Le barrage de Mossoul prêt à s'effondrer, des milliers d'Irakiens menacés

Publié le par Adriana Evangelizt

Alors voilà un article qui nous fait tilt et qui nous fait penser que les Américains sont en train de préparer un sale coup comme par exemple l'effondrement du barrage de Mossoul qui ferait des centaines de milliers de morts. Il se passe des choses très bizarres sous l'eau en ce moment, notamment dans le Golfe persique. Nous avons posé un article sur un autre blog où il est question de quelques 150 dauphins qui se seraient "suicidés" sur les côtes iraniennes situées en bordure du Golfe persique. Les Iraniens remettent les dauphins échoués à l'eau mais ils reviennent sur la rive, ce qui signifie qu'il y a quelque chose qui les dérange fortement. Des sonars par exemple. Ou des explosions sous-marines. Alors, allez vous penser, quel rapport entre Mossoul et les côtes Iraniennes ? Le Tigre -où se situe le barrage à Mossoul- est long de 1900 km. Il rejoint à un moment donné l'Euphrate pour former un estuaire commun qui se nomme Chatt-el-Arab et débouche justement sur le Golfe Persique. Avec tous les sous-marins présents dans ce lieu, il est clair que des petites submersibles pourraient naviguer dans le Tigre et que des plastiqueurs pourrait aussi facilement faire en sorte que le barrage cède. Le fait qu'ils en parlent et qu'ils préviennent de la catastrophe est un mauvais signe.

Le barrage de Mossoul prêt à s'effondrer,

 des milliers d'Irakiens menacés

WASHINGTON - Le plus grand barrage d'Irak pourrait s'effondrer mettant en danger la vie de centaines milliers de personnes à Mossoul et Bagdad, selon des documents américains rendus publics mardi.

Des responsables américains ont prévenu Bagdad qu'ils craignent que la structure de ce barrage, situé dans le nord de l'Irak, se déforme et ne résiste pas à la pression des millions de m3 d'eau qu'il retient, déversant une vague jusqu'à 20 mètres de hauteur sur les régions en aval, selon des analyses du corps des ingénieurs de l'armée américaine (ACE).

"Le probabilité du barrage de Mossoul d'avoir un accident dans l'année est inacceptable", écrivent ils dans leur projet de rapport.

"En terme d'érosion interne potentielle des fondations, le barrage de Mossoul est le plus dangereux barrage au monde (...) Si un petit problème survient au barrage de Mossoul, un effondrement est probable", selon l'ACE.

Les commentaires de l'ACE figurent dans une analyse des travaux de fortification dirigés par les américains, datée du 29 octobre et publiée mardi sur internet.

Elle est accompagné d'une lettre datée du 3 mai 2007 adressée au Premier ministre irakien Nouri al-Maliki par l'ambassadeur américain en Irak Ryan Crocker et le général David Petraeus, le plus haut gradé américain en Irak, dans laquelle ils mettent en garde contre un risque de catastrophe majeure si le barrage s'effondrait.

"Une défaillance catastrophique du barrage de Mossoul aurait pour conséquence des inondations le long du fleuve Tigre jusqu'à Bagdad", écrivent les deux responsables, soulignant qu'à seulement 50 km en aval se trouve la ville de Mossoul, peuplée d'1,7 millions d'habitants.

"Dans le pire scénario, une rupture instantanée du barrage de Mossoul, rempli à sa capacité maximale pourrait provoquer une vague de 20 mètres sur la ville de Mossoul, ce qui provoquerait des pertes humaines et des dommages considérables".

Selon le Washington Post, citant le directeur du barrage, Abdulkhalik Thanoon Ayoub, jusqu'à 5 mètres d'eau pourraient aussi submerger certaines zones de Bagdad.

Une enveloppe de 27 millions de dollars qui avait été versée pour un projet de reconstruction de ce barrage a en outre été gaspillée par incompétence et mauvaise gestion, souligne le rapport.

De hauts responsables irakiens ont rejeté une proposition américaine de construire un second barrage affirmant que cela n'était pas nécessaire, raconte également le Washington Post.

Sources Romandie

Posté par Adriana Evangelizt

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article