Schröder attaque la politique américaine à l'égard de Moscou

Publié le par Adriana Evangelizt

Pour bien comprendre aussi pourquoi la Russie est dans le collimateur US, il faut savoir que les néo-conservateurs qui sont au gouvernement en ce moment avaient déjà fomenté de faux documents pendant la guerre froide pour présenter l'URSS comme une menace. Dont Richard Pipes, le père de l'actuel islamophobe Daniel Pipes, avec ses collistiers Wolfowicz, Cheney est Rumsfeld. Ceci se passait en 1970, cela ne date pas d'hier. Puis ils ont fomenté le fameux Défense Policy Guidance, élaboré en 92-94, où il est préconisé :   « d’empêcher toute puissance hostile de dominer des régions dont les ressources lui permettraient d’accéder au statut de grande puissance », de « décourager les pays industrialisés avancés de toute tentative visant à défier notre leadership ou à renverser l’ordre politique et économique établi », et « de prévenir l’émergence future de tout concurrent global ..." on comprend bien alors que Vladimir Poutine en redressant la Russie devient leur cible... voir l'article ICI où tout est bien expliqué. Il y a longtemps que la Russie est dans leur collimateur. Il est même permis de penser que l'attaque de l'Afghanistan suivie de l'Irak dont la prolongation serait l'Iran n'a pour but que de poursuivre l'encerclement de la Russie. Et c'est là d'ailleurs que l'on voit qu'ils se servent des Israéliens pour mener à bien leur visée.

Schröder attaque la politique américaine à l'égard de Moscou

NEW YORK, 11 décembre - RIA Novosti. Les Etats-Unis ont tort de mener une politique visant à contenir la Russie, notamment en matière de défense antimissile, a estimé lundi à New York l'ex-chancelier allemand Gerhard Schröder.

"J'ai l'impression que la politique étrangère des Etats-Unis vise à garder la distance dans les relations avec la Russie. Cela remonte sans doute à l'époque des deux blocs antagonistes. Mais je pense que certains membres de l'administration américaine ont tort de chercher à contenir la Russie", a-t-il estimé lors d'une intervention à l'université Columbia.

L'ancien chancelier allemand s'en est pris aux projets américains de déployer des éléments du bouclier antimissile en Pologne et en République tchèque, principale pomme de discorde dans les relations Est-Ouest.

"En Europe, on craint une nouvelle course aux armements consécutive au déploiement du bouclier antimissile américain. Beaucoup d'Allemands ne sont pas convaincus que le bouclier antimissile soit conçu de façon à pouvoir parer à des menaces émanant potentiellement de l'Iran. Cela ressemble plus à une manifestation de force vis-à-vis de la Russie", a déclaré M. Schröder.

Les Etats-Unis demandent à la République tchèque et à la Pologne d'accueillir sur leur sol des éléments du bouclier antimissile américain pour parer à d'éventuelles attaques venant d'Iran ou de Corée du Nord. Moscou, se sentant menacé, a exprimé à plusieurs reprises son hostilité envers ce projet malgré les tentatives américaines pour rassurer la Russie.

M. Schröder a rappelé que la Russie restait un partenaire important aussi bien pour l'Europe que pour les Etats-Unis.

"Sans la Russie, il est très difficile de résoudre les grands problèmes internationaux, que ce soit celui du Proche-Orient ou le règlement du conflit au Kosovo, d'autant plus qu'on a besoin du soutien de Moscou pour les dossiers tels que le désarmement, la non-prolifération des armes nucléaires et la lutte contre le réchauffement global", a-t-il estimé, avant de rappeler le rôle fondamental de Moscou dans la stabilité des livraisons d'hydrocarbures sur les marchés mondiaux.

Sources Ria Novosti

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans Poutine Bush

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article