USA: les scénaristes américains en grève dès lundi, risque de paralysie du secteur

Publié le par Adriana Evangelizt

USA: les scénaristes américains en grève dès lundi,

risque de paralysie du secteur

Le syndicat des scénaristes de cinéma et de télévision américains a annoncé vendredi une grève jusqu'à nouvel ordre à partir de lundi, une décision qui risque de paralyser des pans entiers de l'industrie du divertissement aux Etats-Unis.

La grève commencera lundi matin dès 00H01, à moins qu'un accord intervienne d'ici là avec les producteurs, a précisé le syndicat WGA (Writers Guild of America), dont la direction s'était réunie vendredi pour donner son feu vert au mouvement social, déjà approuvé la veille par son comité de négociation.

Cette décision, une première depuis près de 20 ans, intervient à l'issue de plus de trois mois de négociations infructueuses. Quelque 12.000 scénaristes sont affiliés à la WGA.

Ces scénaristes réclament notamment plus de droits d'auteurs quand leur oeuvre est diffusée sur les téléphones portables ou encore les baladeurs numériques. Ils souhaitent aussi un pourcentage plus élevé de leurs droits d'auteur sur les vidéos-DVD et l'extension des tarifs syndicaux et avantages sociaux aux programmes de la télé-réalité.

Les revendications des scénaristes ont été rejetées par le puissant syndicat des producteurs (Alliance of Motion Picture and Television Producers, AMPTP), qui a expliqué que les programmes diffusés sur internet n'avaient pas encore atteint un point de rentabilité.

Les scénaristes ont reçu le soutien du syndicat des acteurs Screen Actors Guild (SAG) mais les quelque 150.000 acteurs affiliés à ce syndicat n'ont pas prévu de se mettre en grève.

Les programmes des chaînes de télévision américaines pourraient être bouleversés à très court terme par la grève des scénaristes. Les premières productions touchées pourraient être les talk-shows de soirée des chaînes américaines, comme le célèbre "Tonight Show with Jay Leno", "The Daily Show" avec John Stewart, "The Colbert Report" ou "Saturday Night Live".

En manque d'auteurs pour alimenter leur contenu, ces émissions devraient avoir recours à des rediffusions.

Les téléfilms ne seraient en revanche pas affectés immédiatement, les producteurs ayant emmagasiné des dizaines de scénarios en prévision d'un éventuel conflit. Les séries disposent elles aussi de suffisamment de scénarios ou d'épisodes déjà tournés pour tenir jusqu'au début de l'année 2008.

Mais la précédente grève avait duré 22 semaines et si ce scénario se renouvelait, les séries télévisées pourraient pâtir du mouvement de grève.

L'impact pour les grands studios de Hollywood devrait être limité dans l'immédiat car ces studios ont déjà dans leurs cartons les scripts de plusieurs films prêts à être tournés.

Cette grève, si elle se matérialise lundi, pourrait affecter à court terme plus de 200.000 salariés de l'industrie du cinéma et de la télévision.

Le différend entre scénaristes et producteurs pourrait également avoir un effet boule de neige. Les contrats des metteurs en scènes et des acteurs viennent à échéance en juin et les négociations entre les syndicats de ces salariés et les producteurs s'annoncent déjà tendues.

En 1988, le long conflit des scénaristes avait coûté environ 500 millions de dollars aux studios. Selon le maire de Los Angeles, Antonio Villaraigosa, une grève pourrait aujourd'hui coûter le double.

L'industrie du divertissement rapporte environ 30 milliards de dollars par an au comté de Los Angeles, où vivent 10 millions de personnes.

Sources AFP

Posté par Adriana Evangelizt

Commenter cet article