Moscou trouvera une réponse au déploiement du bouclier américain en Europe

Publié le par Adriana Evangelizt

ABM: Moscou trouvera une réponse au déploiement

du bouclier américain en Europe

 (sénateur Marguelov)

MOSCOU, 15 octobre - RIA Novosti. La Russie s'oppose toujours au déploiement du bouclier antimissile américain en Europe et estime que le problème iranien peut être réglé en utilisant des stations antimissiles alternatives, a déclaré Mikhaïl Marguelov, président du comité des affaires internationales au Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe).

"L'implantation de systèmes de surveillance et d'interception balistiques en Europe de l'Est nous amènera à rechercher une réponse adéquate", a-t-il affirmé lundi lors de sa rencontre avec une délégation de l'Assemblée de l'Union de l'Europe occidentale (UEO).

Ayant rappelé que la Russie ne perdait pas l'espoir de s'entendre avec les Etats-Unis sur les questions relatives à la défense antimissile, il a néanmoins trouvé "peu convaincants" les arguments invoqués par les Etats-Unis à l'appui de leur projet de déploiement du système ABM en Europe.

"La menace émanant de l'Iran est exagérée. Il faut sensibiliser à ce projet les parlementaires européens, les médias et les établissements gouvernementaux de l'UE", a-t-il proposé.

M. Marguelov a également mis en garde contre les tentatives de régler le problème iranien par des moyens militaires.

"Ni l'AIEA ni personne d'autre ne possède de preuves attestant que l'Iran est en train de créer une arme nucléaire. En l'absence de preuves, le recours à la force constituerait une violation de toutes les conventions internationales existantes et aurait des conséquences catastrophiques pour la région", a-t-il fait savoir, avant d'ajouter que la Russie ne soutiendrait pas ce scénario.

Le sénateur russe a indiqué que l'Iran était situé "beaucoup plus près de la Russie que de l'Europe". C'est pourquoi en Russie "nul ne veut voir Téhéran posséder l'arme nucléaire", a-t-il précisé.

"Nous espérons que l'Iran remplira toutes les prescriptions de l'AIEA et respectera les règles en vigueur dans cette organisation", a conclu M. Marguelov.

La délégation de l'Assemblée est conduite par son président Jean-Pierre Masseret. Fondée en mai 1955, l'Union de l'Europe occidentale est une organisation régionale de défense et de sécurité regroupant la Belgique, la Grande-Bretagne, l'Italie, le Luxembourg, les Pays-Bas, la France et l'Allemagne.

Sources Ria Novosti

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans Poutine Bush

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article