Le barrage de Mossoul prêt à s'effondrer ?

Publié le par Adriana Evangelizt

Comme nous le disions hier, le barrage de Mossoul "pourrait" s'effondrer et ceci nous semble fort bizarre. Si vous tapez sur Google Le barrage de Mossoul, de nombreux médias en parlent. Les Irakiens sont-ils au courant ? La mort des dauphins et tout à coup cette sortie urgente sur le barrage de Mossoul qui va céder ne nous paraît pas normal. Loin s'en faut. Nous pensons fortement que des "entités" vont le faire sauter et faire croire qu'il a cédé. Voilà ci-dessous une photo du barrage. Il se trouve sur le Tigre comme nous l'expliquions hier. Un petit submersible pourrait sans problème y accoster en profondeur et des "mineurs" y poser de quoi le faire exploser. Mais il y a une autre solution en rapport avec la mort des dauphins. Les ondes de chocs sous-marines des sonars peuvent effectivement aussi ébranler la base du barrage et le fissurer. Il faut quand même envoyer une sacrée charge pour que les dauphins meurent. Or, le Pentagone avec toutes les expériences qu'il mène en secret tant à la base Haarp en Alaska que celle de Pine Gap en Australie doit être au point pour ce genre de "catastrophe programmée."

Etant donné le bourbier dans lequel se trouve l'armée US, il est fort probable que des décideurs machiavéliques du style Cheney pourrait avoir cette sorte d'idée, afin de faire diversion en noyant un maximum de territoire, quitte à faire des milliers de victimes. Ces individus là sont prêts à tout pour essayer de régler le problème à leur manière. Le fait, en plus, que Petraeus ait envoyé cet avertissement au gouvernement Irakien ne nous semble qu'encore plus suspect. N'oublions pas qu'il s'occupe des sous-marins et qu'il est de mèche avec Bush et sa clique pour donner de fausses informations. Que l'info tombe tout à coup comme ça alors que le problème serait connu depuis mai nous fait craindre l'imminence de la catastrophe. Nous craignons même le pire avec cette bande d'oiseaux de mauvaise augure. Ils sont capable de tout mais surtout du pire.

 

 

 

 

Selon des ingénieurs américains,

le barrage de Mossoul en Irak risque de s'effondrer

 

Le plus grand barrage d'Irak pourrait s'effondrer mettant en danger la vie de centaines milliers de personnes à Mossoul et Bagdad, selon des documents américains rendus publics mardi 30 octobre. Des responsables américains ont prévenu Bagdad qu'ils craignent que la structure de ce barrage, situé dans le nord de l'Irak, se déforme et ne résiste pas à la pression des millions de mètres cubes d'eau qu'il retient, déversant une vague qui pourrait atteindre 20 mètres de hauteur sur les régions en aval, selon des analyses du corps des ingénieurs de l'armée américaine (ACE).

 

"En terme d'érosion interne potentielle des fondations, le barrage de Mossoul est le plus dangereux barrage au monde (...). Si un petit problème survient au barrage de Mossoul, un effondrement est probable", selon l'ACE. Le rapport des ingénieurs américains, accessible sur Internet, est accompagné d'une lettre datée du 3 mai 2007 adressée au premier ministre irakien par l'ambassadeur américain en Irak, Ryan Crocker, et le général David Petraeus.

INONDATIONS JUSQU'À BAGDAD

"Une défaillance catastrophique du barrage de Mossoul aurait pour conséquence des inondations le long du fleuve Tigre jusqu'à Bagdad", écrivent les deux responsables, soulignant qu'à seulement 50 km en aval se trouve la ville de Mossoul, qui compte 1,7 millions d'habitants. Selon le Washington Post, citant le directeur du barrage, Abdulkhalik Thanoon Ayoub, une vague de 5 mètres de hauteur pourrait aussi submerger certaines zones de Bagdad.

Une enveloppe de 27 millions de dollars qui avait été versée pour un projet de reconstruction de ce barrage a en outre été gaspillée par incompétence et mauvaise gestion, souligne le rapport. De hauts responsables irakiens ont rejeté une proposition américaine de construire un second barrage, affirmant que cela n'était pas nécessaire, indique également le Washington Post.

Sources Le Monde

Posté par Adriana Evangelizt

Commenter cet article