Hillary Clinton, la candidate préférée d'Israël

Publié le par Adriana Evangelizt

"Hillary Clinton avait rassemblé le vote juif de l'Etat de New-York. Elle est la "candidate" démocrate préférée d'Israël" peut-on lire sur Israel Valley... et en plus, elle a le soutien de l'AIPAC -le fameux lobby qui fait surtout la pluie aux USA pour le Peuple Américain s'entend... elle s'était d'ailleurs prononcée pour l'attaque de l'Irak tandis que Barack Obama était contre... c'est une des raisons pour laquelle nous le soutenons, lui.

A New-York, la candidate démocrate est parfaitement

connue du Lobby Juif américain (AIPAC)

 qui a plus de 100 000 membres.


Par Dan Assayah

Pour Alexandre Adler, “Israël est une Principauté des Etats-Unis”. Vrai où faux, il est clair que l’élection pour la Maison-Blanche concerne Israël de manière fondamentale. La presse israélienne va suivre pas à pas les élections aux USA…ce qui n’est pas toujours le cas pour les élections de 2007 en France.

Hillary Clinton a annonçé sa candidature à la Présidence des Etats-Unis sur son site internet le samedi 20 janvier. Sur la deuxième chaîne de TV israélienne le commentateur politique a fait des éloges sur la candidate qui a “l’intention de s’engager sérieusement pour résoudre le conflit au Proche-Orient”.


Il y a au moins 15 candidats déclarés a la Maison Blanche, 6 dans le camp démocrate et 9 dans le camp républicain.

Parmi les candidats démocrates, Hillary Clinton est la mieux placée. Un sondage publié cette semaine et présenté par la BBC, crédite Hillary Clinton d’une avance de 11 points sur son rival immédiat, le jeune sénateur noir d’origine kenyane, Barack Obama.

Toujours selon la BBC : “Hillary a aussi évolue vers le centre, notamment en défendant l’offensive d’Israël au Liban en juillet et en aout 2006.

Le nouveau centrisme d’Hillary lui a d’ailleurs permis de se faire réélire par un raz-de-marée en novembre, en rassemblant derrière elle le vote juif de l’Etat de New York

Hillary Clinton est née le 26 octobre 1947 à Chicago. Elle était la Première Dame des États-Unis d’Amérique de 1993 à 2001 en tant qu’épouse du quarante-deuxième Président Bill Clinton. Depuis 2001, elle est sénatrice démocrate de l’État de New York. Les millions de juifs de New-York l’avaient soutenue lors des dernières élections car son soutien à Israël est légendaire.

A New-York, la candidate est parfaitement connue du Lobby Juif américain (AIPAC)qui a plus de 100 000 membres. L’AIPAC, qui suit la candidate depuis des années, ne poussera officiellement aucun des candidats à la Présidence des Etats-Unis mais va observer cette candidature assez positivement.

En Israël, la déclaration d’aujourd’hui est bien perçue car Hillary Clinton fait partie depuis longtemps du paysage médiatique israélien. Son mari, Bill Clinton est toujours très populaire en Israël.

Durant la guerre du Liban de l’été 2006, avec Elie Wiesel, prix Nobel de la paix, des dirigeants juifs et des élus américains, Hillary Clinton avait déclaré : “Nous nous tiendrons au côté d’Israël parce qu’Israël défend les valeurs américaines ainsi que les valeurs israéliennes”.
En Israël, “le pire” est l’élection d’un candidat démocrate inconnu comme l’avait été Jimmy Carter.

Le Figaro a présenté récemment un article sur Hillary Clinton : “En politique étrangère ? C’est d’abord la méthode qui distingue Hillary Clinton. La sénatrice de New York a suivi un long apprentissage de la géopolitique.

Depuis plusieurs années, elle est très active au sein de la commission des Forces armées. Hillary y est très appréciée pour sa compétence, notamment pendant les auditions publiques (et télévisées) des membres du gouvernement, et pour la cohérence de ses positions”.

Le Nouvel Observateur ce jour : “Adorée ou détestée depuis qu’elle occupe le devant de la scène pendant la première campagne présidentielle de son mari, Hillary Clinton est considérée comme trop calculatrice, manquant cruellement du charisme naturel si marquant chez Bill Clinton, dernier président démocrate, qui occupa la Maison Blanche pendant deux mandats (1993-2001). Pour bon nombre d’électeurs, elle est surtout connue pour sa tentative désastreuse en 1993 de réformer le système de santé du pays et pour être restée au côté de son mari après son infidélité.

Mais d’autres saluent son professionnalisme et son expérience, sa connaissance approfondie des dossiers, son goût du travail. Sans compter sa popularité auprès des femmes, qui voient en elles la meilleure chance de voir une femme à la Maison Blanche jamais enregistrée aux Etats-Unis, ainsi qu’auprès de l’électorat jeune”.

Sources
Israel Valley

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans Elections

Commenter cet article