Nucléaire: l'Iran dit avoir "répondu à toutes les questions" de l'AIEA

Publié le par Adriana Evangelizt

Nucléaire: l'Iran dit avoir "répondu à toutes les questions" de l'AIEA


TEHERAN - L'Iran a affirmé jeudi avoir "répondu à toutes les questions" sur son dossier nucléaire posées par la délégation de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) conduite par son directeur général adjoint, Olli Heinonen.

"La partie iranienne a répondu à toutes les questions" posées depuis lundi par l'AIEA sur l'utilisation par l'Iran des centrifugeuses de type P1, et sur les recherches relatives au modèle P2, plus sophistiqué, a dit à la télévision publique Javad Vaïdi, secrétaire adjoint du Conseil suprême de la sécurité nationale.

"Au cours de ces négociations, M. Heinonen et les autres experts ont posé toutes les questions et présenté toutes les ambiguïtés qu'ils avaient relevées", a-t-il expliqué, faisant part de la "satisfaction" des deux délégations "sur la teneur des discussions".

M. Heinonen n'a pour sa part fait aucun commentaire à la presse à l'issue des discussions qui se sont déroulées pendant quatre jours à Téhéran.

L'ambassadeur iranien auprès de l'AIEA, Ali Asghar Soltanieh, a par ailleurs déclaré à l'agence ISNA que les résultats de ces entretiens seraient présentés dans le rapport que l'AIEA doit rendre en novembre au cours de la session hivernale du conseil des gouverneurs de l'agence onusienne.

Ces nouvelles discussions étaient prévues par l'accord intervenu en août entre Téhéran et l'AIEA. L'Iran s'était alors engagé sur un calendrier pour répondre à un certain nombre de questions en suspens afin de permettre à l'AIEA de boucler une enquête de quatre ans sur la nature des programmes nucléaires iraniens.

Les discussions sur les centrifugeuses P1 et P2 constituaient la deuxième étape de ce calendrier, la première portant sur les expériences effectuées par le passé avec du plutonium.

M. Vaïdi a précisé que si le rapport de l'AIEA concluait que la question des centrifugeuses était réglée, les deux parties passeraient à la question suivante "conformément à l'accord", a rapporté l'agence Mehr.

Il a ajouté qu'il n'y aurait plus d'autres discussions sur les centrifugeuses avant la réunion de l'AIEA.

Sources Romandie

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans IRAN ISRAEL

Commenter cet article