Combats à Sadr City, l'armée américaine assure avoir tué 49 insurgés

Publié le par Adriana Evangelizt

On sait que ce sont des civils qui ont été tués, comme d'habitude.

Combats à Sadr City,

 l'armée américaine assure avoir tué 49 insurgés


BAGDAD - L'armée américaine a conduit dimanche un assaut dans le bastion chiite de Bagdad, Sadr City, tuant 49 "criminels", selon le commandement américain, mais les combats ont fait des victimes civiles, ont assuré des hôpitaux et des journalistes.

Des sources hospitalières irakiennes ont fait état d'au moins 17 tués, dont deux enfants, et de 52 blessés, dans ces affrontements qui ont débuté vers 01H00 (22H00 GMT, samedi) et se sont poursuivis jusqu'à l'aube.

Des photographies de presse montrent les corps sans vie d'un petit garcon et d'une jeune adolescente à la morgue d'un hôpital, des parents portant des cercueils, et des habitants au milieu des ruines de maisons détruites.

"Les forces de la coalition ont été engagées dans des combats intenses ce matin (dimanche) et ont tué 49 criminels dans une opération à Sadr City", indique un communiqué américain.

L'opération visait à éliminer le chef d'un groupe de kidnappeurs liés à l'Iran, selon le commandement américain. Membre des "groupes spéciaux", il "a cherché l'aide financière de l'Iran pour procéder à des rapts de personnalités", assure encore le communiqué. Selon un porte-parole militaire, le commandant Winfield Danielson, il n'a été ni capturé, ni tué.

Sadr City est un bastion de l'armée du Mahdi, la puissante milice du jeune chef religieux radical chiite Moqtada Sadr. Elle peut aligner des dizaines de milliers de combattants, et a annoncé en août une trêve de six mois, saluée comme un geste positif par le commandement américain.

"Ce qui s'est passé aujourd'hui à Sadr City est un épisode d'un complot conduit par les Etats-Unis contre le mouvement sadriste, qui exige toujours le départ de l'occupant", a estimé pour l'AFP un député du mouvement de Moqtada Sadr, Saleh al Igaili.

"Le mouvement sadriste considère qu'il s'agit d'une action barbare et tient le gouvernement irakien et l'occupant pour responsables de cette attaque", a ajouté le député.

"L'annonce par l'occupant qu'il a tué 49 criminel est un mensonge", a-t-il ajouté. "L'occupant a tué 10 personnes et fait 62 blessés, mais la majorité sont des femmes et des enfants".

Les combats se sont concentrés sur trois pâtés de maisons, dans cet immense quartier déshérité aux grandes avenues rectilignes coupées par des ruelles en terre battue.

"Les premiers rapports indiquent qu'aucun civil ou membres des forces de la coalition n'ont été tués ou blessés dans ces affrontements", a assuré le communiqué du commandement américain.

Le commandant Danielson avait souligné que "les forces de la coalition n'intervenaient "qu'en cas de menaces" et faisaient "tout leur possible pour protéger des vies innocentes".

Depuis des semaines, les troupes américaines conduisent des opérations dans des zones chiites qui visent des groupes extrémistes, les "cellules spéciales", qui ne respectent pas les consignes de Moqtada Sadr.

Ces groupes sont soupçonnés par les services de renseignement américains d'obtenir de l'aide en moyens et en armes de l'Iran.

"Nous continuons de soutenir le gouvernement irakien et à apprécier l'engagement de Moqtada Sadr et nous continuerons de montrer de la retenue à l'égard de ceux qui respectent cet engagement", a noté le communiqué américain.

Sources Romandie

Posté par Adriana Evangelizt

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article