L'Occident doit se faire à l'idée que l'Iran maîtrise les technologies nucléaires

Publié le par Adriana Evangelizt

L'Occident doit se faire à l'idée que l'Iran maîtrise

 les technologies nucléaires

 (Larijani)

TEHERAN, 17 octobre - RIA Novosti. L'Occident doit se faire à l'idée que la République islamique a maîtrisé les technologies nucléaires, a déclaré mercredi à Téhéran le secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale de l'Iran, Ali Larijani, rapporte le correspondant de RIA Novosti sur place.

"Grâce à son opiniâtreté, l'Iran a surmonté cette étape (la maîtrise des technologies nucléaires civiles). En effet, ils (l'Occident) ont adopté deux résolutions du Conseil de sécurité de l'Organisation des Nations Unies sur l'Iran, mais cela n'a aucune importance pour nous", a dit le chef du dossier nucléaire iranien.

"Aujourd'hui, ils n'ont que deux options: soit faire preuve de retenue, soit reconnaître l'Iran avec ses compétences dans le domaine du nucléaire civil et coopérer avec lui", a fait remarquer le secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale de l'Iran.

Selon ce dernier, le fait d'accéder à des connaissances scientifiques en matière de mise en valeur du nucléaire à des fins pacifiques a "augmenté le poids de l'Iran sur le plan stratégique".

Le principal négociateur iranien sur le nucléaire a avancé que l'Iran ne se livrait à aucune activité nucléaire illégale, car il fait partie du Traité de non-prolifération nucléaire (TNP) et poursuit toujours une coopération plein format avec l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA).

"S'ils (l'Occident) craignent des écarts par rapport au programme nucléaire pacifique de l'Iran, nous sommes prêts à les écouter lors des négociations et à adopter les mesures qui s'imposent afin de dissiper toutes ces craintes", a poursuivi M. Larijani.

"C'est pour lever toutes les incertitudes que l'Iran et l'AIEA ont fixé un calendrier selon lequel l'Iran répondra aux questions en suspens sur l'étendue de son programme nucléaire, mais malheureusement il se trouve des forces essayant d'empêcher cette coopération", a regretté le secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale de l'Iran.

Sources
Ria Novosti

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans IRAN ISRAEL

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article