Vladimir Poutine reçoit Ehud Olmert pour évoquer l'Iran

Publié le par Adriana Evangelizt

Vladimir Poutine reçoit Ehud Olmert pour évoquer l'Iran

par James Kilner



MOSCOU (Reuters) - Le président russe Vladimir Poutine a tenté jeudi d'apaiser l'inquiétude du Premier ministre israélien Ehud Olmert à propos du programme nucléaire iranien, deux jours après la visite à Téhéran du chef du Kremlin.

"Nous savons à quel point vous êtes inquiet au sujet du programme nucléaire iranien", a déclaré Poutine alors qu'il accueillait Olmert au Kremlin. "Je suis prêt à partager avec vous les résultats de ma visite à Téhéran."

Olmert ne se trouvait à Moscou que le temps d'un entretien de trois heures avec le président russe.

"Les principaux sujets de discussion concernaient le dossier iranien et le processus de paix au Proche-Orient", fait savoir le Kremlin sur son site internet, sans plus de détails.

Les journalistes n'ont pu assister qu'à la séance de photographies.

A Jérusalem, la porte-parole d'Olmert a précisé que les deux hommes avaient parlé "longuement et dans le détail" du dossier nucléaire iranien lors d'une rencontre qu'elle a jugée "très chaleureuse".

"Le Premier ministre a réitéré sa position, selon laquelle seules des sanctions internationales efficaces peuvent mettre fin aux ambitions nucléaires de l'Iran", a-t-elle rapporté.

Olmert a également prévenu que les tentatives d'acquisition par l'Iran et la Syrie d'armes perfectionnées auprès de Moscou risquaient de "changer l'équilibre des forces dans la région", a-t-elle ajouté.

Mardi, le président russe avait affirmé que la Russie ne tolèrerait pas d'action militaire contre l'Iran et avait invité le président Mahmoud Ahmadinejad à se rendre à Moscou.

La Russie aide l'Iran à construire son premier réacteur nucléaire à Bushehr. Téhéran affirme que ce réacteur n'est destiné qu'à produire de l'électricité, mais les puissances occidentales le soupçonne de cacher un programme militaire.

Lors d'un précédent voyage à Moscou, il y a un an, Olmert avait déjà fait part des préoccupations de son pays à l'égard du programme nucléaire iranien.

"HÉGÉMONIE" IRANIENNE

Plus tôt dans la journée, le président israélien Shimon Pérès a estimé que l'Iran tentait de devenir un "empire" et d'étendre son "hégémonie" à tout le Proche-Orient.

"De plus, ils fabriquent une bombe atomique, malgré tous leurs démentis", a-t-il déclaré à des journalistes à Jérusalem.

"Les preuves sont claires, aucun pays ne dépenserait des millions et des millions de dollars pour mettre au point des missiles à longue portée destinés à emporter des armes conventionnelles, ça n'a aucun sens."

"Les divisions au sein de la communauté internationale renforcent l'Iran", a estimé Pérès.

"Je pense que si la communauté internationale se montre unie, nous n'aurons pas à mener de guerre ou à subir de bain de sang. Plus tôt nous nous unirons, mieux ce sera."

A Moscou, Ehud Olmert souhaite également évoquer le processus de paix au Proche-Orient avec Poutine, selon l'agence Itar-Tass, qui cite une source anonyme au sein du Kremlin.

La Russie est l'un des membres du "quartet" des médiateurs internationaux pour le Proche-Orient, avec les Etats-Unis, l'Onu et l'Union européenne.

La venue d'Olmert intervient au terme d'un déplacement en Israël et en Cisjordanie de la secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice, en vue de la conférence sur le Proche-Orient qui se tiendra à la fin de l'année à Annapolis, dans le Maryland.

Sources Le Monde

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans Poutine Bush

Commenter cet article