Attentat au camion piégé près du plus grand barrage d'Irak

Publié le par Adriana Evangelizt

Souvenez vous le 30 octobre, nous vous avions parlé de ce barrage parce que l'on trouvait bizarre que les Américains disent qu'il était sur le point de s'effondrer. Nous sommes sûrs qu'ils vont le faire sauter d'une manière ou d'une autre. Là, ils ont garé à proximité un camion bourré d'explosifs et ils l'ont fait exploser. Le barrage n'a subi aucun dégât matériel mais nul doute que la secousse va l'avoir plus ou moins ébranlé et qu'ils vont recommencer dans peu de temps. Ils sont capables d'ailleurs d'y poser des mines à la base. Sous l'eau. Le fait qu'ils aient tué le policier qui se trouvait sur le pont prouve qu'ils veulent se débarrasser des gêneurs. Et quand on dit ILS, on sait de qui on parle. De la vermine criminelle d'un autre pays qui se trouve en Irak pour commettre des meurtres épouvantables. Ils trucident par haine et par sadisme en torturant leurs victimes juste histoire de jouir de leurs abominations. Une de nos connaissances revient de mission d'Irak, il nous en a appris de belles. C'est lui qui nous a dit que les attentats à la voiture piégée n'était pas le fait des rebelles. Il y a une cohorte sanguinaire sur le territoire irakien qui perpètre une multitude de crimes et qui serait en connexion directe avec les Moudhahidines du Peuple dont on n'entend guère parler, vous remarquerez. Ils s'entendent comme cochons en foire. Mais, la vérité se saura bientôt. Car il faut bien se dire qu'il y a beaucoup d'étrangers qui travaillent là-bas, notamment dans la protection rapprochée, et ils reçoivent beaucoup de confidences. Même les Américains savent qui fomentent ces horreurs.

En attendant, le fameux pont de Mossoul, il est dans leur collimateur depuis pas mal de temps et ils doivent tirer des plans sur la comète pour le faire sauter. Des centaines de milliers d'Irakiens trouveront la mort et ça fera ricaner la cohorte.

Attentat au camion piégé près du plus grand barrage d'Irak

MOSSOUL, Irak (Reuters) 17 décembre  - Un camion bourré d'explosifs a sauté lundi à proximité du plus grand barrage d'Irak, détruisant partiellement le principal pont permettant d'y accéder et tuant un policier, ont fait savoir des policiers.

L'explosion n'a pas causé de dégâts au barrage de Mossoul lui-même. Des ingénieurs de l'armée de terre américaine ont déjà mis en avant des défauts de conception et un risque d'effondrement imminent de l'ouvrage.

Un ingénieur du barrage, Abdoul Khalak Dhanoun, a dit qu'une portion du pont en métal de 250m de long situé à un kilomètre environ du barrage avait été détruite dans la déflagration.

Un policier montant la garde sur le pont a été tué et un autre grièvement blessé, a déclaré à Reuters le général Abdoul-Karim al Djoubouri, commandant des opérations de police dans la province de Ninive (Nord).

Selon lui, l'auteur de l'attentat a garé son camion près du pont en disant à des policiers qu'il était en panne et qu'il devait chercher une dépanneuse. Peu après qu'il eut quitté les lieux, le véhicule a explosé.

Le barrage, situé sur le Tigre et retenant 12 milliards de m3 d'eau, pourrait inonder deux villes irakiennes et tuer des dizaines de milliers de personnes s'il était détruit ou s'il s'effondrait, selon un rapport du génie militaire américain obtenu en octobre par le Washington Post.

Ross Colvin, version française Natacha Crnjanski

Sources Le Monde

Posté par Adriana Evangelizt

Commenter cet article