La concentration du pouvoir inquiète Rice

Publié le par Adriana Evangelizt

Il est clair que Rice et sa clique doivent s'inquiéter et ils peuvent. Car Poutine ne se laissera sûrement pas mener par le bout du nez comme il l'a déjà prouvé, il n'est pas comme tous les chefs d'Etat du monde. Ils se voyaient peut-être en train de déstabiliser la Russie après les présidentielles, ils savent désormais à quoi s'en tenir.

 

La concentration du pouvoir inquiète Rice

 

Washington a refusé de s'exprimer sur la possibilité que le président russe Vladimir Poutine devienne Premier ministre.

Washington s'inquiète de la "concentration de pouvoir" en Russie où le président Vladimir Poutine a laissé entendre lundi 1er octobre qu'il pourrait briguer le poste de Premier ministre.

Interrogée par le New York Post sur d'éventuelles velléités de la part de Vladimir Poutine de se transformer en "dictateur à vie", Condoleezza Rice a estimé qu'elle ne pensait pas que l'hôte du Kremlin tenterait de changer la constitution.
"Il dit qu'il ne modifiera pas la constitution. Je le crois. Je pense qu'il ne la changera pas", a-t-elle déclaré selon une transcription de son interview émanant du département d'Etat.
"Je pense que l'inquiétude en Russie aujourd'hui, c'est la concentration de pouvoir au Kremlin", a-t-elle dit avant d'ajouter: "Il est tout à fait évident qu'il n'y a aucun contre-pouvoir".

Silence de la Maison blanche

On ignorait si Condoleezza Rice parlait avant ou après l'annonce de M. Poutine lundi qu'il conduirait la liste de son parti, Russie Unie, aux législatives du 2 décembre.


La Maison Blanche a refusé lundi de s'exprimer sur la possibilité que le président Poutine devienne Premier ministre en 2008, estimant qu'il s'agissait d'une d'affaire intérieure russe et se contentant de demander des élections libres et démocratiques.

Zoubkov, Premier ministre fidèle

Aux termes de la Constitution, Vladimir Poutine ne peut se représenter à la présidentielle de mars 2008 après deux mandats successifs. Il pourrait en revanche devenir Premier ministre, avec des pouvoirs forts, en laissant la main à un homme de confiance au Kremlin.


Le nouveau Premier ministre Viktor Zoubkov, un fidèle du chef de l'Etat, pourrait être élu président en mars. Il a déjà fait part de ses ambitions présidentielles, même si un autre candidat potentiel à la succession de Vladimir Poutine peut encore émerger d'ici là.

Sources Nouvel Observateur

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans Poutine Bush

Commenter cet article