Gorbatchev fonde un mouvement social-démocrate et soutient Poutine

Publié le par Adriana Evangelizt

Gorbatchev fonde un mouvement social-démocrate

 et soutient Poutine

par Olga Nedbaeva

L'ancien président soviétique Mikhaïl Gorbatchev a fondé samedi 20 octobre un nouveau mouvement social-démocrate dans le but de lutter contre les atteintes à la démocratie en Russie, sans toutefois mettre en cause le régime du président Vladimir Poutine."Nous mettons nos espoirs dans ce que fait le président Poutine", a déclaré le père de la perestroïka devant quelque 200 délégués du congrès constituant de "l'Union des sociaux-démocrates".


Dans un discours plein de paradoxes, M. Gorbatchev, 76 ans, a cependant énuméré des "tendances négatives" comme la "restriction de l'espace de la politique publique", "la pression du pouvoir sur la société civile", le manque de concurrence entre les partis politiques et "la déformation du principe du partage des pouvoirs". Il a aussi loué le président Vladimir Poutine, "qui a décidé de respecter la Constitution et ne pas briguer un troisième mandat" malgré "toutes les pressions exercées sur lui".

"C'est très important du point de vue de la démocratie", a-t-il souligné en référence aux déclarations du président russe défavorables à un changement de la Constitution qui ne lui permet pas de briguer plus de deux mandats consécutifs."Nous luttons pour le pouvoir mais seulement pour le pouvoir sur les esprits", a-t-il souligné.

"A QUOI SERT UN TEL PARTI ?"

Son mouvement ne pourra pas participer aux législatives de 2 décembre, la date limite pour enregistrer les listes étant le 17 octobre. Interrogé par la presse sur son intention de briguer la présidence en mars 2008, M. Gorbatchev a répondu : "Non".

Mikhaïl Gorbatchev, dont la perestroïka (politique de réformes et d'ouverture de l'URSS) entamée en 1985 avait conduit à l'éclatement de l'Union soviétique en 1991, est impopulaire en Russie et n'a plus aucun rôle significatif dans la vie politique russe. Sa carrière politique semblait compromise à jamais après son fiasco à l'élection présidentielle de 1996 où il n'avait recueilli que 0,5% des suffrages.

Plus direct que M. Gorbatchev, Gavriil Popov, ancien maire de Moscou, libéral, a déclaré lors du congrès samedi que les sociaux-démocrates en Russie avaient "essuyé une grosse défaite" car ils "ne participent pas aux législatives"."Nous n'avons pas dit mot quand le pouvoir a supprimé l'élection des gouverneurs", "nous avons gardé le silence" après l'approbation des changements du code électoral au désavantage des petits partis, a-t-il déclaré."A quoi sert un tel parti ?", s'est-il interrogé, dénonçant "son esprit de conciliation".

Sources Le Monde

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans Poutine Bush

Commenter cet article