Irak-Afghanistan : coût de la guerre d'ici 2007, 2400 milliards de $

Publié le par Adriana Evangelizt

2400 milliards de $ pour faire la guerre au lieu de la paix. Voyez un peu ce que paye le contribuable américain en plus des milliards qui vont à Israël. Voilà où passe la redistribution des richesses. Les individus qui gouvernent les USA sont infâmes.

Le coût des guerres en Irak et Afghanistan

 pourrait atteindre 2 400 milliards de dollars d'ici à 2017

 

Le coût total des guerres en Irak et en Afghanistan pourrait atteindre 2 400 milliards de dollars d'ici 2017, selon un rapport officiel du Bureau du budget du Congrès américain (CBO)* publié mercredi 24 octobre. Selon ce rapport, les dépenses pour les guerres pourraient atteindre 1 700 milliards de dollars, auxquels il faudrait ajouter 705 milliards pour payer les intérêts d'emprunts, que le gouvernement américain devrait encore contracter d'ici à 2017.
C'est la première fois que le CBO prend en compte les intérêts des emprunts relatifs aux dépenses engagées pour la guerre. Entre 2001 et 2017, les intérêts devraient s'élever à 415 milliards de dollars, auxquels pourraient s'ajouter 290 milliards de dollars, si les dépenses prévues sont dans la fourchette haute.
Le Prix Nobel d'économie, Joseph E. Stiglitz, et Linda Bilmes, une spécialiste de finances publiques, professeur à l'université de Harvard, avaient publié en janvier 2006, une étude sur le prix de la guerre en Irak. Selon les auteurs du document, si les troupes américaines restaient jusqu'en 2010 sur le sol irakien, l'Amérique devrait débourser jusqu'à 2 000 milliards de dollars.

Lors de la seconde guerre mondiale, le Congrès avait emprunté à la population en demandant aux Américains d'acquérir des obligations de guerre, les "War Bond". En 1950, pour financer les trois années de guerre en Corée (1950-1953) et les douze années d'engagement militaire au Vietnam (1961-1973), le gouvernement des Etats-Unis avait choisi d'augmenter les impôts et de diminuer les dépenses civiles.
Hostile à cette dernière solution, l'administration Bush a opté pour un autre mode de financement en Irak et en Afghanistan en gonflant le budget de la défense. Depuis le début des conflits, le Congrès vote des crédits supplémentaires, mais ceux-ci ne sont pas intégrés dans le calcul du déficit budgétaire.
 

Sources Aloufok

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans LA MISERE AUX USA

Commenter cet article