées dans le Golfe Persique et cela dépasse toute prudence.

La proposition de Bush d’augmenter les troupes en Irak apparaît comme n’ayant pas de but militaire réel. L’armée US s’y oppose comme étant militairement inutile, et comme dommageable pour l’armée US et les Marines. Cette augmentation ne peut se faire qu’en gardant les troupes déployées après l’arrivée de la relève. De plus, l’augmentation du nombre de soldats ainsi obtenue est loin du compte pour vaincre la résistance irakienne et la guerre civile.

Le seul but de cette augmentation c’est de détourner l’attention du Congres tandis que des plans sont mis en place pour élargir la guerre.

Les inspecteurs en armement n’ont pas trouvé de programme nucléaire militaire en Iran. La plupart des experts disent que cela prendrait plusieurs années avant que l’Iran n’ait la capacité de produire une arme même si le gouvernement iranien travaillait activement à un programme d’armement. Puisque le danger, si jamais il y en avait un, est loin devant nous, pourquoi est ce qu’Israël est si déterminé à attaquer l’Iran maintenant ?

La réponse pourrait être qu’Israël en a l’opportunité actuellement. Il a l’Administration Bush dans sa poche. La Maison Blanche travaille avec les néo conservateurs, pas avec la communauté du Foreign Office américain représentée par le Groupe d’Etude de l’Irak. Les propagandistes néo conservateurs tiennent des positions importantes dans les médias. Le Congres US est soumis à l’intimidation de l’AIPAC (groupe de lobbying pro israélien ndlt). Cette convergence de forces est en faveur d’Israël.

Une partie du plan israélien/néo conservateur a déjà été réalisé avec la destruction de l’infrastructure civile et les luttes sectaires en Irak, Afghanistan, Liban. Si l’Iran peut être mis hors d’état d’agir par une puissante attaque aérienne qui pourrait impliquer l’utilisation d’armes nucléaires, la Syrie serait isolée et le Hezbollah coupé de ses ravitaillements en armes iraniens.

Il reste à Israël 2 ans pour utiliser les ressources américaines pour atteindre ses buts au Moyen Orient. Quelle influence auront Israël et les néo conservateurs sur le prochain président compte tenue de la défaite US en Irak et la défaite israélienne au Liban ? Si les US retirent leurs troupes d’Irak comme le recommande l’armée US et la communauté du Foreign Office, et comme le veut le public américain selon les sondages, le seul effet de l’invasion de l’Irak par Bush aura été de radicaliser les musulmans au Moyen Orient contre Israël, et les gouvernements fantoches US. Des éléments extrémistes se vanteront de leur victoire contre les US, et des pressions énormes sur Israël seront exercées pour qu’il accepte un arrangement réaliste avec les palestiniens.

C’est maintenant la chance - la seule chance - pour Israël et les néo conservateurs d’atteindre leur but de soumettre les musulmans, un but pour lequel ils ont œuvré et sur lequel ils ont écrit pendant une décennie.

Cet objectif nécessite que la guerre soit élargie en utilisant si nécessaire la tromperie, la tricherie, pour que le public américain suive.

Le Congres américain doit maintenant recentrer son attention sur l’Iran la vraie cible de l’Administration Bush.

Paul Craig Roberts - 10 janvier 2007 - http://www.antiwar.com/roberts/?art...

Traduction bénévole Mireille Delamarre pour www.planetenonviolence.org

Sources Info Palestine

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans IRAN ISRAEL

Commenter cet article